Les deux âges de la proto-industrie



Les deux âges de la proto-industrie

Les tisserands du Cambrésis et du Saint-Quentin, 1730-1880


:: Résumé    :: Détails


Au 18e siècle, entre Cambrai, Saint-Quentin et Valenciennes, prospère une manufacture de toiles de lin fin, les batistes et les linons que fabriquent des tisserands ruraux, les mulquiniers, incapables de vivre du seul travail d'une terre avare. Leur activité alimente le négoce de riches marchands qui, après avoir fait blanchir et apprêter les toiles écrues, les écoulent auprès d'une clientèle aisée, disséminée dans le monde entier. À la fin du siècle, alors que la mulquinerie entame son déclin, la laine et le coton prennent le relais et donnent au tissage dispersé un nouvel et vigoureux élan, complémentaire cette fois de l'essor des filatures mécaniques. Au temps des mulquiniers succède le temps des gaziers, des tisseurs et des tullistes. La multiplication des tissages mécaniques, n'entraîne pas la disparition immédiate des métiers à domicile, qui résistent, vaille que vaille, jusqu'aux années 1870-1880. Grâce à une riche documentation, cet ouvrage redessine le modèle de la proto-industrialisation en suivant sur la longue durée ses deux phases, d'expansion, puis de déclin face à la mécanisation.

Titre Les deux âges de la proto-industrie
Sous-titre Les tisserands du Cambrésis et du Saint-Quentin, 1730-1880
Partie du titre Numéro 64
Auteur Didier Terrier
Éditeur Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales
Mots clés Technologie, Textiles
Date de première publication du titre 01 janvier 1996
Support Livre broché
Nb de pages 312 p.
ISBN-10 2-7132-1203-0
ISBN-13 978-2-7132-1203-1
GTIN13 (EAN13) 9782713212031
Référence 006082-01
Date de publication 01 janvier 1996
Nombre de pages de contenu principal 312
Poids 510 gr
Prix 23,00 €
 
006082-01