Willi Gautschi et la Grève générale de 1918

Un historien et son oeuvre en contexte
Séveric YERSIN
Date de publication
14 septembre 2023
Résumé
p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 11.0px Helvetica}p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 11.0px Helvetica; min-height: 13.0px}La Grève générale de 1918 est la plus grande crise de politique intérieure de la Suisse moderne: 250'000 grévistes font face à 100'000 soldats en pleine Grippe espagnole. L'interprétation de cet épisode est contestée : s'agissait-il d'une tentative de révolution bolchévique ou d'une mobilisation populaire légitime ? Willi Gautschi est le premier historien à consulter les archives et à proposer une version consensuelle, mais son travail est aujourd'hui à nouveau remis en question. Est-il est légitime d'organiser des grèves et des manifestations en Suisse, ou faut-il privilégier les élections, le référendum et l'initiative populai ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
23.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 14 septembre 2023
ISBN 9782889011988
EAN-13 9782889011988
Référence 126179-64
Nombre de pages de contenu principal 264
Format 13.5 x 20.5 x 1.3 cm
Poids 345 g

Introduction

 

1. Établissement de l'interprétation bourgeoise de la Grève générale (1918-1953)

Premier temps (1918): fixation de la grille interprétative de la Grève générale

Deuxième temps (1919-1924): la bourgeoisie instrumentalise la Grève générale à des fins politiques

Troisième temps (1923-1926): la gauche désinvestit le débat sur la Grève générale

Quatrième temps (1926-1953): la caution des synthèses d'histoire suisse

La Grève générale en 1950: les leçons du passé.

 

2. La thèse de Willi Gautschi, une rupture avec la tradition historiographique dominante?

La remarquable ascension sociale de Willi Gautschi: de l'enfance au doctorat

Une lecture critique de Das Oltener Aktionskomitee

Das Oltener Aktionskomitee et l'historiographie – ruptures et continuités.

La Grève générale entre le décès de Robert Grimm et l'anniversaire de 1958

 

3. Rédaction et publication de Der Landesstreik 1918

Où l'on se demande si l'idée de Der Landesstreik 1918 est celle de son auteur

Relire Der Landesstreik 1918: quelle continuité par rapport à Das Oltener Aktionskomitee?

Une lecture comparative de Der Landesstreik et de Die Wahrheit über den Generalstreik von 1918

Une lecture synthétique et critique de Der Landesstreik 1918

Comparons Der Landesstreik à Die Wahrheit über den Generalstreik

 

4. La réception de Der Landesstreik 1918 et le jubilé de 1968

Le cinquantième anniversaire de la Grève générale dans le contexte de "mai 68"

Der Landesstreik 1918 dans les Schweizer Monatshefte: adoption et rejet.

Le jubilé de l'Union syndicale suisse – une fête à contre-cœur.

Der Landesstreik 1918 fait-il référence en 1968?

 

5. Willi Gautschi et l'Université de Zurich: des Dokumente zum Landesstreik 1918 à Lenin als Emigrant in der Schweiz

Dokumente zum Landesstreik 1918: nouveau accents interprétatifs.

Willi Gautschi et les étudiant·e·s de l'Université de Zurich: le Groupe pour l'histoire du mouvement ouvrier. 

Genèse et enjeux de la rédaction de Lenin als Emigrant in der Schweiz

La candidature de Willi Gautschi à l'Université de Zurich, ou pourquoi il ne réalise pas de carrière académique

Épilogue. Un historien d'envergure nationale

Liste des abréviations

Annexes

Bibliographie

p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 11.0px Helvetica}p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 0.0px 0.0px; font: 11.0px Helvetica; min-height: 13.0px}La Grève générale de 1918 est la plus grande crise de politique intérieure de la Suisse moderne: 250'000 grévistes font face à 100'000 soldats en pleine Grippe espagnole. L'interprétation de cet épisode est contestée : s'agissait-il d'une tentative de révolution bolchévique ou d'une mobilisation populaire légitime ? Willi Gautschi est le premier historien à consulter les archives et à proposer une version consensuelle, mais son travail est aujourd'hui à nouveau remis en question. Est-il est légitime d'organiser des grèves et des manifestations en Suisse, ou faut-il privilégier les élections, le référendum et l'initiative populaire ? L'interprétation de la Grève générale, qui met 250'000 grévistes dans les rues face à 100'000 soldats, est au coeur de cette question. Longtemps, le récit dominant en faisait une révolution bolchévique manquée. Mais à partir des années 1960, les historien·ne·s ont insisté sur la détérioration des conditions de vie des classes ouvrières, sur l'autoritarisme du gouvernement et sur la volonté d'affrontement de l'armée. Le travail de Willi Gautschi, le premier à mobiliser des archives, occupe une place importante dans cette réflexion : aujourd'hui encore, ses livres servent de référence. Pourtant, ils ne sont pas sans biais interprétatifs majeurs, révélateurs des débats socio-politiques de la "société du consensus" des Trente Glorieuses comme de l'ouverture post-1968. En se penchant sur les archives personnelles de Willi Gautschi, ce livre étudie la façon dont l'histoire est écrite, et comment elle s'insère dans les débats contemporains. Car interpréter la Grève générale de 1918, c'est se prononcer aussi sur les grèves et manifestations de son temps – aujourd'hui, sur les grèves féministes, pour le climat ou pour de meilleures conditions salariales.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire