Accaparement des biens communs (L')

Pierre CRÉTOIS
Date de publication
11 décembre 2018
Résumé
La marchandisation tendancielle de portions grandissantes de la vie humaine et des ressources communes doit-elle être interprétée comme un pillage nuisible et destructeur ou comme un processus collectivement profitable ? Force est de constater qu'elle conduit aujourd'hui à l'extension du domaine des biens privés, au détriment de celui des biens publics et des biens communs. Face à celle-ci s'élabore une série de revendications multiples autour du commun et des communs en vue de contester l'accaparement capitaliste et de promouvoir une gouvernance démocratique de ceux-ci.Que sont les biens communs ? Comment peuvent-ils être légitimement pensés, gérés ? En quoi nous permettent-ils de repenser et de réinstituer le rapport des humains à la propriété, à leur(s) milieu(x), à ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
15.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 11 décembre 2018
ISBN 9782840163015
EAN-13 9782840163015
Référence 122744-78
Nombre de pages de contenu principal 184
Format 15 x 21 x .8 cm
Poids 222 g

Élodie Bertrand, Pierre Crétois, Caroline Guibet-Lafaye, Philippe Poinsot, Cédric Rio, – Introduction générale

Antonio Negri – Préface

Chapitre 1 : Théories

Stéphane Haber, Prendre et donner. Remarques à partir d'un texte de Carl Schmitt. Pour un anti-nomos ;

Pierre Crétois – L'appropriation comme relation sociale ;

Maxime Desmarais-Tremblay – Le problème de la justification du concept de bien méritoire en perspective ;

Martin Deleixhe – Des conflits en commun ? La démocratie radicale et la gouvernance des biens communs.

Chapitre 2 : Terrains

Léa Eynaud – La part des choses : enquête autour de la fondation politique de la catégorie de communs ;

Rémi Schweizer – Logiques d'appropriation et communs, le cas des bisses valaisans (Suisse) ;

Eleonora Gentilucci – Les commons des semences face à la biopiraterie ;

Natalia Frozel Barros – Les fonds marins internationaux sous le Patrimoine Commun de l'Humanité : quand le bien commun devient un outil d'appropriation.

La marchandisation tendancielle de portions grandissantes de la vie humaine et des ressources communes doit-elle être interprétée comme un pillage nuisible et destructeur ou comme un processus collectivement profitable ? Force est de constater qu'elle conduit aujourd'hui à l'extension du domaine des biens privés, au détriment de celui des biens publics et des biens communs. Face à celle-ci s'élabore une série de revendications multiples autour du commun et des communs en vue de contester l'accaparement capitaliste et de promouvoir une gouvernance démocratique de ceux-ci.Que sont les biens communs ? Comment peuvent-ils être légitimement pensés, gérés ? En quoi nous permettent-ils de repenser et de réinstituer le rapport des humains à la propriété, à leur(s) milieu(x), à leur environnement ? Cet ouvrage collectif s'attache à développer ces questions sur les plans d'abord des théories puis des terrains.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire