1895, nº 77/hiver 2015

Revue
1895
Date de publication
12 janvier 2016
Résumé
1895 revue du cinéma N°77 (Hiver 2015) est largement consacré à deux territoires d'Amérique latine: avant tout le Brésil mais aussi Cuba. Tous les contributeurs – brésiliens – de la partie " Brésil " se réfèrent à la grande figure intellectuelle de leur pays qu'a été et que demeure Paulo Emilio Sales Gomes dont ce numéro publie par ailleurs trois textes inédits. Sales Gomes avait défini la situation du Brésil comme celle d'un pays " occupé ", modalité particulière de l'approche post-coloniale et du sous-développement, particulièrement repérable dans l'économie mais aussi dans le monde culturel, celui des arts plastiques et celui du cinéma. Edoardo Morettin et Ismail Xavier s'interrogent ainsi en " Point de vue " sur cette question telle qu'elle a été appréhendée par la ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
20.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
ISSN 07690959
Date de première publication du titre 12 janvier 2016
ISBN 9782370290779
EAN-13 9782370290779
Référence 119486-42
Nombre de pages de contenu principal 228
Format 19 x 22.8 x 1.6 cm
Poids 596 g

Point de vue

Eduardo Morettin, Ismail Xavier, " La critique cinématographique au Brésil et la question du sous-développement économique : du cinéma muet aux années 1970 ".

Documents

Paulo Emilio Sales Gomes, " Petit cinéma ancien (1969) " ;
Paulo Emilio Sales Gomes, " La joie du mauvais film brésilien (1975) " ;
Paulo Emilio Sales Gomes, " Une commémoration très personnelle (1977) ".

Etudes

Gabriela Trujillo, " Le Brésil et la construction problématique d'un cinéma national (1896-1954) " ;
Lilia Lustosa de Oliveira, " Ni dolly, ni dollar – Caméra à la main, décolonisation en tête " ;
Adilson Mendes, " Les premières biennales d'art de São Paulo et l'avènement du Cinema Novo ".

Archives

François Albera, " Glauber Rocha dessinateur " ;
Aléxei Konovalov (traduction et présentation), " Sur le tournage de Soy Cuba. Lettres de Serguei Ouroussevski à son épouse Bella Friedman (1961-1962) ".

Chroniques

Jean-Pierre Bleys, Lorenzo Codelli, Jean A. Gili, Pierre-Emmanuel Jaques, Myria Juan, Lucien Logette, " Il Cinema ritrovato à Bologne " ;
Raquel Schefer, " Colloque Reis et Cordeiro à la Fondation Gubelkian " ;
Samuel Bréan, Anne-Lise Weidmann, " Colloque international " "Splendid Innovations" : The development, reception and preservation of screen translation " ;
Anna Briggs, " Colloque international 'L'amateur en cinéma, un autre paradigme ?' " ;
François Albera, " Exposition : 'J'aime les panoramas' (Genève-Marseille) ".

Comptes rendus

François Albera, " DVD : Le retour de Kalatozov " ;
François Albera, " Eisenstein et Meisel. Contre les 'restaurations', les variantes " ;
François Amy de la Bretèque, " Laurent Véray, Loin du Vietnam " ;
Marie-Pierre Duhamel-Muller, " Judith Pernin, Pratiques indépendantes du documentaire en Chine : histoire, esthétique et discours visuel 1990-2010 ".

Notes de lecture

Stefan Kristensen, " L'équivoque de l'autorité. Didi-Huberman revient sur JLG : Passés cités par JLG. L'Œil de l'histoire " ;
Valérie Vignaux, " Pascal Laborderie, le Cinéma éducateur laïque " ;
Valérie Vignaux, " Alexandre Astruc, le Plaisir en toutes choses. Entretiens avec Noël Simsolo ".

Vient de paraître

Eric Le Roy, " Hommage à Raymond Chirat (1922-2015) ".

1895 revue du cinéma N°77 (Hiver 2015) est largement consacré à deux territoires d'Amérique latine: avant tout le Brésil mais aussi Cuba. Tous les contributeurs – brésiliens – de la partie " Brésil " se réfèrent à la grande figure intellectuelle de leur pays qu'a été et que demeure Paulo Emilio Sales Gomes dont ce numéro publie par ailleurs trois textes inédits. Sales Gomes avait défini la situation du Brésil comme celle d'un pays " occupé ", modalité particulière de l'approche post-coloniale et du sous-développement, particulièrement repérable dans l'économie mais aussi dans le monde culturel, celui des arts plastiques et celui du cinéma. Edoardo Morettin et Ismail Xavier s'interrogent ainsi en " Point de vue " sur cette question telle qu'elle a été appréhendée par la critique cinématographique brésilienne, du muet aux années 1970. Dans les " Etudes ", Gabrilla Trujillo examine la question de la construction d'un cinéma national (1896-1954) dans une telle situation, tandis qu'Adilson Mendes repère l'émergence du cinéma moderne brésilien en lien avec la Biennale de São Paulo et l'importance que lui accorda le pouvoir politique. De son côté Lilia Lustosa de Oliveira étudie les prémices du cinema novo à travers les premiers textes critiques de Glauber Rocha et le rôle que joua pour la formation du mouvement des " novistes " un film ethnographique qui fut reconnu et couronné dans les festivals européens. La partie " Archives " du numéro offre un aperçu sur l'œuvre graphique de Rocha encore largement méconnue et publie un dossier, dû à Alexei Konovalov, concernant Soy Cuba, production soviéto-cubaine de 1961-2, à travers la correspondance de l'opérateur Ouroussevski avec son épouse. La partie " Chronique " de la revue rend compte de festivals et de colloques, d'expositions et de publications (livres et revues) touchant au cinéma ainsi qu'a des éditions DVD. Lauréate avec l'Association Française de Recherche sur l'Histoire du Cinéma du Prix Raymond-Chirat 2015, la revue rend enfin un premier hommage à cet historien lyonnais du cinéma récemment disparu.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire