Daniel Fabre, le dernier des romantiques

Actes du colloque de Paris, octobre 2018
Sylvie SAGNES,Claudie VOISENAT
Résumé
En 2016, s'éteignait Daniel Fabre, une figure originale de l'anthropologie française qui, après avoir marqué Toulouse de son empreinte, a poursuivi à Paris sa carrière de directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS). La diversité des hommages qui lui ont été rendus depuis sa disparition témoignent aussi bien de la densité de sa vie intellectuelle que de la diversité de ses implications institutionnelles. Après le colloque de Toulouse en février 2017 dont rend compte Daniel Fabre, l'arpenteur des écarts, publié dans la même collection, celui organisé dans la capitale en octobre 2018 entendait resserrer la focale sur les années " parisiennes " de cet anthropologue, celles qui virent la création et le développement du Laboratoire d'anthropolo ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
19.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 14 octobre 2021
ISBN 9782735128426
EAN-13 9782735128426
Référence 125505-16
Nombre de pages de contenu principal 230
Format 15 x 23 x 3 cm
Poids 414 g

" Dort le sommeil dernier des vieilles Babylones "

Sylvie Sagnes

I - De la MPE au PCI

Évocation de Daniel Fabre au ministère de la Culture (2006 – 2016)

Christian Hottin

Sur les traces de Jean de l'Ours, de la littérature orale au PCI

Claudie Voisenat et Jean-Christophe Monferran

Une anthropologie du patrimoine à la française ?

Cyril Isnart

Témoignages

Des "émotions patrimoniales" au musée, ou l'archéologie régionale dans la photographie vernaculaire

Marc-Antoine Kaiser

Le musée au miroir de l'institution de la culture

Dominique Serena (titre du texte à venir)

Les temporalités du patrimoine ou comment penser le paradoxe du PCI

Chiara Bortolotto

 

II - Fils rouges 

Les marges

Philippe Artières

Daniel Fabre, l'ironie de l'ailleurs. Des objets de curiosité à l'hybridité des individus-mondes

André Mary

Le sacré et ses métamorphoses

Marcello Massenzio -   

Des chats et des îles. Ethnographier la littérature

Vincent Debaene

Daniel Fabre et l'anthropologie de l'art : de l'audace individuelle aux chantiers collectifs Véronique Moulinié

 

III - L'œuvre et la vie

Lieux et liens

Sylvie Sagnes

Rencontrer, retrouver. Autour de quelques formes de la rencontre intellectuelle

Nicolas Adell

Fabre et le paradigme des derniers

Thierry Wendling

Témoignages

Compagnonnages

Pierre Centlivres (Histoire d'un compagnonnage)

Insaisissable Daniel Fabre

Pierre Nora

En 2016, s'éteignait Daniel Fabre, une figure originale de l'anthropologie française qui, après avoir marqué Toulouse de son empreinte, a poursuivi à Paris sa carrière de directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS). La diversité des hommages qui lui ont été rendus depuis sa disparition témoignent aussi bien de la densité de sa vie intellectuelle que de la diversité de ses implications institutionnelles. Après le colloque de Toulouse en février 2017 dont rend compte Daniel Fabre, l'arpenteur des écarts, publié dans la même collection, celui organisé dans la capitale en octobre 2018 entendait resserrer la focale sur les années " parisiennes " de cet anthropologue, celles qui virent la création et le développement du Laboratoire d'anthropologie et d'histoire sur l'institution de la Culture (LAHIC). Sans pour autant s'y cantonner. Ainsi les contributions rassemblées ici s'emploient-elles à mettre en évidence la singularité d'une posture d'anthropologue occupé à comprendre le phénomène global d'institution de la culture, et, dans le même temps, engagé dans un dialogue de longue haleine avec le ministère de la Culture, ouvrant ainsi la voie à une anthropologie du patrimoine aujourd'hui florissante. Mais au-delà de l'aventure lahicienne, les auteurs mobilisés embrassent plus largement l'ensemble du parcours de Daniel Fabre, afin de tirer les fils rouges qui le traversent. Repérant ces constantes tant du côté des objets que des outils d'analyse, ils soulignent la cohérence d'une œuvre, marquée au coin de cette sensibilité profonde aux traces du passé qui a fait de son auteur l'un des derniers romantiques.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire