Interprétations de la politique étrangère d'Hitler 

Une analyse de l'historiographie
René SCHWOK
Résumé
Le débat sur le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale est mal connu, particulièrement en France. Grâce à une grille d'interprétation originale et claire, l'auteur présente une synthèse et une explication des différents arguments et controverses autour de la politique étrangère du Troisième Reich. Une attention particulière est donnée à la problématique du rôle joué par Hitler dans la politique étrangère nationale-socialiste. Démon ou dictateur faible ? Programmateur ou improvisateur ? Agent du grand capital ou incarnation d'une essence totalitaire ?À toutes ces questions qui ont fait l'objet de débats passionnés, une réponse est donnée qui permet de faire le point. Cette étude ne se limite pas au strict cadre des analyses de la diplomatie de l'Allemagne nationale ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
23.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 1er janvier 1987
ISBN 9782130414650
EAN-13 9782130414650
Référence 118964-74
Nombre de pages de contenu principal 232
Format 15.5 x 24 x 1.2 cm
Poids 365 g

Saul Friedländer Préface René Schwok Avant-Propos Introduction Première Partie. Problèmes d'épistémologie et évolution de l'historiographie occidentale Chapitre premier. L'Historiographie : problèmes d'épistémologie Une plus grande conceptualisation " La traduction et la synthèse des perspectives " Conclusion Chapitre II. L'historiographie ouest-allemande : évolution et controverses 1. Les querelles principales 2. La perspective est-allemande 3. Les controverses de l'historiographie ouest-allemande comme conséquence du débat politique intérieur 4. Le poids du passé 5. La structure de l'institution universitaire Conclusion Chapitre III. L'historiographie occidentale non allemande 1. L'historiographie britannique 2. L'historiographie américaine 3. L'historiographie française Une faible production Une tendance à l'atténuation de la germanophobie Conclusion Deuxième Partie. Typologie des principales interprétations de la politique étrangère du nazisme Introduction à la deuxième partie Approches de tendance idiographique Chapitre IV. La " Théorie " de la " démonie " 1. Friedrich Meinecke Présentation de ses thèses philosophiques et politiques Die deutsche Katastrophe 2. Gerhard Ritter 3. Golo Mann 4. Ludwig Dehio Conclusion Chapitre V. L'approche intentionnaliste Alan Bullock Chapitre VI. L'analyse révisionniste 1. David Hoggan 2. Alan John Percival Taylor 3. Fritz Fischer Chapitre VII. Les " programmologues " 1. Le cadre d'analyse 2. Hugh Trevor-Roper 3. L'" école " d'Andreas Hillgruber L'Allemagne comme première puissance continentale Le déclenchement de la guerre européenne La politique suivie vis-à-vis de l'Angleterre La conquête d'un " Lebensraum " à l'Est La politique raciale Préparation de l'Europe " nouvelle " à une confrontation avec les Etats-Unis Continuité ou discontinuité de la politique étrangère nationale-socialiste Problèmes épistémologiques Conclusion Approches de tendance nomothétique Chapitre VIII. La théorie du fascisme 1. La version marxiste orthodoxe Charles Bettelheim Pierre Angel Martin Kitchen 2. La version marxiste non orthodoxe Le cadre général Hans-Ulrich Wehler et l'école de Bielefeld Reinhard Kühnl Timothy Mason : " la crise de 1938 - 1939 " Conclusion 3. La version non-marxiste de l'interprétation du nazisme comme une forme de fascisme Le cadre général Ernst Nolte Conclusion Chapitre IX. Le cadre d'analyse totalitariste 1. Le cadre général et problèmes de méthode 2. Cinq possibilités de réifier le " type-idéal " L'oppression de la société totalitaire pousse à la guerre L'idéologie d'un Etat totalitaire n'est souvent qu'une manipulation de slogans Extrême minimisation de l'anticommunisme de Hitler L'objectif de la conquête de l'humanité est postulé " a priori " Exagération de la responsabilité historique de Staline dans le déclenchement de la guerre Conclusion Chapitre X. L'approche polycratique 1. Le cadre général et problèmes de méthode 2. La politique étrangère 3. Critique interne au modèle La force dynamique La sélection des éléments purement négatifs Une idéologie destructrice est gardienne de l'ordre Résultats de la recherche polycratique par rapport à la politique étrangère Troisième partie. L'attaque allemande contre la Pologne : une analyse comparative Chapitre XI. Approches de tendance idiographique 1. La théorie de la " démonie " Une caractérisation méta-historique de Hitler Une propension exagérée à absoudre la population allemande 2. L'approche intentionnaliste Alan Bullock Walther Hofer 3. L'analyse révisionniste 4. Les " programmologues " Chapitre XII. Approches de tendance nomothétique 1. La version marxiste de la théorie du fascisme Hitler, allié de la bourgeoisie allemande L'accord germano-soviétique et le déclenchement de l'attaque contre la Pologne La responsabilité des puissances capitalistes occidentales 2. La version marxiste non orthodoxe 3. La version non marxiste de l'interprétation du nazisme comme une forme de fascisme Ernst Nolte René Rémond 4. Le cadre d'analyse totalitariste L'oppression de la société totalitaire pousse à la guerre L'idéologie d'un Etat totalitaire se révèle souvent n'être qu'une manipulation de slogans Staline possède une part de responsabilité dans le déclenchement de la guerre 5. L'approche polycratique Conclusion Postface Bibliographie A. Ouvrages B. Articles C. Entretiens Index

Le débat sur le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale est mal connu, particulièrement en France. Grâce à une grille d'interprétation originale et claire, l'auteur présente une synthèse et une explication des différents arguments et controverses autour de la politique étrangère du Troisième Reich. Une attention particulière est donnée à la problématique du rôle joué par Hitler dans la politique étrangère nationale-socialiste. Démon ou dictateur faible ? Programmateur ou improvisateur ? Agent du grand capital ou incarnation d'une essence totalitaire ?À toutes ces questions qui ont fait l'objet de débats passionnés, une réponse est donnée qui permet de faire le point. Cette étude ne se limite pas au strict cadre des analyses de la diplomatie de l'Allemagne nationale-socialiste mais elle les replace dans le contexte général des discussions qui marquent le débat autour de l'interprétation du nazisme. L'auteur montre ainsi que les affrontements historiographiques qui ont secoué le monde intellectuel de la République fédérale allemande en 1986 n'ont pas surgi du néant mais qu'ils s'enracinent dans un contexte idéologique et institutionnel dont il importe de connaître l'histoire. Cet ouvrage est également indispensable pour prendre conscience de l'influence des thèses révisionnistes.À l'appui de nombreux exemples, une mise en garde est adressée quant à la manière avec laquelle notre vision du nazisme est subrepticement déformée. Ce sont finalement les spécialistes de la question nationale-socialiste qui seront les plus intéressés par cette étude, car, tel un miroir, elle reflète leurs analyses et leurs évolutions, leurs certitudes et leurs interrogations par rapport à un phénomène qui continue à éveiller les passions.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire