La santé des populations civiles et militaires



La santé des populations civiles et militaires

nouvelles approches et nouvelles sources hospitalières, XVIIe-XVIIIe siècles

Édité par Elisabeth Belmas, Serenella Nonnis-Vigilante
Avant-propos de Jacques Deschamps
Introduction de Olivier Faure
Avec Jean-Jacques Arzalier, Claire Barillé, Yves-Marie Bercé, Joël Coste, Chiara Devoti, Claire Fredj, Emmanuel Pénicaut, Stanis Perez, Gersende Piernas, Isabelle Robin-Romero, Michel Sardet, Bertrand Taithe



Jean-Jacques Arzalier

 Anesthésiste-réanimateur, chef du service d'aide médicale urgente du Var (SAMU 83 Toulon), Jean-Jacques Arzalier est médecin-en-chef (CR) du Service de santé des armées, membre de la Commission française d'histoire militaire (France) et de la Society for Military History (USA). Il est titutalire d’un DEA d’Histoire militaire, sécurité et défense sur Les pertes de guerre et leurs conséquences sur le facteur humain, le cas français 1792-1991, Aix-en-Provence, Institut d’études politiques, 1992. Il a publié « Diên Biên Phu : les pertes militaires », dans Pierre Journoud et Hugues Tertrais (éds), 1954-2004, la bataille de Diên Biên Phu, entre histoire et mémoire, p. 147-168, Paris, Publications de la Société française d’histoire d’outre-mer, 2004 ainsi que « L’évaluation du Service de santé des armées au moyen de l’étude des pertes », dans Philippe Richardot (éd.), Le Service de santé entre guerre et paix, Paris, Economica, 2003, p. 19-48, et « La campagne de mai-juin 1940. Les pertes ? », dans Christine Levisse-Touzé (éd.), La campagne de 1940, Paris, Tallandier, 2001, p. 427-447.




SLU091218-54


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :

Product image
Roger Baury, Marie-Laure Legay
L'invention de la décentralisation
Noblesse et pouvoirs intermédiaires en France et en Europe XVIIe-XIXe siècle
Noblesse et pouvoirs intermédiaires en France et en Europe 17e-19e siècle
Histoire et civilisations