L'œil des libraires : spécial Jeux Olympiques
Blog
L'œil des libraires : spécial Jeux Olympiques

Les libraires du Comptoir vous proposent des sélections thématiques. Aujourd’hui : sport et Jeux Olympiques.

100 ans après les derniers Jeux d’été de Paris 1924, les Jeux Olympiques font leur retour en France dès le 26 juillet ! Une fête unique qui se veut ouverte à tous, pour célébrer les sports sur le plan international. Pour l'occasion, découvrez la sélection spéciale JO composée par nos libraires !

 

European Studies in Sports History, Volume 7/2014, de Daphné Bolz et Florence Carpentier (Presses universitaires de Rouen et du Havre)

→ Organising the Olympic Games in the 20th Century

Les European Studies in Sport History, issues de l'European Committee for Sports History, sont une revue scientifique reconnue, à comité de lecture international, consacrée à l'histoire du sport. Elle paraît annuellement. Chaque livraison accueille des articles dans les principales langues européennes, ainsi qu'une rubrique d'actualité et des comptes rendus de lecture.

→ En savoir +

 

Skateboard. De la rue aux Jeux olympiques, de Charly Machemehl (INSEP Éditions)

À la croisée de la culture urbaine, de l'expression artistique et du sport, le skateboard est désormais une discipline olympique. Quels sont les effets de cette "olympisation" sur la pratique, ses acteurs et sur les Jeux? Les points de vue de philosophes, sociologues, ethnologues et de scientifiques du mouvement permettent de saisir la complexité des réalités qui composent cette activité. Son institutionnalisation et les controverses qu'elle suscite, les changements induits par la recherche de la performance en contexte de compétition sont autant de transformations culturelles, sociales et sportives au cœur des débats contemporains. Destiné aux chercheurs, acteurs sportifs, étudiants et passionnés, cet ouvrage offre un regard approfondi sur cette transformation unique dans l'histoire du sport mondial et de la culture urbaine.

→ En savoir +

 

Le Droit au sport des personnes en situation de handicap, de Lydie Cohen (Presses universitaires de Limoges)

Cette recherche sur le droit au sport des personnes en situation de handicap explore des contrées peu investies par le droit, identifie des questionnements et propose des solutions juridiques concrètes. Elle véhicule un double enjeu social et juridique d'importance, dès lors que les personnes handicapées, qui représentent 15% de la population mondiale selon l'OMS, occupent toujours le devant de la scène des discriminations dans le sport. Leur accès au sport constitue un défi pour l'égalité qui interroge l'existence d'un droit au sport. En outre, la nécessaire prise en compte du handicap dans le sport et ses implications questionnent la mise en œuvre de ce droit au sport pour ces publics compte tenu des nouveaux enjeux juridiques, sociaux, économiques, compétitifs et technologiques que soulève le sport et handicap. Le handicap, pourrait ainsi contribuer à repenser le droit du sport en réinterrogeant les pratiques et les institutions sportives à la lumière de la lutte contre les discriminations.

→ En savoir +

 

Nouvelles Questions Féministes, vol. 43-n°1/2024, "Féminismes aux risques du sport", de Béatrice Bertho, Sigolène Couchot-Schiex, Eva Nada, Clothilde Palazzo-Crettol (Éditions Antipodes)

L'égalité est déclarée comme une préoccupation centrale de la pratique sportive, de son éthique du fair play et de la (ré)affirmation de l'égalité citoyenne. Pourtant, le sport reste aujourd'hui encore un haut lieu de la reproduction de l'ordre de genre. Ce Grand angle de la revue Nouvelles Questions Féministes investira le champ de l'olympisme mais interrogera plus largement les liens entre féminismes et sports.

→ En savoir +

 

Les Sportives dans les médias, de Carine Guérandel, Oumaya Hidri Neys (Presses universitaires de Limoges)

La lutte contre les inégalités dans les médias est une injonction forte de l'État. La promotion de l'égalité dans le sport l'est tout autant. Dès lors, il semblait légitime d'analyser le rôle des médias sur les destins genrés des sports, non seulement parce qu'ils participent d'une forme de socialisation particulièrement efficace, mais également parce qu'ils jouent un rôle prépondérant dans la formation des normes sexuées et la reproduction de la hiérarchie entre les sexes. Comment les contenus sur le sport des femmes et les performances des sportives se construisent-ils? Quelles sont les représentations médiatiques des sportives diffusées aujourd'hui en France ? Comment sont réceptionnés ces couvertures et traitements différenciés des sportifs et sportives ? Nul doute que cet ouvrage pluridisciplinaire pourra aider les acteurs et les institutions des mondes scolaire, sportif ou médiatique à faire une place plus juste aux femmes dans le sport et à ériger des "rôles modèles" pour des millions de jeunes filles.

→ En savoir +

 

De l'Histoire, du sport, et des images, de Sébastien Laffage-Cosnier (Éditions de la Sorbonne)

Comment devient-on historien à l'université lorsqu'on s'intéresse au domaine marginal, et considéré comme superficiel, des images de sport ? Comment légitimer la culture visuelle sportive dans un contexte universitaire qui a tendance à hiérarchiser les objets de recherche en fonction de leur prestige social et académique ? À la croisée d'une réflexion ego-historique et d'une fiction littéraire, cet itinéraire d'un historien du sport nous invite à suivre les méandres d'une trajectoire professionnelle singulière. Il révèle l'influence des déterminismes sociaux et le poids des blessures nourrissant des résiliences. Il dévoile des mécanismes de résistance aux contraintes exercées par le système dominant ou encore d'étranges concours de circonstances. Prenant forme à la fois dans les stades et sur les estrades, les engagements politiques et humanistes de l'auteur prennent vie dans ce récit original et incisif.

→ En savoir +

 

Les Défis de l'olympisme, entre héritage et innovation, de Nicolas Chanavat, Arnaud Richard, Arnaud Waquet (INSEP Éditions)

Depuis une dizaine d'années, l'Académie nationale olympique française et le Centre d'études olympiques français favorisent la recherche sur le mouvement olympique, son histoire et ses valeurs, ainsi que sur l'impact des Jeux olympiques dans les différents domaines de la société contemporaine et de la culture, à travers un programme de bourses de recherche attribuées à des étudiants et à des enseignants-chercheurs. Ce livre rassemble l'essentiel des travaux produits. Fort de bases théoriques solides et de cas concrets, les lauréats du programme dressent un état des lieux et proposent des pistes de réflexion inédites afin de mieux comprendre le mouvement olympique et les défis auxquels il fait face. Les auteurs, spécialistes de différents domaines allant de l'histoire à la littérature en passant par la sociologie, le management ou encore le marketing, interrogent l'olympisme à travers le prisme de leurs connaissances. 

→ En savoir +

 

Socio-économie du sport, de Jean-François Bourg, Jean-Jacques Gouguet (Presses universitaires de Limoges)

Le sport est devenu omniprésent dans notre vie quotidienne, ce qui justifie une analyse critique des enjeux socio-économiques qu'il représente: les joueurs de football sont-ils trop payés ? Quel est le coût des Jeux Olympiques ? Le football européen est-il en faillite ? Le sport est-il bon pour la santé ? Allons-nous manquer de bénévoles ? Le sport professionnel est-il truqué ? Au-delà de sa dimension économique, il est primordial d'améliorer la prise en compte de la dimension sociale du sport dont la valeur totale dépasse largement sa valeur marchande. Les instruments traditionnels du calcul économique orthodoxe étant peu adaptés, une analyse socio-économique du sport s'impose. En 8 chapitres et 43 articles courts, cet ouvrage propose une synthèse des savoirs avec un exposé des problématiques et des controverses soulevées, renvoyant également à de multiples exemples issus d'études de terrain. Cet ouvrage didactique s'adresse aux étudiants et aux chercheurs mais également aux professionnels des institutions sportives et aux sportifs amateurs.

→ En savoir +

 

L' Empreinte du poing, Jérôme Beauchez (Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales)

La boxe est un affrontement à l'Autre dont l'enjeu dépasse les seules limites du gymnase. Jérôme Beauchez l'a compris en transpirant avec les boxeurs, dont il a partagé les entraînements et recueilli les récits de vie. Décrivant l'expérience du face-à-face dans toutes ses dimensions, l'auteur montre les visages de l'adversité tels qu'ils apparaissent aux combattants. Les existences de ces hommes issus des quartiers populaires et de l'immigration sont vécues à l'intersection des dominations. Boxer équivaut dès lors à résister; un geste dont la capacité des corps à "encaisser" les coups et en donner ne constitue qu'un aspect. Car il y a un au-delà du corps à corps, dans la quotidienneté des luttes contre le racisme ordinaire et la disqualification sociale. Au plus près de la rudesse charnelle des combats se révèlent ainsi toutes ces épreuves qui légitiment celle du ring et creusent l'empreinte du poing.

→ En savoir +

 

Les Jeux olympiques et leurs territoires, Jean-Marc Holz (Presses Universitaires de Perpignan)

Les Jeux olympiques ont conquis la planète: comment s'est opérée cette universalisation du sport ? Quels en sont les enjeux territoriaux ? Une dizaine d'observateurs portent le regard du géographe sur les impacts géopolitiques et territoriaux du phénomène olympique, de l'échelle mondial au local. À l'heure des Jeux de Londres (2012) et de l'échec d'Annecy (2018), ils proposent un ouvrage documenté et vivant, reposant sur des études de cas précis issues de recherches originales, des témoignages et des enquêtes de terrain.

→ En savoir +

 

Les Racines du judo français, Michel Brousse (Presses universitaires de Bordeaux)

Plébiscité tant pour les valeurs qu'il véhicule — maîtrise de soi, respect de l'autre, courage et entraide — que pour la qualité de ses structures, le judo est devenu, en un siècle à peine, l'une des activités sportives les plus pratiquées en France. Cet art martial japonais s'est vu assimilé et transformé par une société qui l'a progressivement intégré comme une voie éducative originale. Acculturation, altérité et autonomie sont les axes forts de la phase d'implantation de cette discipline sportive dans la société française. Ils expriment toute sa singularité et expliquent sa position particulière dans le paysage des sports, de la culture et de l'éducation du corps en France. L'ouvrage détaille et analyse l'ancrage culturel des représentations collectives du judo dans la société française de la première moitié du 20e siècle, en privilégiant l'histoire culturelle, celle des valeurs et des symboles. L'auteur, sixième dan, ancien membre de l'équipe de France, a été plusieurs fois champion d'Europe et champion du monde militaire avant de devenir professeur agrégé à la faculté des sciences du sport de l'université de Bordeaux II et spécialiste de l'histoire du sport et de l'éducation physique.

→ En savoir +

 

Besoin de conseils ou de recommandations ? Nos libraires vous accueillent du mardi au vendredi de 13h à 19h au Comptoir, situé au 1er étage de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme, 54 Boulevard Raspail - Paris 6. 

 

Pierre Sérié obtient le Prix Eugène Carrière 2024
Blog
Pierre Sérié obtient le Prix Eugène Carrière 2024

L'Académie française a dévoilé le palmarès annuel de ses prix et distinctions. Pierre Sérié, maître de conférences en histoire de l'art contemporain de l'Université Clermont Auvergne, obtient le prix Eugène Carrière 2024 pour son livre Résistances à l’idée d’art moderne dans la peinture. Paris, Londres, New York, 1848-1931.

Le Prix Eugène Carrière

Constitué en 1994 par le regroupement des Fondations Eugène Carrière, Charles Blanc, Hercule Catenacci et Antoine Girard, le prix Eugène Carrière est un Prix annuel de l'Académie française.

Il récompense chaque année deux ouvrages d'histoire de l'art.

→  Pour en savoir plus sur le Prix

À propos de Résistances à l'idée d'art moderne dans la peinture. Paris, Londres, New York, 1848-1931 de Pierre Sérié

L’idée d’art moderne et le concept de nouveauté qui la sous‑tend ont été combattus non seulement de l’extérieur, par les regardeurs (public et critiques), mais aussi de l’intérieur, par les artistes eux‑mêmes, et non des moindres. Car, en définitive, c’est des acteurs historiques de la modernité que proviennent les objections les plus stimulantes. Renoir, Seurat, Denis ou Derain, pour ne retenir que ces quatre exemples, incarnent, chacun à leur manière, la figure baudelairienne de l’antimoderne, c’est‑à‑dire un moderne à contre‑cœur, un moderne critique envers la modernité, mais un moderne quand même.
Les différentes formes de résistance à la modernité artistique dont il est ici question sont donc le fait des créateurs et elles ne sont pas appréhendées dans leur relation au politique. Cette perspective méthodologique explique le cadre géographique de l’étude. Écarter le politique comme instrument d’analyse suppose en effet d’examiner le phénomène à des époques et sous des latitudes où le principe de « l’autonomie de l’art » n’a pas été mis à mal par le cours de l’histoire. Outre Paris, où le concept de modernité artistique a vu le jour, l’enquête se déploie donc dans les capitales culturelles des deux plus anciennes démocraties libérales : Londres et New York.

→  En savoir plus

Nous sommes honorés de compter cet ouvrage parmi nos rayons !

L'œil des libraires : le 14 juillet et la Révolution française
Blog
L'œil des libraires : le 14 juillet et la Révolution française

Les libraires du Comptoir vous proposent des sélections thématiques. Aujourd’hui : focus sur la Révolution française.

Nous savons tous que la fête nationale est célébrée en France le 14 juillet, comme rappel de l'événement historique de la prise de la Bastille en 1789. Cette date est l'un des emblèmes de la Révolution française dont elle marque le commencement. Aujourd'hui, nos libraires choisissent de nous en dévoiler davantage sur cette période cruciale dans l'Histoire du pays et de notre République.

 

La Littérature et engagement pendant la Révolution française, de Isabelle Brouard-Arends, Laurent Loty (Presses universitaires de Rennes)

La période de la Révolution française est un moment-clé de l'histoire des relations entre les modes d'expression dits littéraires et les autres pratiques et discours publics. Dans cet ouvrage, des auteurs de plusieurs générations et nationalités se donnent ici la liberté d'interroger, au-delà des frontières disciplinaires, les formes que prennent les relations entre ce qu'on appelle la "littérature" et l' "engagement". En regard des textes, en écho ou parfois à contre-temps, un choix d'images esquisse une autre manière de porter la réflexion.

→ En savoir +

 

Révolutions et relectures du passé, de Sylvie Aprile, Hervé Leuwers (Presses Universitaires du Septentrion)

Les Révolutions se font aussi avec des mots. De la fin du XVIIIe siècle à nos jours, elles sont un moment de relecture du passé. Bouleverser l'ordre politique et social, c'est condamner et rejeter ce qui existe; c'est aussi, souvent, s'inspirer ou se revendiquer de précédents historiques.C'est cette construction narrative de la Révolution, par ceux qui la font et ceux qui l'observent, pendant et après l'événement, que ce livre entend explorer. Par l'exemple de la Révolution française et des éclairages choisis en Amérique latine (Brésil, Cuba) et en Europe (Espagne, Tchécoslovaquie, URSS), il s'interroge sur la réécriture de l'histoire qui aide à justifier la Révolution.

→ En savoir +

 

Les Encyclopédismes en France à l'ère des révolutions (1789-1850), de Vincent Bourdeau, Jean-Luc Chappey, Julien Vincent (Presses universitaires de Franche-Comté)

Après la Révolution française, l'idée d'encyclopédie prend une extension considérable. Jusqu'au Printemps des peuples de 1848, elle est indissociable de l'idée de république universelle, et se trouve au cœur d'une multiplicité d'enjeux pour la reconstruction institutionnelle, intellectuelle et politique de la société postrévolutionnaire. C'est à la singularité de ce moment (1789-1848) dans l'histoire longue de l'encyclopédisme que sont consacrées les différentes contributions de ce volume. Loin de se limiter à un moment de l'histoire des sciences, l'encyclopédisme nous révèle la manière dont les sociétés modernes se représentent elles-mêmes et s'instituent politiquement.

→ En savoir +

 

Les Nuits de la Révolution française, de Philippe Bourdin (Presses universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand)

Si les nuits de la période moderne et du 19e siècle ont bénéficié de grandes synthèses, les interactions entre ce temps de l'ombre et la Révolution n'ont quasiment pas été étudiées. Elles ne sont pourtant pas bénignes en ce moment de "régénération" qui produit un nouveau calendrier, une nouvelle heure, républicaine et décimale, et perturbe donc physiquement et symboliquement les rythmes du quotidien. Elles le sont encore moins si l'on considère que les journées révolutionnaires connaissent leurs pendants nocturnes, que la guerre, la guérilla, la clandestinité et les mobilisations imposent d'interminables veillées, que le monde du travail en est parfois bouleversé. La nuit, enfin, propice aux cérémonies de l'information comme à des sociabilités qui lui sont propres, ne cesse de nourrir les imaginaires politiques.

→ En savoir +

 

L' Avènement des porte-parole de la république (1789-1792), de Jacques Guilhaumou (Presses Universitaires du Septentrion)

Les historiens ont trop souvent négligé de décrire le rôle des porte-parole pendant le premier moment républicain, au profit de figures construites sur le modèle du sans-culotte parisien ou du notable jacobin de province, et jugées particulièrement aptes à l'activité commémorative.Cependant, "l'écrivain patriote", "le grammairien patriote", "le missionnaire patriote", "la citoyenne patriote" et bien d'autres ont contribué de manière décisive à la formation du creuset républicain. En appui sur une synthèse non-cumulative, donc par points de vue, des travaux effectués depuis une vingtaine d'années en matière de langages révolutionnaires, l'auteur s'efforce de délimiter les caractéristiques pragmatiques d'un "pouvoir communicatif" (Habermas) instauré par les porte-parole, tout en insistant sur le lien intime qui unit ces médiateurs d'un type nouveau aux législateurs.

→ En savoir +

 

La Révolution française et la naissance de la démocratie électorale, de Melvin Edelstein (Presses universitaires de Rennes)

Dans l'imaginaire populaire, la Révolution française évoque encore parfois l'image créée par Charles Dickens: Madame de Farge tricotant alors que roulent les têtes des victimes de la Terreur. Mais la Terreur ne fut qu'éphémère alors que la Révolution a laissé en héritage les élections démocratiques. En effet, l'urne est un symbole beaucoup plus fort de cet important bouleversement que la guillotine. La Révolution française a fait des élections le fondement de la légitimité politique, l'expression de la volonté populaire, le mode de sélection du personnel politique et rendu responsables les élus. Des élections des États généraux en 1789 jusqu'à l'accession de Napoléon par le moyen du plébiscite constitutionnel de 1799, des millions de citoyens ont voté dans au moins vingt consultations pendant la décennie révolutionnaire. Se fondant sur deux décennies de recherche dans les Archives nationales, celles de presque tous les 83 départements créés en 1789 et de nombreuses archives municipales, la Bibliothèque nationale et celles locales, ce livre réaffirme la place de la Révolution française comme l'un des ancêtres de la démocratie moderne.

→ En savoir +

 

Besoin de conseils ou de recommandations ? Nos libraires vous accueillent du mardi au vendredi de 13h à 19h au Comptoir, situé au 1er étage de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme, 54 Boulevard Raspail - Paris 6. 

L'œil des libraires : direction le Japon !
Blog
L'œil des libraires : direction le Japon !

Les libraires du Comptoir vous proposent des sélections thématiques. Aujourd’hui : direction le Japon !

À l'approche de la Japan Expo 2024, événement incontournable pour tous les amoureux de culture japonaise, nos libraires ont préparé une liste d'ouvrages pour s'immerger dans l'univers nippon. Du cinéma à la mythologie en passant par la langue ou le manga, découvrez toutes les nuances d'une civilisation entre tradition et modernité.

 

La Culture manga, de Bounthavy Suvilay (Presses universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand)

Comment expliquer l'attrait du manga ? Il s'agit sans doute du triomphe moderne du feuilleton en bande dessinée. L'impact de cette culture populaire sur les imaginaires contemporains est lié à l'histoire des médias au Japon. Les dynamiques économiques ont façonné le processus créatif et contribué à la formation d'une poétique matérielle spécifique.Découvrez comment les auteurs japonais soumis à des contraintes de production intense parviennent à cultiver un foisonnement inventif au niveau des genres narratifs, des techniques de représentation et des styles graphiques.

→ En savoir +

 

Démons et Merveilles, de Laurence Caillet (Publications de la Société d'ethnologie, Nanterre)

Tout nous parle de nuit, car nous sommes au Japon. Que l'on consulte les astrologues ; que l'on s'endorme dans le métro ; que s'entrouvre la terre qui laisse passer démons, esprits en colère, ou fantômes délicieux ; que s'allument les lanternes ou que brillent les lucioles, les frontières entre la nuit et le jour s'estompent et le monde des morts n'est séparé de celui des vivants que par un seul pont. Les illusions effacent un réel resurgissant dans des rituels qui, grâce à des pratiques du corps, des psalmodies, des théâtres, solidifient le monde pour un moment. Une explication surgit, aussitôt bousculée par une autre. Les ruses pour tromper les êtres dangereux ou s'approcher des dieux s'épanouissent, juridiques, rituelles ou ludiques. Jaillit, toujours recommencé, un mélange saisissant de religions et de concepts, de la Pénitence aux trois mille prosternations jusqu'aux humbles offrandes, bateaux de papier ou de paille. Cet auteur au savoir étourdissant conte en un style inventif et charnel le chant des crapauds, l'œil de Baku, le palais des rêves ou les calendriers subtils. Depuis des millénaires, empereurs, poètes, et tout un peuple, inventent ensemble les ombres et la lumière dans la nuit.

→ En savoir +

 

Samouraïs, guerriers et esthètes, de Marine Emmanuel (Presses universitaires de Valenciennes)

Des samouraïs, on retient souvent l'image qu'en ont fixée les films de sabre et les récits légendaires : des guerriers au courage et à la morale exemplaires, fidèles à leur devoir jusqu'à une mort qu'ils méprisent. Du 10e siècle, époque de leur émergence, à leur disparition à la fin du 19e siècle, les samouraïs, chevaleresques chevaliers du Japon, auraient ainsi été des figures immuables perpétuant un même code d'honneur immémorial, le bushidô. La réalité historique est, bien entendu, très différente de cette image simpliste, forgée en grande partie au moment du nationalisme militariste du début du 20e siècle et alimentée par certaines fascinations occidentales. Au fil des siècles, le guerrier a vu son armement et sa manière de combattre profondément évoluer, bien sûr, mais aussi son rôle social et sa culture.

→ En savoir +

 

La Genèse des études japonaises en Europe, de Noriko Berlinguez-Kôno (Presses Universitaires du Septentrion)

Dans quelle mesure peut-on expliciter la genèse des études japonaises et le paysage intellectuel du XIXe siècle en Europe par le biais de Léon de Rosny (1837-1914) ? Quelles sont ses filiations épistémologiques avec l'orientalisme et l'idée de progrès ? En quoi les documents conservés par Rosny nous renseignent-ils sur la circulation des savoirs et des hommes entre l'Asie et l'Europe ? Telles sont les interrogations auxquelles cet ouvrage tente d'apporter quelques éléments de réponse.

→ En savoir +

 

Des langues et des dieux au Japon, de Jean-Noël Robert (Éditions du Collège de France)

Après une duodécennie d'enseignement et de recherche au Collège de France, Jean-Noël Robert retrace avec enthousiasme son parcours consacré à la philologie japonaise. Grâce à ce domaine d'étude, il a pu mettre en lumière la dialectique sino-japonaise scellée par la doctrine bouddhique qui, du haut Moyen Âge à l'époque moderne, a insufflé sa dynamique à la civilisation du Soleil levant. Cette dialectique s'est traduite par un apport fondamental de la culture écrite chinoise dans les sphères à la fois littéraires et religieuses dont le Japon a su éviter l'emprise totale en instituant, dès les plus anciens textes, la langue japonaise comme langue des dieux autochtones, et donc irréductible à l'apport continental. Au-delà de l'exemple sino-japonais, l'auteur propose d'étendre son approche "hiéroglossique" à d'autres aires culturelles et linguistiques pour mieux comprendre notre monde actuel.

→ En savoir +

 

Introduction au livre xylographique japonais, de Hasegawa-Sockeel Masako (Éditions du Collège de France)

La bibliothèque du Musée national des arts asiatiques-Guimet possède une collection d'environ 1 500 titres de livres anciens japonais collectés par Émile Guimet, fondateur du musée, lors du voyage qu'il fit au Japon en 1876 pour en étudier les religions. Le cœur de cette collection est constitué de livres xylographiques – textes bouddhiques du début de l'époque d'Edo – ainsi que de nombreux livres illustrés. Tous ces ouvrages composent ainsi un ensemble d'une très grande valeur documentaire et artistique. À l'époque d'Edo (1603-1868), les livres imprimés sont presque exclusivement réalisés par impression xylographique, sur des feuilles de papier japonais, assemblées entre elles par une reliure "en sac", la plus courante des reliures à fil. C'est cette forme du livre xylographique que se propose d'étudier ce guide en s'appuyant sur des exemples choisis dans les collections de la bibliothèque.

→ En savoir +

 

Manuel d'initiation au japonais, de Jean-Pierre Levet et Hiroshi Notsu (Presses universitaires de Limoges)

En publiant ce premier manuel d'initiation au japonais, dont la rédaction est liée à une expérience pédagogique pratique, les auteurs ont voulu proposer les notions de base de la langue. Accompagné d'une présentation de quelques caractères linguistiques généraux et d'exercices d'application, il permettra aux lecteurs d'apprécier eux-mêmes la progression de leurs connaissances.

→ En savoir +

 

Le Cinéma japonais d'aujourd'hui, de Benjamin Thomas (Presses universitaires de Rennes)

Au cœur du cinéma japonais d'aujourd'hui, le questionnement des cadres esthétiques ne se déprend jamais d'une réflexion sur l'incertitude des cadres sociaux et identitaires. "De quoi est faite mon identité ?", questionnait Kurosawa. Cette interrogation guidera l'exploration d'un vaste territoire cinématographique : le cinéma japonais de 1989 à aujourd'hui. À travers l'étude de plus d'une centaine d'œuvres, parmi lesquelles des films de Takeshi Kitano, Takashi Miike, Rokurô Mochizuki, Hirokazu Kore-eda, Masato Harada, Toshiaki Toyoda, Shinji Aoyama, Ryûichi Hiroki ou Nobuhiro Suwa, c'est une possible cartographie du cinéma japonais actuel et de ses enjeux qui se dessine ici.

→ En savoir +

 

La Pédagogie par l'image en France et au Japon, Annie Renonciat et Marianne Simon-Oikawa (Presses universitaires de Rennes)

Cet ouvrage présente et confronte, pour la première fois, les principaux supports français et japonais d'enseignement par l'image, leurs formes et leurs usages. L'hypothèse est que nos deux pays ont hérité de conceptions différentes de l'image, issues de leur système d'écriture : alors que dans la culture alphabétique, texte et image sont considérés a priori comme des médias hétérogènes, ils ne sont pas perçus comme des termes étrangers ou concurrents dans le monde de l'idéogramme. Comment se définissent dès lors, au sein de ces deux univers, les fonctions de l'image dans l'apprentissage de la lecture et de l'écriture, dans la diffusion des savoirs ?

→ En savoir +

 

Besoin de conseils ou de recommandations ? Nos libraires vous accueillent du mardi au vendredi de 13h à 19h au Comptoir, situé au 1er étage de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme, 54 Boulevard Raspail - Paris 6. 

 

Coups de cœur de nos libraires
Blog
Coups de cœur de nos libraires

Chaque mois, les libraires du Comptoir dévoilent leurs coups de cœur du moment.

 

 Les coups de cœur de Chany

Sociologie politique du Rassemblement national

Les résultats des élections européennes et des législatives confirment une montée importante du Rassemblement National dans l’électorat français. Cet ouvrage publié en 2023 rassemble des enquêtes sociologiques de terrain afin de comprendre davantage cette montée de ce parti politique d’extrême droite, autrefois cantonné à la marge. Cette recherche originale s’appuie uniquement sur des enquêtes qualitatives dans « une perspective cumulative […] afin de restituer le FN-RN dans son environnement proche » comme l’explicitent Safia Dahani et Estelle Delaine. La variété des espaces d’enquêtes analysés à travers les chapitres est particulièrement fascinante. La présentation biographique systématique des enquêtés dessine par ailleurs un lien fréquent entre engagement au RN et les métiers de maintien de l’ordre, en particulier les militaires.

Les auteur-i-ces concentrent leurs recherches tout aussi bien sur des électeurs issus de milieux sociaux-économiques variés (y compris ceux qui sont historiquement défavorables au RN – citons à titre d’exemple des électeurs immigrés magrébins et africains – et qui sont les cibles des positions racistes et xénophobes de ce parti), que sur les militants subalternes nouvellement entrés au RN, ou encore sur les liens politiques entre RN et autres partis d’extrême droites et néo fascistes identitaires.

Les chapitres de Margherita Crippa et Maialen Pagiusco étudient notamment les trajectoires militantes limites de femmes et d’hommes gays au RN (la ligne politique anti féministe du RN et anti LGBTQI+ semble à première vue en contradiction avec l’implantation militante de ces populations au RN) et leur ralliement politique à l’extrême droite particulièrement aberrant : les dynamiques de dédiabolisation à l’œuvre depuis la présidence de Marine Le Pen mettent à jour un savant jeu des cadres supérieurs pour attirer ces militants atypiques, dans une perspective de « vitrine » positive progressiste à même de conquérir un électorat initialement de gauche, centriste ou encore de droite.

Enfin, la transcriptin du débat de la journée dessiner des éléments de réponse face à la vague d'extrême droite qui gagne actuellement la France ; le discours du RN semble rallier des catégories socioprofessionnelles d'une grande diversité en constituant une opposition, non pas entre classes sociales, mais entre nationaux et les autres (français-e-s immigré-e-s, binationaux, etc.), ce qui sert de socle à une violente islamophobie et permet au RN de noyer son absence de projet politique derrière une distinction identitaires illusoire et raciste.

En savoir plus

 

Les coups de cɶur d'Assia

Jeux et enjeux de mémoire à Gaza

Jeux et enjeux de mémoire à Gaza a pour principal thème la mémoire du peuple palestinien, et le lien qu’elle entretient avec la construction de son identité. L’autrice aborde cette question à partir de ses échanges avec des palestiniens de différentes générations et aux parcours divers, illustrant la complexité d’un vécu individuel qui est, d’une part, indissociable du conflit historique avec Israël, et qui perpétue d’autre part la mémoire de la période antérieure à la Nakba. Paru en 2009, cet ouvrage permet de diffuser la parole du peuple palestinien, qui demeure trop peu visible lorsqu’il est question du conflit, et qu’il est important de (re)découvrir dans le contexte actuel.

En savoir plus

 

Retour vers le futur : l’apocalypse au Moyen Âge

Dans cette conférence, Jean-Claude Schmitt revient sur les textes bibliques relatifs à l’Apocalypse et sur certaines de leurs interprétations. Au-delà de la portée religieuse de ces représentations, nous apprenons comment l’iconographie de l’Apocalypse au Moyen Âge a pu servir des fins politiques. Un lien est par la suite effectué entre ces descriptions médiévales et le climat anxiogène actuel (guerres, question environnementale) qui nous renvoie à considérer l’idée de fin d’une civilisation.

En savoir plus

 

Les coups de cɶur de Corine

Langage et société, n° 181/2024, "Documenter les atrocités : de la clandestinité au tribunal et au Musée, usages et effets des écrits de dénonciation (Chili, Argentine, Pérou, Colombie)"

Faits et effets des archives de l'atrocité dans le présent des sociétés meurtries.

Mon titre coup de cœur est peut-être un coup au cœur par la matière qui fonde sa réflexion : les "documents de l'atrocité" produits par les pays responsables de ces mêmes crimes.
Le dernier numéro de la revue Langage & société consacre son dossier principal à ce type d'écrits. Le volume prolonge ainsi les travaux sur la pragmatique du discours que la revue accueille régulièrement.
Les "artefacts écrits" analysés ici proviennent de différents contextes répressifs de quatre pays d'Amérique du sud : Colombie, Pérou, Chili et Argentine. Ces États aux prises avec des guérillas révolutionnaires ou contras (Colombie, Pérou) et gouvernés par des dictatures (Chili, Argentine) ont réprimé massivement leurs opposants politiques. Pour les confondre, les réduire au silence et à l'inaction, leurs instances judiciaires et juridiques ont produit par miliers des actes d'écriture : témoignages, aveux des séquestrés, lettres des familles, lettres des prisonniers, photos, coupures de presse, dessins...
Que font, actuellement dans ces sociétés abîmées, les écrits vifs d'un passé vieux de plus de 40 ans ? C'est de la performativité de ces miliers de pages écrites, conservées et classées que traite ce passionnant volume, et qu'éprouvent (recherches des disparu.es, action pédagogique) les citoyens de ces pays.

En savoir plus

Démocraties et citoyenneté en mutation : sélection thématique
Blog
Démocraties et citoyenneté en mutation : sélection thématique

Une sélection thématique sur les transformations de nos démocraties

Le XXe siècle a été témoin de transformations profondes et fulgurantes des sociétés dans le monde, qui se sont répercutées en toute logique sur la politique et les systèmes démocratiques. De grands boulversements qui interrogent aujourd'hui la notion-même de citoyenneté - ou des citoyennetés ?

Focus sur ces mutations démocratiques, avec une sélection d'ouvrages thématiques.

Migrations constitutionnelles d'hier et d'aujourd'hui

À l'heure où de nouvelles formes de démocratie rencontrent les débats sur l'environnement, ce livre décrit deux expériences où citoyenneté et prise de conscience écologique se mêlent. En Poitou-Charente, Laura Seguin a suivi une conférence de citoyens sur la gestion de l'eau. Ce dispositif de participation, destiné à inclure des citoyens dans les prises de décision, n'est pas sans rappeler la Convention citoyenne pour le climat. En Ardèche, l'expérience de la citoyenneté prend la forme d'une mobilisation contestataire contre l'extraction de gaz de schiste, plongeant le lecteur dans les rouages d'un mouvement de résistance et de fabrique d'alternatives écologiques. Ces expériences participatives, faites de débats conflictuels, d'échanges et de construction de savoirs, d'émotions et de délibérations, constituent pour ceux qui y prennent part – citoyens, acteurs associatifs, élus, professionnels des politiques publiques... – de véritables espaces d'apprentissages. En analysant le point de vue de tous les acteurs, cet ouvrage identifie à la fois ce qu'ils apprennent, et comment ils apprennent. L'enquête ethnographique et le recours aux sciences de l'éducation font l'originalité de ce livre qui propose de décrire et d'analyser finement des expériences d'apprentissages politiques.

En savoir plus

 

Pour une VIe République

La Ve République est aujourd'hui en panne, les Français se retirent d'un jeu politique dont ils ont le sentiment d'être les dupes. Confronté à des menaces inédites, le maintien de la démocratie française passe par une refonte complète de ses institutions. Il devient indispensable de réorganiser l'indépendance des pouvoirs, d'envisager différemment l'Europe ou encore de réformer les pouvoirs locaux. Pour cela, il nous faut avancer d'un pas résolu vers une VIe République authentiquement démocratique.

En savoir plus

 

 

 

 


 

Radicalisation dans les démocraties libérales

Depuis plusieurs années, nous constatons une montée des communications radicales, c'est-à-dire des communications prônant une position hors norme, sans objectif d'aboutir à un consensus, souvent unilatérales, à visée informative et revendicative et utilisant des expressions extrêmement violentes. Le Groupe de recherche sur les communications du laboratoire Interpsy (Université de Lorraine) a entrepris en 2019 d'étudier ce type de communication afin de concevoir un logiciel utilisable sur les réseaux sociaux permettant l'identification automatisée de marqueurs discursifs indiquant un processus de radicalisation. Ce logiciel devra donc permettre d'identifier automatiquement les personnes en cours de radicalisation et d'exposer celles-ci à des contre-arguments (établis en amont) visant à les extraire de ce processus. Cet ouvrage marque l'aboutissement de la première étape de ce projet en présentant un état des lieux des connaissances et perspectives de recherche sur les communications radicales. Ainsi fournit-il un cadre théorique solide pour la continuation du projet.

En savoir plus

 

 

Expérimentations démocratiques

Au-delà d'une analyse de la démocratie participative comme réponse à la crise de la démocratie représentative, cet ouvrage prête attention à la multiplicité des collectifs et mouvements d'expérimentations et d'interpellation citoyenne, tout en interrogeant leur nouveauté, et questionne leurs rapports aux institutions. Il le fait en mobilisant des analyses portant sur une diversité de situations, tant en France qu'à l'étranger: centres sociaux en France et en Espagne, campagnes électorales au Brésil, associations de patients en Belgique, occupation de friches urbaines, magasins gratuits, mobilisations de travailleurs "informels" en Argentine, participation à Nuit Debout ou mobilisation environnementale, pratiques d'aide alimentaire…Les enjeux soulevés redistribuent les débats sur le politique, la citoyenneté et ses pratiques, réinterrogent l'égalité et la justice sociale, mettent l'accent sur la démocratie comme forme de vie. Les expérimentations analysées ici contribuent, chacune à leur manière, aux luttes sur ce que "faire société" et participer veulent dire.

En savoir plus

 

 

Participation et citoyenneté des jeunes

La participation des jeunes à la vie publique et leur statut de citoyen sont des sujets fréquemment mis sur le devant de la scène, que ce soit aux niveaux local, national ou international. Partant de ces déclarations d'intentions, les actions menées sur le terrain permettent-elles une participation réelle et une citoyenneté active ? Quels sont les enjeux aux niveaux du vivre-ensemble, de la cohésion sociale, de la démocratie ? Quel est le rôle du travail social ? Comment le jeune perçoit-il ses propres actions dans ce processus ? En prenant le Conseil delémontain des jeunes comme terrain d'analyse, cet ouvrage propose des pistes de compréhension et d'action concrètes pour la pratique professionnelle.

En savoir plus

 

 

 

 

La démocratie sociale en tension

La démocratie sociale est un défi pour les relations du travail que, depuis les années 2000, bien des réformes – Sapin, Rebsamen, El Khomri, Macron – cherchent à relever. Il ne s'agit plus de développer l'expression directe des salariés mais, sur la base de négociations patronats/syndicats, de promouvoir une autorégulation dans chaque branche d'activité, chaque entreprise, voire pour chaque travailleur.Ce livre analyse la démocratie sociale, ses enjeux, ses tensions, en croisant différentes perspectives (science politique, sociologie, sciences de gestion, droit), en prenant appui sur des terrains précis et en cherchant à évaluer l'application des réformes récentes. La réalité des relations sociales en entreprise, le financement du syndicalisme, la représentativité patronale, la fabrique du droit du travail, les tensions propres à la SNCF constituent quelques-uns des thèmes abordés qui éclairent la démocratie sociale aujourd'hui, ses impasses ou ses succès.

En savoir plus

 

 

 

Langage et société, n° 166/2019, "Discours austéritaires : histoire, diffusion et enjeux démocratiques"

Après la crise de 2007-2008, les politiques d'austérité s'accentuent en Europe et à travers le monde, en dépit de leurs conséquences négatives sur les populations et des nombreux mouvements sociaux qui les contestent dès 2010.Ce dossier s'intéresse aux discours austéritaires tels qu'ils sont produits, diffusés, reconfigurés par des institutions comme l'Union européenne, la Banque centrale européenne, le Fonds monétaire international ou par des dirigeants politiques et des médias. Élaborés au cours de plusieurs décennies, ces discours n'y sont pas considérés comme un simple accompagnement des politiques d'austérité, mais comme l'une de ses composantes principales. Ils sont un discours normatif, et souvent moral, qui contribue à l'hégémonie contemporaine du néolibéralisme. Pluridisciplinaire, le dossier associe sciences politiques, sciences sociales, sciences économiques et sciences du langage. Il est rédigé par neuf chercheuses et chercheurs de Belgique (A. Borriello, C. Gobin), du Canada (M. Dufour, A. Laurin-Lamothe, R. Peñafiel) et de France (T. Guilbert, F. Lebaron, S. Longuet, J. Marques Pereira). Ensemble, les auteures et auteurs jettent un regard inédit sur des discours qui, omniprésents dans notre vie quotidienne, reconfigurent nos perceptions politiques.

En savoir plus
 

    Ajouter un partenaire

    1. Structure

    2. Réprésentant légal

    3. Convention

    4. IBAN

    * champ obligatoire
    * champ obligatoire
    * champ obligatoire
    * champ obligatoire

    Ajouter une personne

    1. Personne

    Ajouter une entreprise

    1. Structure

    2. Réprésentant légal

    * champ obligatoire
    * champ obligatoire