Guyane, 1914-1918



Guyane, 1914-1918

Une colonie et ses soldats dans la Grande Guerre
Philippe Guyot, Marie-Céline Gardiennet, Léopold Champesting


:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Rodolphe Alexandre, Jean-Pierre Bacot et Denis Riquier – Avant-Propos
Présentation

I  La Guyane pendant la guerre

Le vie quotidienne
La situation des étudiants guyanais en métropole
Les produits d'exportation
Espions et espionnite
La dure vie dans les bagnes de Guyane
Le sentiment national
Sans être au front, travailler pour la victoire.

II  Les Guyanais à la guerre

La conscription des Guyanais

La mobilisation
Les prémices de la guerre
La mobilisation
15 janvier 1915 : départ des réservistes
15 mars 1915 : conscrits de la classe 14 et engagés volontaires
Les Guyanais vivant en métropole
Les bagnards et l'engagement dans la bataille.

Les soldats guyanais de 1914-1918
Soldats nés en Guyane
Soldats guyanais nés au Contesté franco-brésilien
Soldats guyanais nés en Guadeloupe
Soldat guyanais né à Saint-Martin
Soldats guyanais nés en Martinique
Soldat guyanais né à La Réunion
Soldat guyanais nés en Nouvelle-Calédonie
Soldats guyanais nés en France hexagonale
Soldats guyanais nés à l'étranger
Soldats guyanais dont le lieu de naissance n'a pas été déterminé.

Les Guyanais sur les théâtres d’opération
Les lieux de la guerre
Les blessés
Les prisonniers
Les « cités » et les décorés.

Les soldats guyanais « morts pour la France », 1914-1918

Notes biographiques (soldats nés en Guyane).

Des parcours singuliers
Henri Auduit : le vieux « colonial »
Léon Becker : un Sinnamarien au sommet de la gloire
Edward Benjamin : consul de France à Tchen-Tou
Hector Bernard : tombé à la deuxième bataille de la Marne
Roger Bertrand : mourir à dix-sept ans
Auguste Boudinot : l’homme droit
Georges Casca : de la Grande Guerre aux combats de la France Libre
Claude Chandon : le planteur guyanais
Albert Darnal : le poilu versé en politique
Alexandre Decomis : de la médecine aux huileries
Albert Eutrope : du XV de France au Cameroun
Ange Gaffory : le mutualisme ancien combattant
Charles Gaspard : le cultivateur de Tonnégrande
Paul Goudet : l’orphelin de l’Oyapock devenu infirmier
Camille Hérard : le centralien
Etienne Latulippe : de Mana à Brazzaville
Henry Le Boucher : un médecin dans la guerre
Maurice Leefson : le tirailleur sénégalais
Raymond Léopold-Léger : le juriste courageux
Joseph Margry : une jeunesse passée aux armées
Maurice Mayen : de Montsinéry à la Méditerranée et à Saut-Tigre
René Michel : l’insoumis mort pour la France
Pierre Monnerville : médecin-auxiliaire au front
Pierre Rejon : un as de l’Escadrille des coqs
Victor Rey : le gouverneur engagé volontaire
Maurice Thiébaut : les missions internationales
Marcel Vignol : les blessures du corps.

La fin de la guerre
L’armistice du 11 novembre 1918
Le retour des blessés et des « gueules cassées »
Le « Foyer du retour » 229
Les Noirs des « vieilles colonies » en France
Après la guerre : vie politique et vie quotidienne en Guyane
Des déportés de guerre à l’île-du-Diable
« Gueule cassée » et bagnard
Pierre Bougrat
« Adoption » de Bazailles : amitié et entraide transatlantiques.

III  La construction de la mémoire : dire la guerre et dire la mort

Les lieux de mémoire guyanais
– Cayenne : collège Eugène-Nonnon, plaque commémorative, 1914-1919 – monument aux morts de la Guyane, place du Coq – cimetière d’Estrée, monument funéraire – cimetière d’Estrée, carré militaire, tombe de Saint-Just Borical – toponymie (noms de rues).
– Iracoubo : monument aux morts, place Edmé-Lama (mairie) – toponymie.
– Kourou : plaque commémorative, place de l’église – toponymie.
– Mana : monument aux morts (vers la mairie) – toponymie.
– Régina : monument aux morts – toponymie.
– Saint-Georges : monument aux morts  – toponymie.
– Saint-Laurent : monument aux morts – toponymie – un lieu de mémoire involontaire : l’Edith Cavell.
– Sinnamary : monument aux morts – toponymie.

Les lieux de mémoire en France et à l’étranger 
– Les nécropoles nationales
– Carrés militaires de cimetières.

Les associations d’anciens combattants

La jeunesse et la mémoire de la Grande Guerre
De l’émotionnel à l’éducatif
Les « Petits artistes de la mémoire »
Un « 11 novembre » au collège.

Les troubles de la mémoire : le « cas » Borical
Un soldat cayennais
La découverte
L’invention d’un héros

En guise de conclusion : le temps de la recherche 

Chronologie
Sources
Bibliographie sommaire
Index 
Lexique
Crédits iconographiques

117848-80


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :