Pour un cinéma léger et synchrone !



Pour un cinéma léger et synchrone !

Invention d'un dispositif à l'Office national du film, à Montréal


:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Remerciements
Préface
Introduction

Chapitre 1 :
Différentes compréhensions du medium cinématographique

Des conceptions légères et synchrones du medium cinématographique
Le NFB de John Grierson
La conception griersonienne du medium cinématographique
Vers un cinéma oral ?
Une idéologie de contestation ?

Chapitre 2 :
Les pratiques cinématographiques

Le cas Pierre Petel
La production de l'unité B
Une génération de cinéastes francophones
Vers des conditions de tournage plus souples ?

Chapitre 3 :
Les innovations légères et synchrones à l'ONF

Le son
L’image
La synchronisation
Autres matériels

Chapitre 4 :
Le cinéma direct

Préparation du tournage
Dispositifs d’enregistrement légers et synchrones
Montage et mixage
Diversité des approches


Chapitre 5 :
Pour la suite du monde

La rencontre entre Pierre Perrault, Michel Brault et Marcel Carrière
La rencontre entre les cinéastes, l’île aux Coudres et ses habitants
La rencontre avec une autre esthétique cinématographique

Chapitre 6 :
Autres pratiques cinématographiques légères et synchrones

La vie heureuse de Léopold Z
Le cas A tout prendre
La suite du monde de Pierre Perrault
Les suites du cinéma direct ?

Conclusion
Bibliographie générale
Annexes
Index

114621-54


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :