Lumières, n° 5/2005

Esthétique et poétique de l'objet au 18e siècle
Collection
Lumières
Date de publication
1er janvier 2006
Résumé
Que le Siècle des lumières ait été à la fois celui d'une promotion (philosophique, morale…) de l'objet et d'un foisonnement d'objets de toutes sortes, il suffit d'ouvrir l'Encyclopédie pour s'en convaincre. Mais on a longtemps voulu croire que la découverte littéraire de l'objet ne datait, elle, que du 19e siècle. Le volume met justement en lumière les inflexions nouvelles et les modalités singulières de la présence des objets dans les œuvres littéraires et artistiques du 18 siècle. Avec le brouillage des distinctions entre objets bas et objets nobles — corollaire d'une contestation de la hiérarchie des genres — et le refus (ou parfois le détournement) d'un usage essentiellement symbolique ou allégorique de l'objet, c'est peut-être une certaine opacité qui, au 18e siècl ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
22.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
ISSN
Date de première publication du titre 1er janvier 2006
ISBN 9782867813856
EAN-13 9782867813856
Référence LUM05-20
Nombre de pages de contenu principal 222
Format 0 x 0 x 0 cm
Poids 484 g
Que le Siècle des lumières ait été à la fois celui d'une promotion (philosophique, morale…) de l'objet et d'un foisonnement d'objets de toutes sortes, il suffit d'ouvrir l'Encyclopédie pour s'en convaincre. Mais on a longtemps voulu croire que la découverte littéraire de l'objet ne datait, elle, que du 19e siècle. Le volume met justement en lumière les inflexions nouvelles et les modalités singulières de la présence des objets dans les œuvres littéraires et artistiques du 18 siècle. Avec le brouillage des distinctions entre objets bas et objets nobles — corollaire d'une contestation de la hiérarchie des genres — et le refus (ou parfois le détournement) d'un usage essentiellement symbolique ou allégorique de l'objet, c'est peut-être une certaine opacité qui, au 18e siècle, caractérise l'objet en quelques-unes de ses représentations littéraires et picturales les plus significatives. Il s'agit en somme de s'interroger sur la fascination que le Siècle des lumières semble avoir éprouvé pour les objets et pour le pouvoir infini qui leur est propre : celui de donner à penser et à rêver.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire