Les Sources du funéraire

Bruno BERTHERAT
Collection
En-Jeux
Date de publication
1er septembre 2015
Résumé
Qu'est-ce que le funéraire ? C'est un ensemble, nous dit-on ici, de discours, de représentations et de pratiques sociales autour de la mort, des funérailles, du deuil et de la mémoire des disparus. Et pourquoi ce funéraire est-il si important ? Parce qu'il perpétue la mémoire d'une communauté, écarte la rupture entre la société des vivants et celle des morts. Pour la première fois, une équipe de chercheurs en sciences humaines et sociales et de conservateurs du patrimoine brasse les sources du funéraire, anciennes et nouvelles, en livre les clés d'accès, dévoile les enjeux et l'importance de ce patrimoine pour les sociétés à venir.
FORMAT
Livre broché
23.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 1er septembre 2015
ISBN 9782357680470
EAN-13 9782357680470
Référence 118980-97
Nombre de pages de contenu principal 128
Format 15 x 21 x 3 cm
Poids 532 g

Bruno Bertherat – Introduction générale

Première partie : Entreprises et institutions

Patricia Hidiroglou – Introduction

Panorama
Juliette Nunez – Les sources de la gestion du funéraire : archives municipales, archives d'entreprises, illustrées à partir de l'organisation en vigueur à Paris (xixe-xxe siècles) ;
Régis Bertrand – Les sources d'une monographie de cimetière ;
Véronique Belle – Les sources de la marbrerie funéraire : l'exemple lyonnais ".

Particularismes
Pierre-Yves Kirschleger – Faire l'inventaire d'un cimetière : un exemple au cimetière protestant de Montpellier ;
Tony Fogacci – Sources et originalités de l'étude de l'espace des morts en Corse ;
Anne Carol, Nicolas Picard – Les sources du funéraire : condamnés à mort, suppliciés à l'époque moderne et contemporaine ;
Yann Scioldo-Zürcher – Construire une histoire de la mort en Algérie coloniale ".

Deuxième partie : La diversité des sources

Emmanuel Bellanger – Introduction

Autres sources, autres méthodes
Julien Bernard – Des représentations aux présentations de l'identité professionnelle. L'analyse des sources en sociologie du travail funéraire ;
Didier Paya – Les archéologues face à la mort. Évolutions des problématiques et des outils pour comprendre les gestes et les lieux funéraires depuis la fin de l'Antiquité ;
Tessa Boehm, François Guyonnet, David Lavergne, Jean Marx, Marc Sylvain – La redécouverte du cimetière juif de L'Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse) : une première approche historique et archéologique au service d'un projet de mise en valeur ;
Thomas Romon – L'Outre-mer et le cas particulier des cimetières d'esclaves.

Sources inattendues, traditionnelles ou nouvelles
Sandra Menenteau – Du funéraire dans le judiciaire. Les procédures criminelles et correctionnelles du département de la Vienne au XIXe siècle ;
Stéphanie Sauget – Les sources d'une histoire du cercueil ;
Régis Bertrand – Le matériel des obsèques ;
Régis Bertrand – Le petit mobilier des obsèques ;
Pascale Trompette – La publicité funéraire : faire l'histoire d'une publicité discrète ;
Fabienne Duteil-Ogata – Nouvelles sources du funéraire : le numérique et Internet.

Troisième partie. Valorisation, perceptions, comparaisons

Régis Bertrand, Isabelle Renaudet – Introduction

Les enjeux de la conservation et de l'exposition
Guénola Groud – Un inventaire du patrimoine funéraire parisien. Sources, méthode et critères de patrimonialisation ;
Emmanuelle Héran – Exposer des derniers portraits : rôle et responsabilité du conservateur de musée et du commissaire d'exposition ;
Bérengère Gleize – L'exposition des restes humains. Analyse juridique du corps comme source du funéraire ;
Sylvie Robin – L'ossuaire municipal des Catacombes de Paris, source imprécise et fragile de l'histoire funéraire parisienne.
Belgique, France, Italie, Espagne : regards croisés
Xavier Deflorenne – L'éprouvette Wallonie. Pour une conception nouvelle de la préservation du patrimoine funéraire ;
Jacqueline Lalouette – La  crémation en France (1794-2014). Des sources multiples et diversifiées ;
Serenella Nonnis-Vigilante – La multiplicité des sources pour l'histoire de la crémation dans l'Italie du Centre-Nord (fin xixe – début xxe siècles) ;
Gian Marco Vidor – Écrits pour les morts. Les graffitis et les messages sur papier dans les cimetières : fragilité d'une source historique (Espagne, France, Italie) ;
Verónica Sierra Blas – La boîte aux lettres d'Antonio Machado.

Christian Chevandier – Conclusion générale

Chronologie

Bibliographie

Sitographie

 

Qu'est-ce que le funéraire ? C'est un ensemble, nous dit-on ici, de discours, de représentations et de pratiques sociales autour de la mort, des funérailles, du deuil et de la mémoire des disparus. Et pourquoi ce funéraire est-il si important ? Parce qu'il perpétue la mémoire d'une communauté, écarte la rupture entre la société des vivants et celle des morts. Pour la première fois, une équipe de chercheurs en sciences humaines et sociales et de conservateurs du patrimoine brasse les sources du funéraire, anciennes et nouvelles, en livre les clés d'accès, dévoile les enjeux et l'importance de ce patrimoine pour les sociétés à venir.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire