Où sont les bibliothèques françaises spoliées par les nazis ?

Martine POULAIN
Collection
Papiers
Date de publication
16 mai 2019
Résumé
Durant la Seconde Guerre mondiale, les forces nazies se livrent à des pillages d'œuvres d'art et de bibliothèques dans tous les pays occupés. Quelque 5 millions de livres sont saisis en France. Mûrement préparées, ces saisies s'abattent sur les bibliothèques des exilés d'Europe centrale, des intellectuels allemands réfugiés ou des bibliophiles juifs, puis, à partir de la mi-1942, sur celles des milliers de familles juives arrêtées et déportées, dont les livres sont abandonnés dans des lieux de stockage ou emportés en Allemagne après un incessant travail de triage. À la Libération, des opérations de localisation et de restitution sont mises en place en Europe occidentale, mais les vainqueurs soviétiques considèrent ces biens comme des " prises de guerre " légitimes. Dès ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
25.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 20190516
ISBN 9782375461068
EAN-13 9782375461068
Référence 123128-59
Nombre de pages de contenu principal 234
Format 16 x 24 x 1.4 cm
Poids 427 g

Introduction
Martine Poulain – La souffrance des livres en exil

Partie 1. Les spoliations de bibliothèques longtemps ignorées

Chapitre 1.
Patricia Kennedy Grimsted – Les pistes paneuropéennes des livres pillés par les nazis : trop d'ouvrages encore en exil
Chapitre 2.
Martine Poulain – Restituer leurs bibliothèques aux spoliés, un impératif toujours actuel

Partie 2. Bibliothèques spoliées: restituées, perdues, retrouvées, cachées?

Chapitre 3.
Nathalie Neumann – Une bibliothèque alsacienne disparue en Allemagne en 1940 : une quête en cours
Chapitre 4.
Maria Tischner – La bibliothèque d'art d'August Liebmann Mayer : Munich – Paris – Munich
Chapitre 5.
Anatole Stebouraka – Livres français spoliés dans les collections de la Bibliothèque nationale du Bélarus
Chapitre 6.
Christina Köstner-Pemsel – "28 sacs" de livres français pour la bibliothèque universitaire de Vienne : présentation d'une recherche de provenance en cours
Chapitre 7.
Sebastian Finsterwalder – Paris-Berlin-Paris. Sur la piste de livres spoliés en France par les nazis : comment les retrouver et les restituer
Chapitre 8.
Patricia Sorel – La spoliation d'une bibliothèque privée sous l'Occupation : le cas de Pierre Guerquin, bibliophile

Partie 3. Des livres spoliés dans les bibliothèques publiques françaises

Chapitre 9.
Anne Pasquignon, avec la collaboration de Cécile Bellon – Les documents spoliés déposés à la Bibliothèque nationale : les résultats d'une enquête
Chapitre 10.
Benjamin Guichard – Les livres spoliés déposés à la Bibliothèque des langues orientales : une source pour l'histoire de la destruction des diasporas d'Europe centrale et orientale en France
Chapitre 11.
Dominique Bouchery – Le "fonds Séquestres" de la BDIC, histoire d'une spoliation invisible
Chapitre 12.
Catherine Maurer – Spoliations, confiscations et vols à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg entre 1940 et 1944
Chapitre 13.
Eve Netchine – Octobre 1942 à la Bibliothèque nationale : des faits de collaboration par les livres

Principes de la conférence de Washington

Sigles et acronymes

Glossaire

Index

Bibliographie générale sélective

Liste des illustrations

Annexe. Liste des communications des dix autres intervenants du colloque

Liste des auteur.es

 

Durant la Seconde Guerre mondiale, les forces nazies se livrent à des pillages d'œuvres d'art et de bibliothèques dans tous les pays occupés. Quelque 5 millions de livres sont saisis en France. Mûrement préparées, ces saisies s'abattent sur les bibliothèques des exilés d'Europe centrale, des intellectuels allemands réfugiés ou des bibliophiles juifs, puis, à partir de la mi-1942, sur celles des milliers de familles juives arrêtées et déportées, dont les livres sont abandonnés dans des lieux de stockage ou emportés en Allemagne après un incessant travail de triage. À la Libération, des opérations de localisation et de restitution sont mises en place en Europe occidentale, mais les vainqueurs soviétiques considèrent ces biens comme des " prises de guerre " légitimes. Dès 1950, ces opérations sont interrompues alors que des centaines des milliers de livres n'ont pas retrouvé leurs propriétaires.Après un oubli de plus de cinquante ans, chercheurs et bibliothécaires s'efforcent aujourd'hui de récupérer ces documents, qui se trouvent souvent dans des bibliothèques publiques d'Europe de l'Est, d'Allemagne et d'Autriche, mais parfois aussi dans des bibliothèques françaises. En mars 2017, un colloque international, organisé par le Centre Gabriel Naudé de l'Enssib avec le soutien de plusieurs institutions, posait cette question : " Où sont les bibliothèques spoliées par les nazis ? ". Les contributions rassemblées dans cet ouvrage s'attachent plus particulièrement à connaître le destin des documents spoliés en France.Conservatrice générale des bibliothèques, Martine Poulain a dirigé le service Études et recherche de la Bibliothèque publique d'information, le Bulletin des bibliothèques de France et la Bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art. Habilitée à diriger des recherches en sociologie, elle a publié plusieurs ouvrages sur la sociologie de la lecture et l'histoire des bibliothèques au XXe siècle. Dernier livre paru: Livres pillés, lectures surveillées. Les bibliothèques françaises sous l'Occupation (Gallimard Essais en 2008 et Folio en 2013).Ont contribué à cet ouvrage :Dominique BoucherySebastian FinsterwalderBenjamin GuichardPatricia Kennedy GrimstedChristina Köstner-PemselCatherine MaurerEve NetchineNathalie NeumannAnne PasquignonMartine PoulainPatricia SorelAnatole StebourakaMaria Tischner

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire