Edouard Claparède (1873-1940)



Edouard Claparède (1873-1940)

À quoi sert l'éducation?




Martine Ruchat


Anciennement professeure à la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation de l’Université de Genève, Martine Ruchat a publié plusieurs ouvrages sur l’éducation dont L’oiseau et le cachot. Naissance de l’éducation correctionnelle en Suisse romande, 1800-1913 (Éditions Zoé, 1993) ; aux Éditions Antipodes Le "roman de Solon". Enfant placé – voleur de métier (2008); un roman biographique La passion selon Charles-Henri Rapin ou le roman de soi (2012) ; une biographie Édouard Claparède. À quoi sert l’éducation (2015) ; coécrit avec Samuel Boussion et Mathias Gardet L’Internationale des républiques d’enfants 1939-1955 (Paris : Anamosa, 2021) et aux Éditions Slatkine Élisabeth H. Une femme comme les autres (2021).


Product image
Martine Ruchat
Le « roman de Solon »
Enfant placé, voleur de métier (1840-1897)
A contrario
Éditions Antipodes

Le « Roman de Solon » se lit aussi bien comme le récit historique et biographique d'un voleur au XIXe siècle à Genève que comme la démonstration d'une carrière de délinquance, sa construction et ses interactions avec d'autres individus de la société.


Collaborations intellectuelles ou scientifiques :

Préface de Martine Ruchat

Product image
Matthieu Vaucher
Une école sans classes
L'éducation scolaire en plein air à Lausanne (1907-2014)
Histoire (Antipodes)
Éditions Antipodes

En 1907, pour lutter contre la tuberculose, la Ville de Lausanne ouvre une école en plein air. Ce projet perdurera bien après l'éradication de la maladie. Ce livre revient sur cette aventure et questionne au travers d’une analyse sociohistorique les enjeux de l’enseignement hors les murs.



Texte de Martine Ruchat

Product image
Elisabeth Voyame
Solon
D'après "Le roman de Solon" de Martine Ruchat
Trajectoires
Éditions Antipodes

Tiré du "Roman de Solon" de Martine Ruchat, cette bande dessinée retrace le parcours du jeune Marc Solon, un enfant placé qui deviendra voleur dans la ville de Genève au XIXe siècle. Un parcours lié à la pauvreté, au manque de statut et de considération, révélé par les dessins à l'encre de chine d’Elisabeth Voyame.






119492-64


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :