Image en politique : théâtralité et réputation (L')

Pascal BOUVIER
Date de publication
18 février 2008
Résumé
Dans toute vie politique, existe une imagerie qui renvoie auxreprésentations des idées ou des hommes. Elle a pour fonction d'exercer une pédagogie du pouvoir, elle institue la puissancedu prince ou de l'État. Machiavel est, sans aucun doute, l'un des auteurs qui pense la puissance de l'imagerie dans la construction du pouvoir politique. Le travail sur l'image de soi, sur le regard que portent les sujets sur le prince sont les éléments qui construisent sa domination. L'autorité ne va pas sans une mise en scène, sans une construction habile et savante d'une image de soi. Machiavel est-il le précurseur de la communication en politique ? Ce serait se priver d'une grille de lecture pertinente que de ne pas rapprocher les thèmes du Prince (apparence, jeu, manipulation) et cer ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
14.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 18 février 2008
ISBN 9782915797374
EAN-13 9782915797374
Référence 112233-43
Nombre de pages de contenu principal 128
Format 15 x 23 x .8 cm
Poids 204 g

Introduction

Première partie : le paraître et le portrait du gouvernant

Chapitre 1
La notion de réputation de Machiavel à Botero
La puissance du paraître
Le thème de la réputation dans Le Prince
Le thème de la réputation dans Les Discours
Le thème de la réputation chez Botero

Chapitre 2
Le portrait de Soderini
La situation de Florence et la famille Soderini
Piero Soderini ou la fortune machiavélienne
Les Discours
La fortune et les Ghiribizzi
Le portait du Prince et Soderini

Deuxième partie : permanence du modèle Machiavélien

Chapitre 1
La mise en spectacle et ses aspects anthropologiques :
l'analyse de Georges Balandier

Chapitre 2
" Gouverner c'est paraître " :
les analyses de Régis Debray et de Jean-Marie Cotteret
La télévision est le support d'une nouvelle dramatisation
Quel changement radical introduit le télévisuel ?

Chapitre 3
La démocratie, l'émotion, les moeurs : l'analyse de Michel Maffesoli

Conclusion

Bibliographie

Dans toute vie politique, existe une imagerie qui renvoie auxreprésentations des idées ou des hommes. Elle a pour fonction d'exercer une pédagogie du pouvoir, elle institue la puissancedu prince ou de l'État. Machiavel est, sans aucun doute, l'un des auteurs qui pense la puissance de l'imagerie dans la construction du pouvoir politique. Le travail sur l'image de soi, sur le regard que portent les sujets sur le prince sont les éléments qui construisent sa domination. L'autorité ne va pas sans une mise en scène, sans une construction habile et savante d'une image de soi. Machiavel est-il le précurseur de la communication en politique ? Ce serait se priver d'une grille de lecture pertinente que de ne pas rapprocher les thèmes du Prince (apparence, jeu, manipulation) et certains thèmes contemporains (mise en scène, politique spectacle). Cet ouvrage examine la permanence du modèle machiavélien. Il s'appuie sur des travaux plus contemporains tirés des domaines anthropologique, sociologique et médiologique. En posant la stratégie des apparences et en réfléchissant sur le portrait du prince, Machiavel ne livre-t-il pas les fondements possibles d'une anthropologie politique ?

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire