Œuvres majeures, œuvres mineures ?



Œuvres majeures, œuvres mineures ?


Édité par Catherine Volpilhac-Auger

:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Notion sournoise que cette distinction entre « œuvres majeures » et « œuvres mineures », dangereuse et réductrice, qui influence implicitement notre propre jugement : entre les Lettres persanes et Arsace et Isménie, entre La Vie de Rancé et les Mémoires d'outre-tombe, qui hésiterait ? Mais la critique ne se doit-elle pas d’enseigner à hiérarchiser, ou du moins de suggérer des priorités de lecture en les justifiant ? Plutôt que de dénoncer une démarche critique discriminante – au nom de quels critères ? – ou qui refuse de l’être – mais à quoi sert-elle alors ? – il faut comprendre pourquoi elle agit ainsi, et si elle le fait explicitement. Voilà à quoi s’attachent les onze contributions présentées ici, qui parcourent trois siècles de littérature française (17e-20e) pour mieux revenir sur la question de l’auteur.

Titre Œuvres majeures, œuvres mineures ?
Collection Signes
ISSN 12551015
Éditeur ENS Éditions
CLIL (Version 2013-2019 ) 3643 Essais littéraires
Date de première publication du titre 2004
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: DNL
Support Livre broché
Nb de pages 240 p.
ISBN-10 2-84788-065-8
ISBN-13 978-2-84788-065-6
GTIN13 (EAN13) 9782847880656
Référence L00078-46
Année de publication 2004
Nombre de pages de contenu principal 240
Format 14 x 22 x 1,4 cm
Poids 340 gr
Prix 29,00 €
 
L00078-46


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :