Métaphysique de l'ombre dans La realidad y el deseo de Luis Cernuda (La)

Juan Carlos BAEZA SOTO
Collection
Studia remensia
Date de publication
1er décembre 2015
Résumé
Luis Cernuda nous invite à localiser dans ses poèmes de La realidad y el deseo la cause d'une tache sombre, à l'identifier à la fois comme ombre (sombra) et comme paradigme de l'insaisissable vision des choses. Porteuse d'informations sur la forme du monde, l'ombre cernudienne traduit les oscillations de l'âme occidentale mais aussi les intermittences d'un cœur poétique et singulier dont la conscience lumineuse explore la fusion entre la libération créatrice et la lucidité. La publication de l'ouvrage de Juan Carlos Baeza Soto " est donc un événement important que l'on saluera d'autant plus qu'il s'agit d'un livre exceptionnel, singulier, résolument exigeant, où s'allient la compétence philosophique, la culture d'un poéticien aussi lucide que sensible, l'ouverture sur l ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
20.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 20151201
ISBN 9782374960005
EAN-13 9782374960005
Référence 119399-44
Nombre de pages de contenu principal 218
Format 14.8 x 21 x 1.6 cm
Poids 298 g

Marie-Claire Zimmermann – Préface

Introduction : l'ivresse noire

Première partie : le rôle de l'ombre autour de la connaissance poétique

Petit pan de mur sombre
Image et symbole de l'ombre cernudienne
Définition et précisions sur l'ombre cernudienne

Deuxième partie : l'ombre ou la fêlure du monde

La sensualité des ombres
Une ombre au tableau
L'expérience individuelle de l'ombre
Le doute cernudien ou la peur de l'ombre
L'ombre et son double

Troisième partie : Al amor de la lumbre. Al amor de la sombra. A la lisière de l'ombre

Le rôle de la lumière ou le pays perdu, Séville
Le reflet
Le musée imaginaire
L'ombre et la cosmographie poétique

Quatrième partie : les techniques d'écriture

L'esthétique du détail
Les figures du paradoxe
Les entrelacs de la perception

Cinquième partie : la vision philosophique de la poésie cernudienne

Les ombres et l'esthétique de l'inachevé
Ombre, source d'une réflexion sur le visible et le pensable
Ombres créatrices de perspectives

Conclusion : l'ombre et l'oubli de l'être

Bibliographie

Luis Cernuda nous invite à localiser dans ses poèmes de La realidad y el deseo la cause d'une tache sombre, à l'identifier à la fois comme ombre (sombra) et comme paradigme de l'insaisissable vision des choses. Porteuse d'informations sur la forme du monde, l'ombre cernudienne traduit les oscillations de l'âme occidentale mais aussi les intermittences d'un cœur poétique et singulier dont la conscience lumineuse explore la fusion entre la libération créatrice et la lucidité. La publication de l'ouvrage de Juan Carlos Baeza Soto " est donc un événement important que l'on saluera d'autant plus qu'il s'agit d'un livre exceptionnel, singulier, résolument exigeant, où s'allient la compétence philosophique, la culture d'un poéticien aussi lucide que sensible, l'ouverture sur le monde des arts qui permet des rapprochements féconds entre image poétique et image picturale " (Marie-Claire Zimmermann).

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire