Pouvoir en chantant, II (Le)

Une affaire d'État... impériale
Sabine TREBINJAC
Résumé
À l'issue du premier tome du Pouvoir en chantant, consacré à la Chine contemporaine, l'hypothèse était formulée qu'il pouvait exister une certaine continuité historique entre l'ancienne Chine et la Chine contemporaine concernant la musique et ses institutions.Afin de valider ou d'infirmer cette hypothèse, l'auteur s'appuie sur une démarche pluridisciplinaire mêlant la philosophie, l'anthropologie et l'acoustique. Elle livre ainsi au lecteur la traduction d'un traité confucéen du 2e siècle av. J.-C. consacré à la musique, qui permet d'appréhender la place de celle-ci dans la pensée de la Chine ancienne. Elle cherche également dans les annales historiques les mentions ayant trait à la musique et aux institutions musicales, avant d'illustrer par quelques exemples la réalit ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
20.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 24 novembre 2008
ISBN 9782901161844
EAN-13 9782901161844
Référence 112449-41
Nombre de pages de contenu principal 216
Format 16 x 24 x 1.5 cm
Poids 443 g

Introduction

Première partie — Un rescrit ancien sur la musique

Chapitre premier — Le Yueji : un traité " a-musical "
1. L'idéologie confucéenne : l'argument des Notes sur la Musique
2. Notes sur la Musique
3. L'analyse des Notes sur la Musique

Deuxième partie — Du symbole politique aux institutions musicales d'État

Chapitre II — Histoire du yuefu des Han
1. Les origines du yuefu
2. Organisation du yuefu
3. Fonctions du yuefu
Chapitre III — Les différentes institutions musicales d'État au fil des dynasties
annexe au chapitre III

Troisième partie — Le travail musical effectué dans les institutions d'État

Chapitre IV — Du tube de bambou à l'emblème politique
1. Les étalons sonores
2. Recherches acoustiques sur les étalons pendant la période impériale chinoise
3. Tubes et rites
Chapitre V — Quelques témoignages anciens de musiques transformées
1. Le premier recueil de chants collectés, le Shijing ??
2. Mohedoule et la musique militaire à l'époque des Han

Conclusion

 

À l'issue du premier tome du Pouvoir en chantant, consacré à la Chine contemporaine, l'hypothèse était formulée qu'il pouvait exister une certaine continuité historique entre l'ancienne Chine et la Chine contemporaine concernant la musique et ses institutions.Afin de valider ou d'infirmer cette hypothèse, l'auteur s'appuie sur une démarche pluridisciplinaire mêlant la philosophie, l'anthropologie et l'acoustique. Elle livre ainsi au lecteur la traduction d'un traité confucéen du 2e siècle av. J.-C. consacré à la musique, qui permet d'appréhender la place de celle-ci dans la pensée de la Chine ancienne. Elle cherche également dans les annales historiques les mentions ayant trait à la musique et aux institutions musicales, avant d'illustrer par quelques exemples la réalité du travail musical dont était chargées lesdites institutions : élaboration de la musique impériale, travail préparatoire de la musique rituelle, organisation des collectes musicales, modification des étalons sonores, réglage des instruments...Fort de ses deux tomes, Le pouvoir en chantant met clairement en évidence la place et le rôle tenus par les affaires musicales au sein de l'organisation politique globale de l'État chinois tant impérial que communiste. 

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire