Nouveauté

Défaire son fruit

Une histoire sociale de l'avortement en France à l'époque moderne
Laura TATOUEIX
Collection
En temps & lieux
Date de publication
22 avril 2024
Résumé
Interrogeant les discours théologiques et juridiques de l'époque moderne, Laura Tatoueix suit un parcours qui va de la fabrication canonique d'un péché mortel jusqu'à l'élaboration d'une catégorie criminelle sécularisée. S'y adossent alors des dispositifs répressifs qui peinent à distinguer l'avortement de l'infanticide: si l'avortement apparaît dans les archives judiciaires, il est toujours associé à d'autres crimes. De fait, il s'agit d'un acte tabou, souvent lié à la sexualité illégitime, et dont il faut chercher les indices entre les lignes avant qu'il se banalise au xviiie siècle, parallèlement à la contraception.Tout l'enjeu de ce livre est donc de dévoiler ce qui a longtemps été dissimulé, pour reconstituer un pan de l'histoire moderne, à travers l'histoire des f ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
22.80 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 22 avril 2024
ISBN 9782713233784
EAN-13 9782713233784
Référence 127403-01
Nombre de pages de contenu principal 400
Format 14 x 22 x 2.2 cm
Poids 514 g

Introduction 
Première partie. Criminaliser l'avortement à l'époque moderne 
Chapitre premier. Les enjeux spirituels et moraux de l'avortement 
Chapitre 2. Punir l'avortement ? La construction d'un crime 

Deuxième partie. La répression de l'avortement, entre normes et pratiques 
Chapitre 3. L'avortement devant la justice : un crime insaisissable ? 
Chapitre 4. De la pratique à la théorie. Dépasser l'édit d'Henri II Troisième partie. Un secret de femmes ? Pratiques, rites, savoirs 
Chapitre 5. Choisir l'avortement : avortantes et avortés 
Chapitre 6. Avorter et se faire avorter : savoir et savoir-faire 
Chapitre 7. Les traces de l'avortement 
Conclusion 
Bibliographie

Interrogeant les discours théologiques et juridiques de l'époque moderne, Laura Tatoueix suit un parcours qui va de la fabrication canonique d'un péché mortel jusqu'à l'élaboration d'une catégorie criminelle sécularisée. S'y adossent alors des dispositifs répressifs qui peinent à distinguer l'avortement de l'infanticide: si l'avortement apparaît dans les archives judiciaires, il est toujours associé à d'autres crimes. De fait, il s'agit d'un acte tabou, souvent lié à la sexualité illégitime, et dont il faut chercher les indices entre les lignes avant qu'il se banalise au xviiie siècle, parallèlement à la contraception.Tout l'enjeu de ce livre est donc de dévoiler ce qui a longtemps été dissimulé, pour reconstituer un pan de l'histoire moderne, à travers l'histoire des femmes et celle du corps (des avortées, des foetus). L'historienne s'intéresse ici aux acteurs et actrices de l'avortement, aux conditions matérielles d'un acte qui se médicalise, tout comme aux modifications du regard porté sur ces femmes désormais érigées en victimes poussées à " défaire leur fruit ". En portant son attention sur les pratiques elles-mêmes, l'autrice appréhende l'avortement comme un phénomène social global, encadré par le secret, la rumeur et la dénonciation, lui-même soumis à des réalités de classes.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire