Le gueux philosophe (Jean-Jacques Rousseau)



Le gueux philosophe (Jean-Jacques Rousseau)



:: Résumé    :: Détails


Lorsqu’il devient copiste de musique indépendant, dès 1752, Jean-Jacques Rousseau invente une “posture” littéraire originale et impose un discours dégagé sur le monde social, les inégalités, l’éducation, qui ne doivent rien à l’obéissance aux grands du royaume ni à leur protection. Dans ses textes autobiographiques, Rousseau se donne une image d’homme “pauvre” et de fier républicain dédaigneux des coutumes de la France royale. Il met ainsi en scène une nouvelle légitimation démocratique que le Contrat social va formuler. La querelle avec Voltaire — qui le raille comme “gueux” et “valet suisse” — apparaît comme l’affrontement entre deux conceptions du statut des intellectuels : contre l’élitisme voltairien, Rousseau en appelle à l’autorité du grand nombre contre celle des “riches” et des lettres. L’essai est suivi d’un dialogue entre Yvette Jaggi et l’auteur sur “Rousseau et la politique, aujourd’hui”.

Titre Le gueux philosophe (Jean-Jacques Rousseau)
Édition Première édition
Éditeur Éditions Antipodes
Mots clés Révolutions
CLIL (Version 2013-2019 ) 3126 Philosophie
Date de première publication du titre 01 janvier 2003
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: QD
Support Livre broché
Nb de pages VII - 128 p.
ISBN-10 2-940146-32-2
ISBN-13 978-2-940146-32-1
GTIN13 (EAN13) 9782940146321
Référence 019277-38
Date de publication 01 janvier 2003
Pages chiffres romains 7
Nombre de pages de contenu principal 128
Format 13 x 20 cm
Poids 160 gr
Prix 15,00 €
 
019277-38


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :

Product image
Jean-Louis Clade
Mutations, permanences, ruptures dans le canton de Rougemont (Doubs), 1789-1815
Annales littéraires de l'université de Franche-Comté n° 343