Terrain, n° 68/automne 2017

L'emprise des sons
Vanessa MANCERON,Emmanuel De VIENNE
Collection
Terrain
Date de publication
31 octobre 2017
Résumé
La musique jouit en apparence de toutes les vertus. Sociologues, musicologues et neuroscientifiques ont montré ses bienfaits pour calmer les douleurs, apaiser les âmes et les rapports sociaux. On oublie de dire que les remèdes les plus puissants sont souvent aussi les plus dangereux… Sans délaisser l'étude des good vibes, ce numéro entend donc les mettre en regard avec les mauvaises ondes, celles qui tuent ou torturent: chants qui font brûler de rage le futur homicide en Ethiopie, souffrances du heavy metal… En jeu, saisir l'efficacité de structures musicales qui méritent parfois peut-être, car elles échappent à leur auteur, le nom d'êtres sonores.
FORMAT
Livre broché
23.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
ISSN
Date de première publication du titre 31 octobre 2017
ISBN 9782955596425
EAN-13 9782955596425
Référence 121723-104
Nombre de pages de contenu principal 200
Format 20 x 25.5 x 1.5 cm
Poids 658 g

Introduction

Victor A. Stoichita, " Musicopathies. La musique est-elle bonne pour la santé ? "

Penelope Gouk, " Vibrations cosmiques. Échos de l'harmonie universelle aux temps des Lumières britanniques " ;

Anne-Christine Taylor, " L'art d'infléchir les âmes. Les chants anent des Jivaro achuar comme techniques d'apparentement " ;

James Kennaway, " "Celles qu'on n'entend pas sont plus douces". Les hallucinations musicales dans la médecine et la culture au XIXe siècle " ;

Katell Morand, " Le désir de tuer. Musique et violence en Éthiopie du Nord ".

Focus

Marco Motta, " L'esprit qui ne dit pas son nom. Un rituel de possession laborieux à Zanzibar " ;

Estelle Amy de la Bretèque, " Cœurs brûlants. Paroles sur le mort et sacrifice de soi chez les Yézidis d'Arménie " ;

Bernd Brabec de Mori, " Voies de guérison, voix de sorciers. L'ambivalence des chants curatifs shipibo en Amazonie " ;

Alice Aterianus, " Jesus is my Nr. 1. Sorcellerie, charisme et exorcisme dans le rap au Gabon ".

Entretien

Juliette Volcler, " Armes sonores et musiques d'ambiance. Tuer, punir, manipuler et discipliner les foules par les sons "

Portfolios

Martine Clouzot, " Musiques insensées. Les fous musiciens dans les enluminures au Moyen Âge (xiiie- xve siècle) " ;

Hildegard Diemberger, Charles Ramble, " Connexions vibratoires tibétaines. Les effets du son sur les êtres vivants et l'environnement ".

La musique jouit en apparence de toutes les vertus. Sociologues, musicologues et neuroscientifiques ont montré ses bienfaits pour calmer les douleurs, apaiser les âmes et les rapports sociaux. On oublie de dire que les remèdes les plus puissants sont souvent aussi les plus dangereux… Sans délaisser l'étude des good vibes, ce numéro entend donc les mettre en regard avec les mauvaises ondes, celles qui tuent ou torturent: chants qui font brûler de rage le futur homicide en Ethiopie, souffrances du heavy metal… En jeu, saisir l'efficacité de structures musicales qui méritent parfois peut-être, car elles échappent à leur auteur, le nom d'êtres sonores.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire