Comédie et philosophie

Socrate et les " Présocratiques " dans les nuées d'Aristophane
Rossella Saetta COTTONE,André LAKS
Date de publication
23 septembre 2013
Résumé
Les Nuées, qu'Aristophane même considérait comme la plus " savante " ou " habile " de ses œuvres, inaugure avec éclat la longue histoire des rapports de l'intellectuel avec le monde. Le chemin qui conduit à l'abolition des dettes contractées par un fils dispendieux passe-t-il par celui des connaissances ? Le père endetté, qui répond au nom transparent de Strepsiade – M. Retourneur –, tente sa chance. En vain : c'est un lourdaud. Lui-même emberlificoté par un fils qui excipe de la leçon des philosophes pour le frapper, il se retournera finalement contre le " Pensoir ", l'école philosophique dont Socrate est ici le représentant attitré. La pièce d'Aristophane, avec la virulence propre à la comédie et les ressources propres au théâtre, parle de la relation entre la théorie ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
20.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 20130923
ISBN 9782728804955
EAN-13 9782728804955
Référence 115877-75
Nombre de pages de contenu principal 260
Format 16 x 24 x 1.2 cm
Poids 433 g

Préface, par Monique TRÉDÉ-BOULMER
Avant-propos, par André LAKS et Rossella SAETTA COTTONE

Dans le texte
Traduire les Nuées : un essai (v. 110-517), par Myrto GONDICAS

Dans les airs
Xénophane et son " astro-néphologie " dans les Nuées, par Alexander P. D. MOURELATOS
Aristophane et le théâtre du soleil. Le dieu d'Empédocledans le choeur des Nuées, par Rossella SAETTA COTTONE
Socrate et Archélaos dans les Nuées. Philosophie naturelle et éthique, par Gábor BETEGH
Le cresson de " Socrate " dans les Nuées. Note en marge d'une relecture de Diogène d'Apollonie, par Silvia FAZZO
L'image du p???e?? dans les Nuées. Un Empédocle au charbon,par Jean-Claude PICOT

Sur terre
Sophistique contre cosmologie. À propos d'une allusion à Parménide dans les Nuées, par Leopoldo IRIBARREN
Échos sophistiques d'une rhétorique du droit dans le langage de Phidippide, par Emiliano BUIS
Théâtre et connaissance. La tension entre philosophie et réalité selon les Nuées, par Pierre JUDET DE LA COMBE

Par la suite
La citation des Nuées dans l'Apologie de Socrate de Platon, par Fernando SANTORO
The Plaything of Things ou les Nuées selon Leo Strauss, par Massimo STELLA

En guise de conclusion
Encore une histoire primordiale de la théorie, par André LAKS

Bibliographie
Index des oeuvres et passages cités
Index des noms propres et des notions

Les Nuées, qu'Aristophane même considérait comme la plus " savante " ou " habile " de ses œuvres, inaugure avec éclat la longue histoire des rapports de l'intellectuel avec le monde. Le chemin qui conduit à l'abolition des dettes contractées par un fils dispendieux passe-t-il par celui des connaissances ? Le père endetté, qui répond au nom transparent de Strepsiade – M. Retourneur –, tente sa chance. En vain : c'est un lourdaud. Lui-même emberlificoté par un fils qui excipe de la leçon des philosophes pour le frapper, il se retournera finalement contre le " Pensoir ", l'école philosophique dont Socrate est ici le représentant attitré. La pièce d'Aristophane, avec la virulence propre à la comédie et les ressources propres au théâtre, parle de la relation entre la théorie et la pratique, mais aussi de celle entre les Nuées, divinités aussi suprêmes que complexes, et les simplets que nous sommes tous ; elle parle aussi de la langue et des théories philosophiques, dont elle construit l'unité sous-jacente et dénonce la complicité profonde, par-delà leur confrontation de surface. En fin de compte, la comédie se révèle aussi école de pensée. Platon saura s'en souvenir.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire