Histoire de la psychiatrie soviétique (Une)

Grégory DUFAUD
Collection
En temps & lieux
Date de publication
17 juin 2021
Résumé
Union soviétique, années 1930: César Starokhamski en appelle, depuis l'hôpital psychiatrique où il est interné, à l'Assemblée constituante sans en être inquiété. Pour Ilf et Petrov, auteurs de ce roman satirique publié en 1931, Le Veau d'or, dans cette grande prison qu'est devenue la Russie, les hôpitaux psychiatriques représentent dorénavant les derniers havres de paix et de liberté. Suivant Ilf et Petrov, Grégory Dufaud montre que la révolution bolchevique a changé non seulement les rapports entre les individus, mais aussi ce qui peut être assimilé à la folie: la psychiatrie soviétique a acquis une dimension proprement politique. Ce processus croisé de mise en politique de la psychiatrie et de mise en psychiatrie de la politique est au cœur des Ombres de la vie, sur l ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
23.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 20210617
ISBN 9782713228865
EAN-13 9782713228865
Référence 125463-01
Nombre de pages de contenu principal 316
Format 14 x 22 x 2 cm
Poids 400 g

 Avant-propos

Première partie. Le sens de l'histoire

Chapitre premier. La politique du psychisme

Chapitre 2. Les dynamiques de transformation de la psychiatrie

Deuxième partie. Une ambition de médicalisation de la folie

Chapitre 3. Réformes en psychiatrie, psychiatres en révolution

Chapitre 4. Une extension de la psychiatrie hors les murs de l'hôpital Interlude. Du suicide

Chapitre 5. Psychopathies et fonctionnement psychique

Troisième partie. La controverse entre psychiatrie et physiologie Incise. De l'impact de l'arrivée au pouvoir de Staline sur les sciences

Chapitre 6. Défiée par la physiologie

Chapitre 7. Un paradigme physiologiste imposé

Chapitre 8. Travail clinique et principes pavloviens Quatrième partie. Un tournant chimique ambigu

Chapitre 9. La lente standardisation de la psychiatrie Prolongement. Du lien entre littérature et folie

Conclusion

Union soviétique, années 1930: César Starokhamski en appelle, depuis l'hôpital psychiatrique où il est interné, à l'Assemblée constituante sans en être inquiété. Pour Ilf et Petrov, auteurs de ce roman satirique publié en 1931, Le Veau d'or, dans cette grande prison qu'est devenue la Russie, les hôpitaux psychiatriques représentent dorénavant les derniers havres de paix et de liberté. Suivant Ilf et Petrov, Grégory Dufaud montre que la révolution bolchevique a changé non seulement les rapports entre les individus, mais aussi ce qui peut être assimilé à la folie: la psychiatrie soviétique a acquis une dimension proprement politique. Ce processus croisé de mise en politique de la psychiatrie et de mise en psychiatrie de la politique est au cœur des Ombres de la vie, sur l'ensemble de la période soviétique. L'étude de ce processus croisé est un moyen de se départir de l'idée couramment admise d'une psychiatrie entièrement alignée sur les pratiques de gouvernement soviétique. Car le traitement de la folie a pu être un espace d'initiatives, y compris par les protagonistes de cette enquête: les psychiatres. L'enjeu de ce livre n'est pas seulement de caractériser la trajectoire de la psychiatrie, mais il est aussi de réviser la réalité du projet soviétique, en montrant qu'il est impossible de tout faire coïncider avec lui. L'analyse d'un régime politique, si autoritaire soit-il, n'est pertinente que si l'on montre ce que les acteurs peuvent concrètement faire en son sein. De ce point de vue, le monde de la psychiatrie est une voie aussi paradoxale que riche et, au-delà de la voix des psychiatres que l'on suit, c'est aussi la voix des internés que l'on sonde.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire