Bombarder l'Allemagne



Bombarder l'Allemagne

L'offensive alliée sur les villes pendant la Deuxième Guerre mondiale
Pierre-Etienne Bourneuf


:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Remerciements

Introduction – L'offensive aérienne alliée contre l'Allemagne

1 L’offensive aérienne alliée contre l’Allemagne : les différentes approches

1.1 Guerre totale et bombardements stratégiques
1.2 Une forme de « radicalisation » de la Deuxième Guerre mondiale ?
1.3 Un mal nécessaire ?
1.4 Un choix imposé par les limites technologiques ?

2 Comprendre les bombardements stratégiques contre l’Allemagne

Première partie – La genèse des bombardements stratégiques

1 L’apparition de l’aéronautique : entre fascination et inquiétude
1.1 L’émergence d’une nouvelle arme ?
1.2 1908, une année charnière
1.3 Les visionnaires des bombardements stratégiques
1.4 L’aéronautique et les militaires
1.5 Les premiers emplois de l’arme aérienne

2 L’arme aérienne et le droit avant la Première Guerre mondiale
2.1 La conférence de La?Haye de 1899
2.2 La conférence de La?Haye de 1907

3 La Première Guerre mondiale et les premières offensives aériennes stratégiques
3.1 L’arme aérienne et le déclenchement des hostilités
3.2 Les premiers bombardements stratégiques : les raids des dirigeables allemands
3.3 Le premier « Blitz » sur Londres ?
3.4 La réaction britannique?: la crainte pour le front intérieur
3.5 Le Rapport Smuts et la création de la Royal Air Force

4 L’offensive aérienne britannique contre l’Allemagne
4.1 Les premières expériences de bombardement à longue distance
4.2 L’Independent Air Force 4.3 Le moral comme objectif des bombardements?: le début d’une obsession ?
4.4 Les critiques de Londres

5 La participation américaine 6 L’évaluation des effets des bombardements contre l’Allemagne

Deuxième partie – L’entre-deux-guerres

1 Les bombardements stratégiques en Grande-Bretagne
1.1 Le débat sur la guerre aérienne
1.2 La RAF pendant l’entre-deux-guerres
1.3 La « menace continentale » et l’émergence de la doctrine de la RAF
1.3.1 La défense du territoire national
1.3.2 L’évaluation de la menace aérienne : le comité pour la protection contre les raids aériens
1.3.3 La cristallisation de la pensée aérienne de la RAF : «The War Object of an Air Force»
1.3.4 La défense de la Grande-Bretagne et l’émergence de la doctrine aérienne de la RAF

1.4 La défense et le maintien de l’ordre dans l’Empire britannique
1.4.1 La pratique coloniale
1.4.2 Les implications de la pratique coloniale sur la RAF
1.5 Le réarmement britannique
1.6 La planification des bombardements contre l’Allemagne

2 Les bombardements stratégiques aux Etats-Unis
2.1 William Mitchell et la quête pour l’indépendance des forces aériennes
2.1.1 La vision des bombardements stratégiques de William Mitchell
2.1.2 William Sherman?: un théoricien oublié
2.2 L’émergence de la doctrine aérienne américaine
2.2.1 La « théorie du réseau industriel », fondement de la doctrine américaine
2.2.2 Les populations civiles et la doctrine américaine
2.3 L’aviation américaine pendant les années 1930
2.4 La planification de l’offensive contre l’Allemagne : l’Air War Plans Division-1

3 Restreindre la guerre aérienne?: tentatives et occasions manquées
3.1 Le traité de Versailles et l’arme aérienne
3.2 De l’interdiction à la réglementation : la commission de juristes de La Haye de 1923
3.3 La Conférence mondiale pour le désarmement de Genève
3.4 Les tentatives gouvernementales après la conférence de Genève
3.5 Les tentatives non gouvernementales
3.6 La guerre aérienne à l’aube de la Deuxième Guerre mondiale

Troisième partie – Les bombardements stratégiques contre l’Allemagne pendant la Deuxième Guerre mondiale

1 La première phase de la guerre : l’érosion de la politique de bombardement britannique
1.1 Les restrictions initiales
1.2 Le Bomber Command au déclenchement des hostilités
1.3 Le passage aux bombardements nocturnes
1.4 Le début de l’offensive aérienne stratégique contre l’Allemagne
1.5 La Grande Bretagne se retrouve seule
1.6 Le Blitz sur la Grande-Bretagne
1.7 L’évolution de la politique de bombardement britannique
1.8 1941 : la campagne contre le carburant
1.9 Le morale bombing
1.10 Le Bomber Command en difficulté

2 Le tournant de 1942 : l’escalade de l’offensive aérienne contre l’Allemagne
2.1 La directive du 14 février 1942
2.2 L’empreinte d’Arthur Harris
2.3 Les développements techniques et tactiques
2.4 Les pressions sur le Bomber Command

3 1942 : l’offensive aérienne contre l’Allemagne
3.1 Les premiers succès du Bomber Command
3.1.1 Le bombardement de Lübeck
3.1.2 Le bombardement de Cologne
3.2 Lord Cherwell et la politique du dehousing
3.3 Les bombardements stratégiques et la « Grande Alliance »
3.4 Les bombardements stratégiques et la victoire finale

4 Le début de l’offensive anglo-américaine sur l’Allemagne
4.1 Les divergences entre Américains et Britanniques
4.1.1 La conférence de Casablanca
4.1.2 La directive de Casablanca et la directive Pointblank
4.2 L’évolution de l’offensive aérienne alliée sur l’Allemagne
4.2.1 Les « batailles » du Bomber Command et la destruction systématique des villes allemandes 4.2.2 L’offensive aérienne américaine contre l’Allemagne
4.3 La Big Week
4.4 Le débarquement en Normandie
4.5 Les critiques envers l’offensive aérienne

5 L’apogée de l’offensive aérienne alliée
5.1 L’offensive aérienne après Overlord
5.2 Les bombardements britanniques
5.3 L’érosion de la politique de bombardement américaine
5.3.1 Les bombardements non visuels sur les villes allemandes
5.3.2 Le projet Aphrodite

6 1945 : le coup de grâce?
6.1 Briser le moral allemand
6.2 L’opération Thunderclap
6.3 Les opérations contre le système de transport : Hurricane I et Clarion
6.4 L’assistance à l’avancée russe et le bombardement de Dresde
6.5 L’après-Dresde et la fin de la guerre

Conclusion

Annexes
– Cahier de photographies
– Tableaux et graphiques
– Carte 1 et tableau
– Pourcentage de zones résidentielles (built-up areas) détruites dans les villes allemandes les plus touchées par les bombardements
– Carte 2
– Rayon d’action des bombardiers

Bibliographie sélective

Abréviations

Index

118974-74