Nouveauté

Claude Simon, l'avidité de vivre

Marie HARTMANN
Collection
Quæstiones
Date de publication
14 mars 2024
Résumé
On présente souvent l'œuvre de Claude Simon comme austère et difficile d'accès, cet essai d'une lecture simple, en montre l'aspect ludique, érotique et critique. Il prend comme point de départ Le Jardin des Plantes pour relire l'ensemble de l'œuvre et montrer la capacité de renouvellement et la lutte contre l'avancée de la mort qui s'effectuent plus encore dans les derniers romans. Prenant acte de l'inversion de la signification de la mélancolie, définie comme "avidité de vivre", il en tire la conséquence d'une forme retrouvée de joie de vivre, que Le Jardin des Plantes manifeste. En raison de ce nouveau rapport à la vie, Claude Simon décrit également un nouveau rapport aux femmes. Alors qu'auparavant, le sexe et la mort s'identifiaient, place est faite au plaisir. Cet ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
15.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 14 mars 2024
ISBN 9782381852188
EAN-13 9782381852188
Référence 127106-45
Nombre de pages de contenu principal 272
Format 16 x 24 x 1.5 cm
Poids 469 g

Remerciements

Préambule

Introduction

Partie 1 – Contre le sens institué

  Chapitre 1 : " Face à ce qui se dérobe "

  Chapitre 2 : Insubordination

Partie 2 – Réinventer la vie : une reconfiguration en rose

  Chapitre 3 : Habitudiner ce monde

  Chapitre 4 : La réalité augmentée

  Chapitre 5 : Renouveau romanesque

Partie 3 – Ce que dit le poète avec les fleurs

  Chapitre 6 : L'art du détail

  Chapitre 7 : Irrigation surréaliste

Conclusion

Index

On présente souvent l'œuvre de Claude Simon comme austère et difficile d'accès, cet essai d'une lecture simple, en montre l'aspect ludique, érotique et critique. Il prend comme point de départ Le Jardin des Plantes pour relire l'ensemble de l'œuvre et montrer la capacité de renouvellement et la lutte contre l'avancée de la mort qui s'effectuent plus encore dans les derniers romans. Prenant acte de l'inversion de la signification de la mélancolie, définie comme "avidité de vivre", il en tire la conséquence d'une forme retrouvée de joie de vivre, que Le Jardin des Plantes manifeste. En raison de ce nouveau rapport à la vie, Claude Simon décrit également un nouveau rapport aux femmes. Alors qu'auparavant, le sexe et la mort s'identifiaient, place est faite au plaisir. Cet accroissement de la vie procuré par une vision plus enjouée et par le désir a des points de convergences avec les recherches surréalistes. Ce travail les fait apparaître. Enfin, revenant sur un autre tabou des anciens néo-romanciers, cet essai montre la dimension politique de l'écriture de Claude Simon.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire