1895, nº 75/printemps 2015

Résumé
Pour sa première livraison de l'année en cours, 1895 revue d'histoire du cinéma présente un numéro varia abordant à la fois des aspects de réflexion méthodologique sur l'histoire du cinéma (" L'histoire du cinéma à l'heure du numérique "), une réflexion sur un cas concret lié à une exposition actuellement en cours à Paris (le cinéma des premiers temps et le discours médiatique du " crime " au début du siècle) et des études particulières touchant à des périodes très diverses de l'histoire du cinéma: le cinéma forain, la Ligue de l'enseignement et le cinéma éducatif, les mésaventure de Joris Ivens en Italie. Ainsi qu'un dossier Edgar Morin dans la rubrique Archives et une exploration du fonds André Antoine, et de riches rubriques d'actualités comportant comptes rendus de ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
20.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
ISSN 07690959
Date de première publication du titre 9 juin 2015
ISBN 9782370290755
EAN-13 9782370290755
Référence 118766-42
Nombre de pages de contenu principal 204
Format 19 x 28 x 1.5 cm
Poids 535 g

Journées d'études de l'AFRHC : L'histoire du cinéma à l'heure du numérique

Point de vue
Alain Carou, Matthieu Letourneux, " Le cinéma des premiers temps et le 'discours médiatique' du crime ".

Etudes
Arnaud Le Marchand, " Le cinéma forain français de 1895 à 1912 " ;
Nathalie Sevilla, " La Ligue de l'enseignement et le cinéma éducatif dans l'entre-deux-guerres : à la croisée de l'associatif et du politique " ;
Stefano Missio, " Une 'Affaire Ivens' en Italie : l'histoire de L'Italia no è un paese povero ".

Archives

Manon Billaud, " Le cinéma d'Antoine dans le Fonds Antoine de la BNF " ;
François Albera, " Edgar Morin, une approche sociologique du cinéma " ;
Claude Brémond, " Une enquête internationale sur le héros de film " ;
Georges Friedmann, Edgar Morin, " De la méthode en sociologie du cinéma " ;
Edgar Morin, " Amants et Tricheurs. Eloge du Cri ".

Chroniques

Festivals
Jean-Pierre Bleys, Lorenzo Codelli, Lucien Logette, Jean Gili, " Il Cinema ritrovato : Bologne 2014 ".

Expositions
François Albera, " Filmer la guerre : Les Soviétiques face à la Shoah " ;
François Albera, " Henri Cartier-Bresson, le bougé décisif ".

Comptes rendus

Livres
Jean-Marie Chérubini, " Loperdinger, Uli Jung, Importing Asta Nielsen: the International Film Star in the Making 1910-1914 ; Ludwig Vogl-Bienek, Richard Crangle, Screen Culture and the social Question 1880-1914 ";
Manon Billaud, " Valérie Vignaux (dir.), Léon Moussinac un intellectuel communiste ; Léon Moussinac, théoricien des arts " ;
Alain Boillat, " Jean-François Cornu, Le Doublage et le sous-titrage. Histoire et esthétique " ;
Stefen Kristensen, " Michael Witt, Jean-Luc Godard cinema historian ".

DVD
François Albera, " Coffret Mikhail Kalatozov, Potemkine " ;
Samuel Bidaud, " Scènes de la vie conjugale d'Ingmar Bergman ".

Notes de lecture
Stefen Kristensen, " Marie-Aude Baronian, Mémoire et image. Regards sur la catastrophe arménienne " ;
François de La Bretèque, " Laurent Véray (dir.), Le Cinéma s'affiche pendant la Grande Guerre " ;
François de La Bretèque, " Sylvie Lindeperg, Myriam Tsikounas, Marguerite Vappereau (dir.), Les Histoires de René Allio " ;
Valérie Vignaux, " Vincent Vatrican (dir.), Albert 1er de Monaco : un prince pionnier du cinématographe " ;

Jean A. Gili, " Éric Le Roy, Cinémathèques et archives du film ".

Vient de paraître

Erratum

Pour sa première livraison de l'année en cours, 1895 revue d'histoire du cinéma présente un numéro varia abordant à la fois des aspects de réflexion méthodologique sur l'histoire du cinéma (" L'histoire du cinéma à l'heure du numérique "), une réflexion sur un cas concret lié à une exposition actuellement en cours à Paris (le cinéma des premiers temps et le discours médiatique du " crime " au début du siècle) et des études particulières touchant à des périodes très diverses de l'histoire du cinéma: le cinéma forain, la Ligue de l'enseignement et le cinéma éducatif, les mésaventure de Joris Ivens en Italie. Ainsi qu'un dossier Edgar Morin dans la rubrique Archives et une exploration du fonds André Antoine, et de riches rubriques d'actualités comportant comptes rendus de festivals, expositions, livres, revues et DVD.Dans " L'histoire du cinéma à l'heure du numérique ", texte collectif issu des Journées d'études organisées par l'AFRHC en novembre 2014, trois approches qui connaissent depuis quelques années des développements significatifs sont envisagées: l'histoire des techniques, l'histoire sociale, l'histoire des spectacles et l'historiographie proprement dite. Le contexte actuel qui voit les archives " film " et " papier " être numérisées en grandes quantité, rendues plus accessibles, des systèmes d'indexation, de classement, de catalogage nouveaux apparaître, des collaborations internationales en être favorisées ainsi que de modalités inédites de publication a servi de cadre à une interrogation qui débouche sur une réflexion épistémologique concernant la discipline. En histoire du cinéma la notion de dispositif, soit un système interactionnel régissant les relations au sein de la triangulation film-spectateur-machinerie, n'est-elle pas devenue la plus opératoire pour sortir des approches sectorielles, parcellaires et surtout pour sortir du cantonnement du cinéma dans une sphère " artistique ".Dans leur " Point de vue ", Alain Carou et Matthieu Letourneux examinent comment les représentations du crime " Belle Epoque " dans le cinéma des premiers temps sont à resituer dans un discours médiatique principalement porté par le journal, entre fiction et actualité, texte et image, culture de l'imprimé et du spectacle, visions de terreur et pratiques du rire. Un imaginaire qui s'invente tout au long du XIXe siècle. Les trois pôles qu'investit le cinéma criminel – attraction, actualité et fiction –, sont en prise directe avec le discours médiatique et ses héritages.Les trois " Etudes " sont consacrées respectivement à trois objets que des recherches en archives et des démarches originales renouvelent. Arnaud Le Marchand étudie la période foraine du cinéma et en particulier la marginalisation des forains dans la diffusion et l'exploitation à partir de 1912 en partie due à la loi de 1912 stigmatisant le nomadisme. Nathalie Sevilla montre comment la Ligue de l'enseignement créa un maillage national de cinéma éducateur laïque entre les deux guerres, suppléant les carences des pouvoirs publics et s'affrontant d'ailleurs à l'hostilité de celles-ci. Avec une " Affaire Ivens en Italie ", Stefanio Missio enquête sur un film commandé au célèbre documentariste par la RAI et l'ENI, L'Italia non è un paese povero, dont la sortie fut entravée et la version diffusée à la télévision caviardée en raison du discours politique du film.La rubrique " Archives " présente d'une part le riche Fonds André Antoine de la BNF (Manon Billaut) et d'autre part un dossier autour d'Edgar Morin et son approche sociologique du cinéma, entamée avec Georges Friedmann puis dans la revue Communications. Plusieurs textes de Morin sont repris de revues des années 1950 dont une critique du Cri d'Antonioni.Les " Chroniques " s'attachent à l'exposition " Filmer la guerre. La Shoah vue par les Soviétiques ", au " Cinema ritrovato " de Bologne et à une série d'ouvrages, revues et DVD récemment édités dont sont proposés des comptes rendus critiques.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire