Des mondes possibles, des romans de Jérôme Ferrari



Des mondes possibles, des romans de Jérôme Ferrari


Préface de Jérôme Ferrari
Postface de Jérôme Meizoz

:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails



Des fables et des mondes possibles, préface de Jérôme Ferrari

L'oeuvre comme une île
Cohérence et « mission » de l'oeuvre
Le monde comme fil rouge
Structure et méthode
État des recherches sur l'oeuvre et choix du corpus

Bâtir un monde : structure des romans et motifs récurrents
Procédés narratifs « invariants » : les trois hétérogénéités
          Hétérogénéité temporelle : les anachronies narratives
          Hétérogénéité narrative : multifocalisation et polyphonie
          Hétérogénéité formelle : insertions et « collages »
Dispositif et motifs : quand les romans « font monde »
          Le monde comme motif
          Le monde comme dispositif formel
Les « invariants » structurels et thématiques et leur mission de « dévoilement »

Chute et succession des mondes : la thématique filiale et le romanesque, raconter les générations
 « Récit de filiation » et « retour du romanesque »
          La littérature, remède contre la fin des Grands Récits
          Récit de filiation : motivations et motifs
          Le romanesque dénigré
          Le romanesque « de seconde main »
L'individu sans fond et son destin tragique
          Individualisme et nihilisme : l'assentiment donné à un monde sans valeur
          Destins tragiques : l'oubli et l’errance
L’étrange au coeur de la fiction
          L’illusion du moi : les noms propres
          Fantômes et revenants
          Le roman comme modèle ontologique
La filiation portée par le romanesque de seconde main

Les mondes possibles : philosophie tragique et physique quantique, métaphores et stratégies de dévoilement
Un roman schopenhauerien
          « Vouloir-vivre » et tragédie schopenhauerienne : le pire des mondes possibles
          S’arracher à la volonté
Physique quantique et métaphore : vers un « dévoilement » de l’Être
          Renoncer au désir, c’est-à-dire demeurer dans le possible ?
          La physique quantique
          La métaphore
          Le dévoilement
L’expérience esthétique du tragique
           La saisie de l’essence : l’art comme expérience métaphysique
           La suspension du désir par l’empathie
La nécessité du tragique

Le roman qui chante
Dualité, tension romanesque et suspension
Le roman qui pense

Postface de Jérôme Meizoz

Bibliographie sélective

121233-70


 

 

 

Autres titres dans...

les domaines :