Les philosophes lisent Kafka.



Les philosophes lisent Kafka.

Benjamin, Arendt, Anders, Adorno


:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Abréviations utilisées  

Avant-propos : devant la porte

Partie I – Pourquoi Kafka ?

Penser la métamorphose
Quatre rencontres, un corpus
Métamorphoses

Un espace-temps singulier
L'écrivain de la modernité
La tension messianique
Métamorphose de la philosophie
Le corpus « allemand »

De la difficulté de l'interprétation philosophique
Interprétations ou lectures ?
Figures animales
Deux niveaux de lecture

Kafka à la croisée des chemins. L'enracinement biographique des interprétations
« Comme un carrefour des chemins de ma pensée »
L'Erlebnis kafkaïen
Vies mutilées
« Tant notre situation était alors kafkaïenne ! »
La prophétie kafkaïenne
« Nous autres, Juifs » : la génération de La Lettre au père

La langue de Franz Kafka, toujours-déjà « étrangère » 
Une modernité radicale : sobriété de la langue et évacuation du symbole
Torsion et distorsion : l'allemand impossible de Franz Kafka

Kafka ou la métaphysique de l'étrangeté
Le moi : un étranger. Le renversement kafkaïen du cogito
Le « non-être-au-monde » chez Kafka
Le temps figé et l'inquiétante étrangeté

Kafka et la « position moderne du philosophique »
« Oui, je n'ai qu'une langue, or ce n'est pas la mienne » : des Juifs d’Algérie à la déconstruction
De Kafka à Derrida, une « taxinomie enchevêtrée » ?

Partie II – De Walter Benjamin à Günther Anders

Quatre lectures philosophiques de Kafka

1. De Benjamin à Adorno : Kafka ou les mutations de l’espace-temps

Walter Benjamin : « Kafka – je m’en suis approché de trop près ».
La forme de l’interprétation. Originalité de la lecture benjaminienne
La déformation au cœur de l’interprétation

Theodor W. Adorno : « Chaque phrase de Kafka dit : interprète-moi, et aucune d’entre elles ne tolère l’interprétation »
Présence de Benjamin
La forme de l’interprétation : entre l’écriture benjaminienne et la théorie critique
Métamorphose de l’homme : régression et aliénation

2. Hannah Arendt et Günther Anders lecteurs de Kafka. Que reste-t-il de l’homme ?

Hannah Arendt : la nouveauté radicale de Franz Kafka
La forme de l’interprétation
La métamorphose dans la lecture arendtienne

Günther Anders : l’ambiguïté radicale de Franz Kafka
Le dialogue avec Arendt
La forme de l’interprétation : Kafka « pour et contre »
La métamorphose kafkaïenne : de la « déformation » à l’« hybridité »

Partie III – Kafka philosophe ? Métamorphose et animalité

L’écrivain philosophe, le philosophe écrivain. Fusion et confusion
Benjamin – Kafka, Kafka – Benjamin. Jeu de doubles
Kafka dans l’histoire de la philosophie (Günther Anders)
Une interprétation philosophique de Kafka est-elle possible ?

La métamorphose, sens figuré et sens propre (poursuite de la critique)
La métamorphose au sens figuré dans le corpus
La métamorphose, impensé de la philosophie ? Retour à Derrida
La philosophie française contemporaine face au renversement kafkaïen (Le Kafka de Deleuze et Guattari)

Le mouvement du sens : Kafka avec la philosophie
Une méthode philosophique pour lire ces nouvelles animales
Un bestiaire philosophe. Les recherches d’un chien
Construction et déconstruction. Le terrier
Tendre vers le rien : Le chant disparaissant de Joséphine

L’excavation kafkaïenne et l’ombilic du sens
Creuser
L’ombilic du sens

Conclusion : Rester « coupable »
Un corpus philosophique
Métamorphoses
Animalité et littéralité
La « position moderne du philosophique »
Une philosophie kafkaïenne ?

Bibliographie thématique

Remerciements

123911-02


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :