Italie année zéro

Chroniques de la crise
Stéphanie LAPORTE
Date de publication
25 septembre 2018
Résumé
Écrits entre 2005 et 2015, en prise avec une réalité qui dépasse les frontières de l'Italie, les textes réunis ici mettent en histoire les vies de femmes et d'hommes qui incarnent la flexibilité, le chômage, la précarité et donnent un visage à la crise.Gramsci les nommait les "?subalternes?", le néoréalisme les "?anonymes?", Pasolini les "?sous-prolétaires?"; ils ont été les ?"?vaincus?", les "?humbles?", les "?déshérités?", ils sont aujourd'hui les "?équilibristes?", les "?derniers?", les "?précaires?", personnages socialement invisibles, mais au premier plan de la littérature, du théâtre et du cinéma de l'Italie d'aujourd'hui. Ils sont peintres, maçons, élagueurs ou danseurs, stagiaires, étudiants ou encore migrants, aux prises avec l'injustice, avec la difficulté de ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
18.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 20180925
ISBN 9782840162940
EAN-13 9782840162940
Référence 122681-78
Nombre de pages de contenu principal 230
Format 15 x 21 x 1 cm
Poids 265 g

Préface

Tullio Avoledo – Le grand poisson mange le petit poisson / Il pesce grande mangia il pesce piccolo ;

Andrea Bajani – En tout état de cause / Tanto si doveva ;

Cristiano De Majo, Fabio Viola – Les portes du monde / I cancelli del mondo ;

Giorgio Falco – Libération d'une superficie / Liberazione di una superficie ;

Marcello Fois – L'homme épluché / Senza buccia ;

Carlo Lucarelli – Je dois te dire quelque chose / Devo dirti una cosa ;

Giuliana Olivero – Tout en finesse / Sottigliezze ;

Tommaso Pincio – Une multitude de petits moi / Tanti piccoli me ;

Christian Raimo – Je suis comme on veut que je sois / Sono come tu mi vuoi ;

Valentina – Le secret de la gogo / Il segreto della cubista ;

Chiara Valerio – Bonheur à échéance /Diva rata ;

Cristina Zagaria – Combinaisons de papier / Tute di carta.

Les auteurs

Le collectif InizioCantiere

 

 

Écrits entre 2005 et 2015, en prise avec une réalité qui dépasse les frontières de l'Italie, les textes réunis ici mettent en histoire les vies de femmes et d'hommes qui incarnent la flexibilité, le chômage, la précarité et donnent un visage à la crise.Gramsci les nommait les "?subalternes?", le néoréalisme les "?anonymes?", Pasolini les "?sous-prolétaires?"; ils ont été les ?"?vaincus?", les "?humbles?", les "?déshérités?", ils sont aujourd'hui les "?équilibristes?", les "?derniers?", les "?précaires?", personnages socialement invisibles, mais au premier plan de la littérature, du théâtre et du cinéma de l'Italie d'aujourd'hui. Ils sont peintres, maçons, élagueurs ou danseurs, stagiaires, étudiants ou encore migrants, aux prises avec l'injustice, avec la difficulté de vivre, de travailler, d'espérer et d'aimer.Italie année zéro. Chroniques de la crise démontre en douze récits comment la littérature italienne contemporaine prend en charge les questions liées à la crise économique et à l'évolution du monde du travail: une écriture qui sait mêler avec brio récit et document, intime et collectif, littérature du réel et histoire immédiate.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire