Correspondance Gilbert Romme (1786-1788)

Anne-Marie BOURDIN,Philippe BOURDIN,Jean EHRARD,Hélène ROL-TANGUY
Date de publication
27 juin 2019
Résumé
Ce troisième volume de la Correspondance de Gilbert Romme marque une nouvelle étape de sa vie durant laquelle il poursuit son engagement de gouverneur auprès de Pavel Stroganov. 246 lettres permettent de suivre leur retour en Suisse et en France d'août 1786 à décembre 1788. Fidèle à son engagement pédagogique, Romme choisit Genève comme lieu d'études et entretient des relations suivies avec les scientifiques de la cité, dont Pictet. Se pose à cette époque le problème de la pratique religieuse de Pavel faute d'une église orthodoxe dans la ville, d'où des échanges tendus avec le pasteur Vernet. Or, Romme entend former un jeune Russe progressant aussi dans sa langue maternelle.Les voyages font partie de la formation: en 1787, ils en font un dans les Alpes puis en Alsace av ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
35.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 27 juin 2019
ISBN 9782845168589
EAN-13 9782845168589
Référence 123160-37
Nombre de pages de contenu principal 740
Format 17 x 24 x 4.8 cm
Poids 1554 g

Introduction
Philippe Bourdin – Romme, de la petite patrie à la nation

Présentation des lettres du volume

Lettres 1786-1788
1786-2 : lettres 504-560
1787 : lettres 561-656
1788 : lettres 657-747

Annexes

Annexe 1 : Gilbert Romme au ministre Turgot
Annexe 2 : Billet de Condorcet à Gilbert Romme
Annexe 3 : " Mon oncle m'appelle sa petite écolière et moi je l'appelle mon grand maître ". Extraits de lettres de Marie-Jeanne Tailhand (Miette) à sa cousine Chabaury en 1788
Annexe 4 : Ouvrages cités ou évoqués dans la Correspondance de Romme (1786-1788)

Notice biographique
Andreï Nikiforovitch Voronikhine

Bibliographie indicative

Ce troisième volume de la Correspondance de Gilbert Romme marque une nouvelle étape de sa vie durant laquelle il poursuit son engagement de gouverneur auprès de Pavel Stroganov. 246 lettres permettent de suivre leur retour en Suisse et en France d'août 1786 à décembre 1788. Fidèle à son engagement pédagogique, Romme choisit Genève comme lieu d'études et entretient des relations suivies avec les scientifiques de la cité, dont Pictet. Se pose à cette époque le problème de la pratique religieuse de Pavel faute d'une église orthodoxe dans la ville, d'où des échanges tendus avec le pasteur Vernet. Or, Romme entend former un jeune Russe progressant aussi dans sa langue maternelle.Les voyages font partie de la formation: en 1787, ils en font un dans les Alpes puis en Alsace avec Démichel et Grigori Stroganov. En 1788, tous vont commencer par passer une partie de l'été à Riom où les jeunes gens entrent en contact avec la vie provinciale et sympathisent avec la famille de Gilbert. En août, Romme et son élève partent pour Lyon et sa région. Ils regagneront Paris fin 1788. Commence alors une période marquée par l'accélération des événements révolutionnaires: nous réservons au quatrième volume de la Correspondance les années 1789-1790, les dernières vécues ensemble par Romme et Pavel.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire