Qu'est-ce qu'être cartésien ?

Delphine KOLESNIK,Delphine KOLESNIK-ANTOINE
Date de publication
25 février 2013
Résumé
Qu'est-ce qui fait la spécificité du cartésianisme dans l'histoire des idées ? Ce volume propose une réponse à cette question : le cartésianisme peut tout aussi bien se penser à l'aide des outils d'une histoire de la philosophie classique recourant à la philologie, aux " sources " et à l'intertextualité, y compris en des termes critiques ; que dans les lexiques de la réfraction, de la transformation voire de la construction, rationnelle ou imaginaire. Dans ce dernier cas, on peut parfaitement revendiquer la neutralisation des exigences de continuité attestables entre l'invention et la source originelle et tenter de penser des Descartes ad hoc, étant entendu qu'une telle entreprise aura toujours, en retour, quelque chose à nous apprendre sur le corpus d'origine. De Desca ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
38.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 20130225
ISBN 9782847883718
EAN-13 9782847883718
Référence 114705-46
Nombre de pages de contenu principal 622
Format 14 x 21.5 x 3.1 cm
Poids 742 g

Denis Kambouchner – Préface :Qu'est-ce qu'être cartésien ?

Avertissement

Delphine Kolesnik-Antoine – Introduction : Descartes au miroir d'une histoire philosophique des idées

Première partie : Fabriques du " cartésien " au XVIIe siècle

Éric Méchoulan – La fabrique des cartésiens dans les Méditations métaphysiques ;
Aude Volpilhac – " Lire selon son esprit " Le lecteur cartésien selon Adrien Baillet ;
Erik-Jan Bos – Henricus Regius et les limites de la philosophie cartésienne ;
Didier Ottaviani – Cartésianisme, formes substantielles et création continuée ;
Sylvia Giocanti – La Mothe Le Vayer : un anti-cartésien ?
Nicole Gengoux – Cyrano de bergerac, ou être cartésien, c'est raconter des fables ;
Antonella Del Prete – Y a-t-il une interprétation cartésienne de la Bible ? Le cas de Christoph Wittich ;
Jacqueline Lagrée – Qu'est-ce être un logicien cartésien ?
Élodie Cassan – La Logique de Port-Royal : une logique cartésienne ?
Hélène Bouchilloux – Qu'est-ce qu'être cartésien, selon Pascal ?
Fabien Lamouche – Y a-t-il une esthétique cartésienne ?
Olivier Bloch – Le Descartes de Molière
Julie Henry – Les enjeux éthiques du statut des corps vivants. La critique spinoziste de Descartes
Ohad Nachtomy – Qu'est-ce qu'un être vivant au sens cartésien ? La réponse de Leibniz à Descartes
Mogens Lærke – Le nouveau cartésianisme et le dernier novateur. Leibniz sur les rapports entre occasionnalisme et spinozisme
Emanuela Scribano – Malebranche entre Descartes et saint Augustin
Sophie Roux – Pour une conception polémique du cartésianisme. Ignace-Gaston Pardies et Antoine Dilly dans la querelle de l'âme des bêtes
Jean-Michel Gros – Bayle et Descartes
Marie-Frédérique Pellegrin – " Étre cartésienne ", un devenir ? De Descartes à Poulain de la Barre ; d'Élisabeth de Bohème à Eulalie.

Deuxième partie : Réceptions et transformations. Trois siècles de cartésianismes

François Azouvi– Être cartésien : hier ou aujourd'hui ?
Jean-Christophe Angaut – Le curé meslier : un matérialiste cartésien ?
Denis de Casabianca – Montesquieu, un " cartésien rigide " ?
Sarah Carvallo – Pourquoi ne pas être cartésien en médecine ?
François Pépin – Être cartésien en historien des sciences ;
Nestor Capdevila – Descartes et la démocratie selon Tocqueville ;
Pierre Girard – Vico critique de Descartes ?
Pierre-François Moreau – " Ajourner l'ontologie ". Le cartésiasme relu Victor Cousin ;
Anne-Claire Husser – Ferdinand Buisson lecteur de Descartes. Un cartésianisme pédagogique au service du projet scolaire républicain ?
Anthony Feneuil – L'oscillation cartésienne. Enjeux de l'interprétation bergsonienne de la philosophie de Descartes ;
Vincent Bontems – Le " non-cartésianisme ". La méthode non-cartésienne selon Gaston Bachelard et Ferdinand Gonseth ;
Ronan de Calan – Husserl " néocartésien " ? La phénoménologie, le néokantisme et le motif " transcendantal " dans la philosophie cartésienne ;
Sandrine Roux – Les paradoxes de l'héritage cartésien dans la philosophie et les sciences cognitives : John Searle, La redécouverte de l'esprit.

Qu'est-ce qui fait la spécificité du cartésianisme dans l'histoire des idées ? Ce volume propose une réponse à cette question : le cartésianisme peut tout aussi bien se penser à l'aide des outils d'une histoire de la philosophie classique recourant à la philologie, aux " sources " et à l'intertextualité, y compris en des termes critiques ; que dans les lexiques de la réfraction, de la transformation voire de la construction, rationnelle ou imaginaire. Dans ce dernier cas, on peut parfaitement revendiquer la neutralisation des exigences de continuité attestables entre l'invention et la source originelle et tenter de penser des Descartes ad hoc, étant entendu qu'une telle entreprise aura toujours, en retour, quelque chose à nous apprendre sur le corpus d'origine. De Descartes à la période contemporaine, les contributions présentées offrent une synthèse inédite du prisme de ces lectures possibles, toute appelées, tendanciellement mais différemment, par l'œuvre de Descartes.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire