Préhistoire de la Compagnie des Indes orientales, 1601-1622 (La)

Les Français dans la course aux épices
Guillaume LELIÈVRE
Collection
Quæstiones
Date de publication
10 juin 2021
Résumé
À la fin du XVIe siècle et au début du XVIIe, les Anglais et les Néerlandais se lancent à l'assaut de l'empire établi depuis un siècle dans l'océan Indien par les Portugais, qui contrôlaient le lucratif commerce des Indes orientales, notamment celui des épices. On considère souvent que les Français n'ont rien entrepris dans ce domaine avant 1664, lorsque Colbert fonda la célèbre Compagnie française des Indes orientales, qui est la seule retenue par l'histoire. Au contraire, cet ouvrage, qui souhaite s'adresser à la fois à des chercheurs et à un public élargi de non-spécialistes, vise à démontrer que les Français ont eux aussi pris part à cette "course aux épices" dans le premier quart du XVIIe siècle. La confrontation de différentes sources françaises, anglaises et néer ... Lire la suite
FORMAT
Couverture plastifiée
26.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 20210610
ISBN 9782381850054
EAN-13 9782381850054
Référence 124898-45
Nombre de pages de contenu principal
Format 16 x 24 x 1.2 cm
Poids 480 g

Préface d'André Lespagnol

Introduction

Prologue : Anglais, Néerlandais et Français à l'assaut de l'empire portugais dans l'océan Indien

L'expédition du Croissant et du Corbin (1601-1603)

d'après les sources françaises

Contexte économique et présentation des deux témoins et de leurs récits

Saint-Malo, Vitré et Laval : trois villes liées par le commerce des toiles

François Pyrard

François Martin

Le récit de l'expédition par Pyrard et Martin

Objectifs du voyage et éléments sur les équipages

Le voyage aller

Le séjour à Sumatra

Le voyage retour

Bilan commercial et humain

Les rencontres avec des Anglais et des Néerlandais apportent des compléments très instructifS

Les voyages aller

Balthazar de Moucheron

Les origines familiales et les débuts de Balthazar

Une carrière brillante, tournée vers les Indes orientales

Les Moucheron : " une tribu dispersée à travers l'Europe ", liée à Vitré et à Saint-Malo

Guyon Lefort : le lien entre les Français et les Néerlandais

Une famille établie à Vitré et liée à l'expédition du Croissant et du Corbin

Son premier voyage aux Indes orientales (1598-1600)

Le voyage aller de la flotte de Spilberg, ponctué par les rencontres avec les Français

Dans l'Atlantique

La Brebis et l'Agneau rencontrent les Français au cap de Bonne-Espérance (27 décembre 1601-1er janvier 1602)

Le Bélier rencontre les Français à Madagascar (février-mars 1602) : une rencontre fortuite ?

La Brebis et le Bélier se retrouvent à Ceylan, puis parviennent à Aceh

Le voyage aller de la flotte anglaise de Lancaster et analyse comparée des temps de trajet

L'escale commune à Aceh

Les Français

Les Anglais

Les Néerlandais

Bilan : la montée en puissance des Anglais et des Néerlandais dans l'océan Indien

Les voyages retour

Les rencontres du Croissant avec des Anglais et des Néerlandais

Le retour de la Brebis et de l'Agneau : une tentative de détournement par Balthazar de Moucheron, au service d'Henri IV et de la France

Le retour des trois autres navires anglais et analyse comparée des temps de trajet

La première Compagnie française des Indes orientales :
des débuts laborieux (1604-1615)

La " récupération " du récit de François Martin par Henri IV et la fondation de la première Compagnie française des Indes orientales (1604)

Un ouvrage commandé par Henri IV, qui récompense François Martin

Un récit " orienté "

La fondation de la première Compagnie française des Indes orientales par Henri IV (1er juin 1604)

Une première décennie d'existence agitée sans résultats concrets (1604-1615)

Les efforts infructueux d'Henri IV et du président Jeannin (1604-1610)

Après la mort du roi : nouveaux atermoiements (1611-1615)

Renouvellement du privilège et tentatives contrées par les Anglais

Les lettres patentes du 2 juillet 1615 : la Compagnie des Moluques ou Flotte de Montmorency

Trois expéditions vers les Indes orientales (1616-1622)

La première expédition de la Compagnie des Moluques :

le Montmorency et la Marguerite (1616-1618)

Le voyage aller

Le début du séjour à Bantam d'après les sources françaises

Points négatifs et motifs d'espoir

Les compléments apportés par les sources anglaises et néerlandaises

Une expédition " malouine " indépendante :

le Saint-Michel et le Saint-Louis (1616-1619)

Financement, commandement et équipages

De Saint-Malo à Java, en passant par Pondichéry et Aceh

Face à l'hostilité des Néerlandais à Java

Le retour du Saint-Louis à Saint-Malo et ses suites

Perspectives d'avenir

La seconde expédition de la Compagnie des Moluques :

le Montmorency, l'Espérance et l'Hermitage (1619-1622)

L'organisation

Le voyage aller

Séjours à Sumatra et sur l'île de Langkawi

À Ticou (1er décembre 1620-3 janvier 1621)

À Aceh (30 janvier-24 juillet 1621)

À Langkawi (7 août-12 octobre 1621)

De Langkawi à Aceh (12 octobre-5 novembre 1621)

Dernières escales à Aceh (5 novembre-16 décembre 1621) et à Ticou (1er-31 janvier 1622)

Le voyage retour

Conclusion

Épilogue : les Français aux Indes orientales, 1622-1664

Annexes

Sources et bibliographie

Index des noms de personnes

Index des noms de lieux

À la fin du XVIe siècle et au début du XVIIe, les Anglais et les Néerlandais se lancent à l'assaut de l'empire établi depuis un siècle dans l'océan Indien par les Portugais, qui contrôlaient le lucratif commerce des Indes orientales, notamment celui des épices. On considère souvent que les Français n'ont rien entrepris dans ce domaine avant 1664, lorsque Colbert fonda la célèbre Compagnie française des Indes orientales, qui est la seule retenue par l'histoire. Au contraire, cet ouvrage, qui souhaite s'adresser à la fois à des chercheurs et à un public élargi de non-spécialistes, vise à démontrer que les Français ont eux aussi pris part à cette "course aux épices" dans le premier quart du XVIIe siècle. La confrontation de différentes sources françaises, anglaises et néerlandaises (récits de voyages dignes d'un roman d'aventures, documents manuscrits contemporains, archives…) permet de faire revivre ces événements presque oubliés de l'histoire maritime française. Sont ainsi relatées quatre expéditions entreprises entre 1601 et 1622, ainsi que la fondation d'une première compagnie par Henri IV dès 1604. Ces premières tentatives constituent ainsi véritablement la préhistoire de la Compagnie des Indes orientales.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire