Etudes de lettres, n° 314/12-2020

Art et économie en France et en Italie au XIVe siècle. Prix, valeurs, carrières
Nicolas BOCK,Michele TOMASI
Date de publication
14 janvier 2021
Résumé
Ce volume invite à se jouer des frontières disciplinaires et à s'aventurer sur un terrain encore trop peu exploré pour le XIVe siècle, l'un des plus grands siècles de l'art européen.Les contributions réunies ici éclairent les rapports entre art, économie et société à l'aide de quelques études de cas, en adoptant différentes démarches: de la microanalyse de la production d'un seul artiste à la réflexion sur l'organisation de toute la chaîne de valeur, de la fabrication jusqu'aux réseaux de commerce et d'échange de marchandises artistiques. De Giotto à l'orfèvre parisien Jean le Braelier, d'Avignon à Naples en passant par Majorque, en abordant des tableaux, des monuments funéraires, des fresques, des lambrissages en bois précieux et même un faldistoire royal, les auteurs ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
20.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
ISSN 00142026
Date de première publication du titre 14 janvier 2021
ISBN 9782940331758
EAN-13 9782940331758
Référence 125038-85
Nombre de pages de contenu principal 176
Format 15.5 x 22.5 x 1 cm
Poids 333 g

Nicolas Bock, Michele Tomasi — À propos de ce livre (p. 7-22)

Étienne Anheim — The consumption of Italian paintings in Avignon in the 14th century (p. 23-42)

Damien Cerutti — Giotto & Cie. Stratégies entrepreneuriales et coûts décoratifs de chapelles funéraires dans la Florence des années 1330 (p. 43-72)

Paola Vitolo — Spese della morte : investimenti per l'aldilà (e per l'al di qua) e pratica artistica (Italia, XIV secolo). Studi sull'economia funeraria, primi appunti (p. 73-94)

Doron Bauer — La peste noire et la rémunération des peintres au Royaume de Majorque (p. 95-110)

Giampaolo Distefano — Sur Jean le Braelier, " aurifabro Parisiensi " et " varlet de chambre du Roy " Jean le Bon : art et économie (p. 111-134)

Alain Salamagne — Le bois dit de Danemarche dans le décor de la demeure aristocratique vers 1400 (p. 135-154)

Michele Tomasi — Prix des oeuvres et appréciation esthétique à la fin du XIVe siècle en France: quelques remarques à partir des chroniques de Jean Froissart et Michel Pintoin (p. 155-175)

Ce volume invite à se jouer des frontières disciplinaires et à s'aventurer sur un terrain encore trop peu exploré pour le XIVe siècle, l'un des plus grands siècles de l'art européen.Les contributions réunies ici éclairent les rapports entre art, économie et société à l'aide de quelques études de cas, en adoptant différentes démarches: de la microanalyse de la production d'un seul artiste à la réflexion sur l'organisation de toute la chaîne de valeur, de la fabrication jusqu'aux réseaux de commerce et d'échange de marchandises artistiques. De Giotto à l'orfèvre parisien Jean le Braelier, d'Avignon à Naples en passant par Majorque, en abordant des tableaux, des monuments funéraires, des fresques, des lambrissages en bois précieux et même un faldistoire royal, les auteurs s'interrogent sur l'impact des facteurs économiques sur la création artistique.Ces articles ouvrent ainsi le débat en montrant l'intérêt d'enquêtes qui osent franchir les limites entre histoire de l'art, histoire sociale et histoire économique, afin d'appréhender de manière globale les conditions d'élaboration et de réception des œuvres.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire