Autour des Van Loo

Peinture, commerce des tissus et espionnage en Europe (1250-1830)
Christine ROLLAND
Date de publication
5 novembre 2012
Résumé
Puissante dynastie de peintres qui s'est constituée au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, les Van Loo ont été au cœur des grands événements culturels de leur temps. Jacob Van Loo (1614-1670) a fréquenté Vermeer et Rembrandt, avant de s'enfuir vers la France et d'y devenir membre de l'Académie royale de peinture. On retrouve ses descendants dans toutes les cours et les académies de peinture d'Europe.Les Van Loo ne s'en tiennent cependant pas à la peinture. Louis-Michel Van Loo (1707-1771), premier peintre du roi d'Espagne, représentait en même temps l'une des grandes entreprises textiles lyonnaises : il avait pour clients la famille royale, des aristocrates, des ambassadeurs et des agents secrets. À partir de l'exemple de Louis-Michel, sont mis en lumière les liens entre ... Lire la suite
FORMAT
Livre relié
49.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 20121105
ISBN 9782877755016
EAN-13 9782877755016
Référence 114602-27
Nombre de pages de contenu principal 402
Format 21 x 26 x 3.2 cm
Poids 1668 g

Note liminaire et abréviations

Pierre Rosemberg – Préface

Christine Rolland – Introduction

Un travail collectif sur les réseaux : commerce des tissus, peintres et " espions " :
Étude lexicale – Méthodes et résultats

Autour des Van Loo, une puissante dynastie de peintres cosmopolites :
L'état des recherches sur la dynastie Van Loo – Les membres de la famille – Le cas de Louis-Michel Van Loo – D'autres peintres voyageurs oubliés autour des Van Loo – Les Van Loo, Liotard et les turqueries – Le cas de Louis-Michel Van Loo en Espagne – Extraits de l'Inventaire après le décès de S. Louis Michel Van Loo : sa garde-robe, son atelier, ses tableaux…

1e PARTIE – De Holbein aux Van Loo : peinture, tissus et politique

Cinzia Maria Sicca, Bruna Niccoli – La consommation des produits de luxe à la cour d'Henri VIII : Hans Holbein le Jeune, ses modèles et leurs fournisseurs florentins d'étoffes à la mode ;

David Mandrella – Jacob Van Loo (1614-1670) et ses relations avec les Pays-Bas ;

Christophe Henry – L'Énée et Anchise de Carle Van Loo : un manifeste méthodique de l'esprit dynastique :
Un tableau énigmatique – Le miroir biographique – Un manifeste méthodique – Un symptôme culturel – Le sésame d'une carrière – Un exemplum dynastique.

2e PARTIE – Les réseaux du commerce des tissus

Lesley Ellis Miller – Fidélités trompeuses : la consommation des soieries à Madrid, 1759-1788 :
Le " marketing " lyonnais à Madrid – Le pouvoir des Cinco Gremios Mayores de Madrid – La consommation de Charles, prince des Asturies ;

Serge Chassagne – Les réseaux d'affaires des marchands lyonnais au XVIIIe siècle ;

Gérard Gayot – Le commerce des nouveautés textiles aux foires de Leipzig au XVIIIe siècle :
Des échantillons " façons de l'étranger " à la foire aux étoffes de Leipzig, 1750-1830 – Les bonnes affaires de " Monsieur " Dethier, d'Hodimont

Alain Becchia – Correspondants européens. Analyse du réseau épistolaire d'une entreprise textile normande au XVIIIe siècle :
Une fabrique renommée – Un précieux réseau de correspondants – Géographie épistolaire.

3e PARTIE – Espionnage industriel, réseaux officiels et clandestins, contrefaçons

Simonne Abraham-Thisse – Draps imités au Moyen Âge : ententes entre villes ou espionnage industriel ?
Les causes sont de plusieurs ordres – Quelles formes prenaient ces imitations ? – Les modalités des imitations – Les conséquences

Sjoukje Colenbrander – Comment distinguer entre imitation et espionnage industriel dans le commerce du textile ?

Corine Maitte – De l'espionnage à la copie : voyages d'Italiens en Europe, XVIIIe-XIXe siècles :
Initiative privée, décision publique : les ambiguïtés – À la recherche d'un réseau de relations – Voyages et espionnage – De l'information à la copie ;

Jean-Paul Leclercq – Les circuits de fabrication et de commercialisation de l'habit à la française :
Habits achetés " tout faits ", " sans mesure certaine ", ou exécutés sur mesure – Exécution tissée de l'habit à bordure, technique et prix du montage du métier – Adaptation aux mesures du destinataire – Exécution brodée : brodeur, tailleur, mercier – Exécution tissée : fabricant d'étoffe, mercier et tailleur – Vente par correspondance ;

Ulrich Leben – L'École royale gratuite de dessin (1767-1815) : un modèle pour l'Europe, précurseur du développement des écoles professionnelles et d'arts décoratifs au XIXe siècle.

4e PARTIE – Les Van Loo et l'histoire

Fabienne Camus – Le Brun père et fils : marchands de tableaux et connaisseurs des Van Loo ;

Michel Van de Laar, Arie Wallert – Un autoportrait présumé de Jacob Van Loo au Rijksmuseum d'Amsterdam ;

Cyrille Sciama – Deux princes pour des portraits jumeaux. Le comte de Provence et le comte d'Artois par Louis-Michel Van Loo (1770) :
Mariages dynastiques et diplomatie – Une histoire mouvementée – Deux princes pour des portraits jumeaux – Identifications ;

Christine Rolland – Charles-Amédée-Philippe Van Loo (1719-1795) : quelques nouvelles lumières sur son œuvre Louis-Amadée Van Loo et Mlle Bertin :
Biographie – La science populaire dans l'iconographie dynastique : une spécificité de Charles-Amédée-Philippe ;

Christine Rolland – Un portrait signé par Louis-Amadée Van Loo : indice de la fin d'une dynastie ;

Michelle Sapori – Louis-Amadée Van Loo et Mlle Bertin : d'un portrait achevé à l'esquisse d'un réseau européen :
Artistes peintres et artistes de mode – Marchands de mode européens

Françoise Thelamon – Conclusion

Appendices

Deux versions des origines de la famille Van Loo
Manuscrit A : Généalogie de la famille Van Loo
Famille des Van-Lôo

Manuscrit B : Origine de la famille des Van Loo
Six générations de la dynastie Van Loo
Généalogie des Van Loo

Sources

Bibliographie

Puissante dynastie de peintres qui s'est constituée au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, les Van Loo ont été au cœur des grands événements culturels de leur temps. Jacob Van Loo (1614-1670) a fréquenté Vermeer et Rembrandt, avant de s'enfuir vers la France et d'y devenir membre de l'Académie royale de peinture. On retrouve ses descendants dans toutes les cours et les académies de peinture d'Europe.Les Van Loo ne s'en tiennent cependant pas à la peinture. Louis-Michel Van Loo (1707-1771), premier peintre du roi d'Espagne, représentait en même temps l'une des grandes entreprises textiles lyonnaises : il avait pour clients la famille royale, des aristocrates, des ambassadeurs et des agents secrets. À partir de l'exemple de Louis-Michel, sont mis en lumière les liens entre les réseaux des artistes, des marchands, des diplomates et des espions, du Moyen Âge au début du XIXe siècle.Ce volume est surtout la première étude moderne portant sur l'ensemble de la dynastie des Van Loo, de 1617 à 1830, depuis Jacob, le pater familias, jusqu'à Jules-César-Denis, le " peintre des neiges ". Les principales œuvres de chacun des peintres y sont reproduites, souvent pour la première fois. On y trouve aussi un arbre généalogique complet de la famille, des notices biographiques sur chacun de ses membres et des documents issus des archives familiales, sans oublier des tissus et des costumes jamais vus du XVIIIe siècle.Ont collaboré à ce volume :Cinzia Maria Sicca, Bruna Niccoli, David Mandrella, Christophe Henry, Lesley Ellis Miller, Serge Chassange, Gérard Gayot, Alain Becchia, Simonne Abraham-Thisse, Sjoukje Colenbrander, Corine Maitte, Jean-Paul Leclercq, Ulrich Leben, Fabienne Camus, Michel Van de Laar, Arie Wallert, Cyrille Sciama, Michelle Sapori, Françoise Thelamon.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire