1914

Guerre et avant-gardes
Annette BECKER,Marine BRANLAND,Rémi LABRUSSE
Collection
20/21 siècles
Date de publication
6 décembre 2016
Résumé
L'année 1914 marque plus que jamais la rencontre entre l'avant-garde artistique et l'avant-garde militaire, deux champs qui n'ont cessé d'entrer en friction, depuis le XIXe siècle. En 1914, ces frottements sont tout particulièrement sensibles dans les relations entre les arts visuels et l'histoire, dans un moment où la crise de la conscience européenne se cristallise en catastrophe radicale. La création artistique était alors prise entre différents courants contradictoires, soit pour inscrire la modernité dans une tradition idéalisée soit pour se mettre en quête d'utopies sociales dont les artistes et les architectes se font les hérauts. Dans les tout premiers jours d'août 1914, la violence concrète, immédiate, s'empare brutalement des destins individuels et les réorien ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
25.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 20161206
ISBN 9782840162452
EAN-13 9782840162452
Référence 120006-78
Nombre de pages de contenu principal 210
Format 18 x 25.7 x 1.2 cm
Poids 451 g

Annette Becker, Rémi Labrusse, Marine Branland – Préface

Seuils

Claire Maingon – Où va le cubisme français ? Regards sur le Salon d'Automne et le Salon des Artistes indépendants de 1914 ;

Iveta Slavkova – From Eternal Knight to Modern Hero: The Aviator as the New Man of the Avant-Garde at the Outbreak of the Great War;

Scott Budzynski – The Spatialization of Avant-Garde Consciousness: Antonio Sant'Elia's Città Nuova and the Experience of Modernity in Italy;

Ole W. Fischer – Discontinued by Mobilization – Henry van de Velde, the Theater in Cologne and Werkbund Reform.

Basculements

Hélène Ivanoff – A l'avant-garde des arts et des combats de l'Afrique : Leo Frobenius en 1914 ;

Eve Mascarau – Le Vieux Colombier monte au front ;

Oriane Marre – Londres en 1914 : théâtre d'un affrontement artistique, miroir de luttes politiques ;

Georgina Williams – Advertising Conflict: Propagandist Aesthetics in 1914.

Reconfigurations

Elitza Dulguerova – " Le monde matériel n'est pas substantiel " : Berdiaev, Picasso et le début de la Première Guerre mondiale ;

David M. Lubin – Backward-Looking Modernists: Man Ray, Marsden Hartley, and Romaine Brooks Envision War in 1914;

Marine Branland – Août 1914 et après ? La lente mobilisation artistique en France ;

Andrew M. Nedd – The Russian Avant-Garde in 1914: Primitivism, Apocalypticism and Abstraction.

Singularités

Astrid Honold – Marcel Duchamp 1914. Playing the Draw ;

Maria Stavrinaki – Un esthète barbare : Wyndham Lewis face à la Guerre ;

Viola Hildebrand-Schat – " Formes combattantes " Pressentiments et réalité de la guerre chez Franz Marc et chez August Macke.

Résumés

Auteurs

L'année 1914 marque plus que jamais la rencontre entre l'avant-garde artistique et l'avant-garde militaire, deux champs qui n'ont cessé d'entrer en friction, depuis le XIXe siècle. En 1914, ces frottements sont tout particulièrement sensibles dans les relations entre les arts visuels et l'histoire, dans un moment où la crise de la conscience européenne se cristallise en catastrophe radicale. La création artistique était alors prise entre différents courants contradictoires, soit pour inscrire la modernité dans une tradition idéalisée soit pour se mettre en quête d'utopies sociales dont les artistes et les architectes se font les hérauts. Dans les tout premiers jours d'août 1914, la violence concrète, immédiate, s'empare brutalement des destins individuels et les réoriente. Tout va se fracturer, les amitiés, les partages internationaux, les engagements: les rendez-vous intellectuels et artistiques internationaux sont annulés. La guerre envahit soudainement les esprits des individus et des sociétés, s'empare des corps et bouleverse les mondes de l'art. Dans les pays belligérants, les artistes rejoignent massivement les rangs des armées. La guerre reconfigure tout et s'insinue partout: même ceux qui échappent momentanément ou définitivement à la mobilisation ou renoncent à s'engager, et qui observent la guerre à distance, s'appliquent à traduire des réorientations dont les motivations sont souvent plus politiques et guerrières qu'artistiques. La réunion de ces multiples approches permet de penser la situation intellectuelle et pratique de la création visuelle pendant les six premiers mois " ordinaires " de l'année, et de comprendre aussi précisément que possible la nature des prises de conscience provoquées par l'événement de la déclaration de guerre ainsi que par les premiers combats.Ce livre explore les strates de sens inscrites dans les œuvres et les objets, les orientations du goût et du marché, les pensées et les discours critiques et théoriques, afin de faire l'anatomie de ce qui s'est brisé dans les représentations occidentales dans ce temps court – mais essentiel – de l'histoire et de l'art du XXe siècle.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire