Penser les milieux vivants en commun

Véronique LE RU
Résumé
Comment partager les milieux vivants de manière à ce que chaque individu humain et autre qu'humain y trouve sa place, puisse y faire son milieu? Penser les milieux vivants en commun engage une réflexion sur l'universel: tout individu vit dans un milieu. Mais cela engage une nouvelle conception de l'universel décentrée de l'humain et refondée dans les milieux vivants (qui incluent l'espèce humaine). Approcher l'universel des milieux vivants, c'est penser un sujet collectif et politique qui a des droits (pour les individus humains et autres qu'humains) et des devoirs (pour les individus humains seulement, selon la règle du pollueur-payeur car seuls les humains détruisent l'habitabilité et la cohabitabilité du monde). Les droits de ce sujet collectif se résument à un seul: ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
15.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 20210304
ISBN 9782374961279
EAN-13 9782374961279
Référence 125097-44
Nombre de pages de contenu principal 120
Format 14.8 x 21 x .8 cm
Poids 250 g

Présentation

Introduction : comment penser les milieux vivants en commun ?
Véronique Le Ru

Un exemple de milieu vivant partagé : l'Argonne, ses gens, ses bestioles et son projet de Zone Atelier CNRS
Jon Marco Church

La plante : entre milieu, espèce et individu
Florence Burgat
Répondante : Amandine Andruchiw

" Tout est noir dans le noir " ou lorsque la couleur de peau organise le classement du monde vivant (1794-1824)
Pierre Serna
Répondant : Jonathan Teschner

Considérations sur les parcs et les réserves : réensauvageons la France
Stéphane Durand et son répondant Stéphane Ondo Ze
" Il y a là une bête "
Jean-Christophe Bailly
Répondant : Guillaume Christen

Compte rendu de l'intervention de Pierre Charbonnier autour de son livre Abondance et Liberté, suivi de réflexions autour de cette conférence
Thomas Foerhlé

Comment partager les milieux vivants de manière à ce que chaque individu humain et autre qu'humain y trouve sa place, puisse y faire son milieu? Penser les milieux vivants en commun engage une réflexion sur l'universel: tout individu vit dans un milieu. Mais cela engage une nouvelle conception de l'universel décentrée de l'humain et refondée dans les milieux vivants (qui incluent l'espèce humaine). Approcher l'universel des milieux vivants, c'est penser un sujet collectif et politique qui a des droits (pour les individus humains et autres qu'humains) et des devoirs (pour les individus humains seulement, selon la règle du pollueur-payeur car seuls les humains détruisent l'habitabilité et la cohabitabilité du monde). Les droits de ce sujet collectif se résument à un seul: le droit de vivre dans un monde durable et même désirable par sa qualité de vie; et les devoirs eux aussi se résument à un seul: le devoir de protéger la cohabitabilité de ce monde, la coexistence d'individus humains et autres qu'humains qui pourront tous y déployer leur style de vie et leur projet de vie en termes de situation et de liberté.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire