Lumières, n° 31/2018

Diderot et les simulacres humains. Mannequins, pantins, automates et autres figures
Aurélia GAILLARD,Marie-Irène IGELMANN
Collection
Lumières
Date de publication
21 février 2019
Résumé
L'ouvrage interroge à la fois le concept de « simulacre » et son usage au 18e siècle, particulièrement mais non uniquement, chez Diderot. En effet, le mot, rendu péjoratif par la critique de l'idolâtrie (conçue comme l’adoration des simulacres) au tournant des 17e et 18e siècles, avec des auteurs comme Bayle ou Fontenelle, subit une revalorisation et une re-sémantisation au cours du 18e siècle: le simulacre n’est plus alors une idole trompeuse mais bien une image, une forme, d’un type particulier qui vaut par sa présence et non parce qu’elle représente. C’est en ce sens que Diderot le théorise dans son court texte Mystification et c’est dans cette perspective, celle d’une figuration sensible et d’une expérience de pensée, que les différentes contributions de ce volume e ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
23 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 2019
ISBN 9791030003420
EAN-13 9791030003420
Référence 123212-20
Nombre de pages de contenu principal 214
Format 16 x 24 x 1.5 cm
Poids 394 g

Sommaire

Avant-Propos

I Théorie du simulacre

Emmanuelle Sempère, {Le simulacre dans l'Encyclopédie:discours critique et anthropologie chez Diderot et Jaucourt}

Philippe Robichaud, {Notes sur Diderot et les simulacres errants}

Manuel Mühlbacher, {L'esthétique de la singularité:abstraction et imagination chez Diderot et Condillac}

Christine Abbt et Susanne Schmieden, {Simulacra and the Concept of Authenticity in Diderot's Salon de 1765 and Paradoxe sur le Comédien}

Guilhem Armand, {De la mimesis théâtrale à l'acteur-simulacre }

Barbara Ventarola, {Identité personnelle et pluralité des émotions. Descartes, Locke, Leibniz et Diderot sur les paradoxes de la personnalité: pistes pour une relecture du Paradoxe sur le comédien}

II Formes de simulacres

Marie-Irène Igelmann, {La métaphore du mannequin chez Diderot}

Aurélia Gaillard, {L'automate chez Diderot: le vivant et le mécanique}

Jean-Christophe Igalens, {Suzanne simulacre}

Jan Niklas Howe et Christian Steinau, {Coming to Life. Humans and Marbles in Eichendorff's Marmorbild}

Michel Delon, {Les Thermomètres indiscrets }

L'ouvrage interroge à la fois le concept de « simulacre » et son usage au 18e siècle, particulièrement mais non uniquement, chez Diderot. En effet, le mot, rendu péjoratif par la critique de l'idolâtrie (conçue comme l’adoration des simulacres) au tournant des 17e et 18e siècles, avec des auteurs comme Bayle ou Fontenelle, subit une revalorisation et une re-sémantisation au cours du 18e siècle: le simulacre n’est plus alors une idole trompeuse mais bien une image, une forme, d’un type particulier qui vaut par sa présence et non parce qu’elle représente. C’est en ce sens que Diderot le théorise dans son court texte Mystification et c’est dans cette perspective, celle d’une figuration sensible et d’une expérience de pensée, que les différentes contributions de ce volume explorent et questionnent l’éventail extraordinaire de simulacres ayant figure humaine présent dans l’œuvre diderotienne: des mannequins, des pantins, des automates, des marionnettes, des statues, des fantômes... et peut-être même des thermomètres.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire