Montagnes médiévales

Les alpages de Savoie, Dauphiné et Provence du XIIe au XVIe siècle
Fabrice MOUTHON
Date de publication
29 août 2019
Résumé
Le Moyen Âge n'a pas créé les alpages, mais il a produit les premiers documents écrits permettant de faire véritablement leur histoire. Dominant la vallée, avec ses villages et ses champs, au pied des roches sommitales, des neiges éternelles et des glaciers, les alpages constituent, selon l'expression de Charles Gardelle, "les terres de l'été". Depuis plusieurs millénaires, ces pâturages d'altitude représentent la richesse de l'élevage montagnard et la contrepartie d'un milieu difficile. Contrairement à ce qu'imaginent de nombreux randonneurs, il ne s'agit pas un espace naturel, mais d'une création humaine, résultat d'aménagements remontant pour l'essentiel à la fin de la Préhistoire. Le Moyen Âge a donc hérité des alpages mais il a su entretenir, faire fructifier et tr ... Lire la suite
FORMAT
Couverture plastifiée
25.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 20190829
ISBN 9782377410026
EAN-13 9782377410026
Référence 123255-43
Nombre de pages de contenu principal 246
Format 15 x 23 x 1.3 cm
Poids 367 g

Sommaire

Introduction

Chapitre I – Origines

Chapitre II – Le temps des moines. De 1050 à 1250

Chapitre III – Un apogée de l'alpage ? (Milieu XIIIe-milieu XIVe siècle) 

Chapitre IV – La naissance des alpages communs

Chapitre V – Les opportunités du malheur (1350-1450)

Chapitre VI – Sur l'Alpe au temps de la Renaissance. Vers 1450-1560

Chapitre VII – Petites et grandes montagnes

Chapitre VIII – Les paysages de l'Alpe

Chapitre IX – Vivre et travailler sur l'Alpe à la fin du Moyen Âge

Chapitre X – La guerre des alpages : anatomie des conflits pastoraux

Chapitre XI – La police de l'Alpe

Conclusion

Cartes

Bibliographie

Index des lieux cités

Le Moyen Âge n'a pas créé les alpages, mais il a produit les premiers documents écrits permettant de faire véritablement leur histoire. Dominant la vallée, avec ses villages et ses champs, au pied des roches sommitales, des neiges éternelles et des glaciers, les alpages constituent, selon l'expression de Charles Gardelle, "les terres de l'été". Depuis plusieurs millénaires, ces pâturages d'altitude représentent la richesse de l'élevage montagnard et la contrepartie d'un milieu difficile. Contrairement à ce qu'imaginent de nombreux randonneurs, il ne s'agit pas un espace naturel, mais d'une création humaine, résultat d'aménagements remontant pour l'essentiel à la fin de la Préhistoire. Le Moyen Âge a donc hérité des alpages mais il a su entretenir, faire fructifier et transmettre cet héritage. En particulier les modes de faire valoir et les institutions créées pour leur conservation et leur exploitation se sont maintenus jusqu'en plein XXe siècle et sont encore partiellement en vigueur aujourd'hui. Cet ouvrage comble un vide historiographique. Il est la première synthèse sur l'histoire médiévale des alpages des alpes françaises. Travail d'histoire "classique", il s'appuie principalement sur les sources textuelles, en reprenant des travaux anciens et récents sur le sujet et en exploitant des documents d'archive inédits, mais il fait également une large place aux travaux des archéologues et des spécialistes des sciences paléoenvironnementales, notamment ceux qui œuvrent au sein de l'université de Savoie Mont Blanc.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire