S'éclaircir pour faire « peau neuve »



S'éclaircir pour faire « peau neuve »

Une pratique entre santé et identité


:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Introduction

La peau, un organe biologique et social
Couleurs de peau et anthropologie
Couleur Noire, poids symbolique et enjeux sociaux
Orientation analytique

De la couleur « naturelle » à la couleur « culturisée »

Des couleurs biologiques, culturelles et sociales
Un historique des transformations cosmétiques
Le clair, le lumineux : un invariant universel ?

La pratique de l'éclaircissement de la peau à travers la littérature

Histoire de la pratique
Une approche sociale de la pratique à travers la littérature
Les produits éclaircissants
Les effets secondaires

Les discours sociaux

Un discours entre esthétique et identité
La peau claire dans les publicités
Un corps « rendu » malade : l'incompréhension des médecins
Les vendeurs : du conseiller à l'apprenti médecin

La complexité de la construction identitaire

Description de la pratique
Valorisation sociale, regrets et addiction
Du « complexe » de la peau noire à une identité « assumée » ?

L'éclaircissement de la peau, de la couleur à l’identité

Une construction identitaire
L’identification au Blanc
Entre assimilation et changement de peau, l’impasse identitaire

Bibliographie

114213-47