Stylistique de l'Archaïsme

Colloque de Cerisy
Laure HIMY-PIÉRI,Stéphane MACÉ
Date de publication
9 septembre 2010
Résumé
Traiter de l'archaïsme aujourd'hui, ce n'est pas, comme on pourrait le croire rapidement, souscrire à un courant de pensée nostalgique, ou participer à une forme irréfléchie de " devoir de mémoire ", mais précisément revenir sur d'apparentes évidences et sortir de dichotomies simplistes, qui voudraient par exemple que l'archaïsme soit " le contraire " de la néologie, sous prétexte que ce qui est archaïque est ancien. Il s'agit donc, par un questionnement aussi bien lexicographique que terminologique, de revenir d'abord sur ce qui relève du préjugé. C'est l'occasion, avec des linguistes, des stylisticiens et des spécialistes de littérature, de constater combien l'archaïsme relève de l'idée que l'on se fait du temps, plus que de la datation des faits eux-mêmes: que le pas ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
27.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 20100909
ISBN 9782867816215
EAN-13 9782867816215
Référence 113069-20
Nombre de pages de contenu principal 374
Format 16 x 24 x 2.3 cm
Poids 670 g

Introduction
a.Identification de l'archaïsme
b. Extension du domaine de l'archaïsme : de la définition à la valeur
c. Applications : usages et fonctions de l'archaïsme

Chapitre 1 : archaïsme et langue commune au XVIIe siècle (Chantal Wionet)
a. Les archaïsmes dans les dictionnaires de la fin du XVIIe
b. De la langue au style

Chapitre 2 : Archaïsme : un concept mal défini et des utilisations littéraires contrastées
(Jean-François Sablayrolles)
a. Une discussion du concept d'archaïsme et sa scission en deux concepts distincts
b. Des utilisations littéraires contrastées
c. Conclusion

Chapitre 3 : Des états de langue à leur représentation : le traitement de la notion d'archaïsme dans la grammaire française (Neveu)
a. Présentation
b. Définition de l'archaïsme
c. Opposition synchronie/diachronie
d. Domaines d'application et rendement descriptif de la notion d'archaïsme en sciences
du langage.
e. L'archaïsme, une idée linguistique endoxale

Chapitre 4 : Peut-on parler de ponctuation archaïque ? (Jacques Dürrenmatt)

Chapitre 5 : Pour une sémiotique de l'archaïsme (Georges Molinié)
Chapitre 6 : L'invention de l'archaïsme : illustration linguistique et 'langage ancien' autour de 1550 (Olivier Halévy)
a. Un intérêt nouveau pour le " langage ancien "
b. Du Bellay : une relique majestueuse
c. Ronsard et Baïf : une illustration linguistique synthétique

Chapitre 7 : La querelle des Archaïques et des Modernes (1688-1715) (Jean-François Castille)

Chapitre 8 : La modernité, entre archaïsme et primitivisme (Laure Himy-Piéri)
Quelques éléments de situation
Quelles formes de textualisation pour une modernité déracinée ?
Divergences modernistes

Chapitre 9 : " 'Langue littéraire' et 'langue classique' : archaïsme stylistique et imaginaire linguistique au XXe siècle (Gilles Philippe)
Langue littéraire et langue archaïque
La version moderne du " français classique "
Langue archaïsante et style archaïque

Chapitre 10 : Montaigne grossier (Danièle Duport)
Quelques aspects de l'archaïsme à la renaissance
Nature
Composantes du style grossier
Révision des catégories rhétoriques
Montaigne poète

Chapitre 11 : Entre souvenance et semblance : archaïsmes lexicaux et sémantiques chez Bossuet (Anne Régent-Susini)

Chapitre 12 : Archaïsme et sélection des publics : l'exemple de Cyrano de Bergerac et du Cardinal de Retz (Delphine Denis et Stéphane Macé)
Archaïsmes lexicaux
Archaïsmes syntaxiques

Chapitre 13 : L'éloquence archaïque dans les romans héroïques et galants du XVIIe siècle (Marie-Gabrielle Lallemand)
Introduction
Variété des discours insérés dans les romans
Evolution
Annexe

Chapitre 14 : Le subjonctif imparfait. Entre dérision et sacré (Gilles Magniont)
Les formes du déclin
Un cadavre frémissant
Promenades au crépuscule
Les imaginaires de la perte

Chapitre 15 : Aux frontières de l'archaïsme : Barthes et la figure mythologique (Stéphane Chaudier et Frédéric Montfort)
L'institution de la figure
La figure obvie
La figure obtuse
Conclusion

Chapitre 16 : D'une " sémiotique de l'archè " : archaïsme et histoire dans l'œuvre musicale du direct après-guerre de Jolivet et Messiaen (Mathilde Vallespir)
Archaïsme et histoire de la musique : d'un archaïsme chronologique
Archaïsme sémiotique : de la représentation de la nature et de celle du son

Traiter de l'archaïsme aujourd'hui, ce n'est pas, comme on pourrait le croire rapidement, souscrire à un courant de pensée nostalgique, ou participer à une forme irréfléchie de " devoir de mémoire ", mais précisément revenir sur d'apparentes évidences et sortir de dichotomies simplistes, qui voudraient par exemple que l'archaïsme soit " le contraire " de la néologie, sous prétexte que ce qui est archaïque est ancien. Il s'agit donc, par un questionnement aussi bien lexicographique que terminologique, de revenir d'abord sur ce qui relève du préjugé. C'est l'occasion, avec des linguistes, des stylisticiens et des spécialistes de littérature, de constater combien l'archaïsme relève de l'idée que l'on se fait du temps, plus que de la datation des faits eux-mêmes: que le passé soit l'âge d'or, ou une époque révolue et obscure; que le présent soit le triste moment de la décadence ou l'heureux moment d'une forme d'accomplissement, riche encore de virtualités infinies, et le fait archaïque lui-même s'en trouve transformé. Plus qu'un élément factuel, l'archaïsme est alors le lieu même de la cristallisation de valeurs, permettant de revenir sur la question du rapport au passé, au classicisme, ou à la modernité.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire