Rythmes, espaces, sociétés

Désirée LORENZ,Cheikh NGUIRANE,Sarah PORCHERON
Collection
Constellations
Date de publication
17 juillet 2018
Résumé
Le titre " Rythmes, espaces, sociétés " pose une problématique faussement simple. Dans tout regroupement humain – fût-il limité –, dans tout espace – fût-il restreint –, on trouvera le témoignage d'une énergie qui peut être liée au mouvement physique, à l'introduction de progrès, à des mutations induites par le temps qui passe. Le rythme valorise à la fois les concepts d'espace et de société, et c'est probablement au travers des valeurs du rythme (temporalité, mouvement, mesure, ordre, ou désordre d'ailleurs dans l'arythmie, organisation comme dans le rythme des saisons, par exemple), que l'on peut souvent définir ce qu'est une société, ce qu'est un espace, y compris ce que l'espace n'est pas ou n'est plus. Ainsi les sociétés en crise, les migrations, les diasporas, le ... Lire la suite
FORMAT
Couverture plastifiée
16.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 17 juillet 2018
ISBN 9782842877835
EAN-13 9782842877835
Référence 122530-29
Nombre de pages de contenu principal 120
Format 15.5 x 24 x .5 cm
Poids 196 g

Martine Yvernault – Introduction

Victor Béguin – Une perspective humboldtienne sur la traduction des rythmes poétiques et sa signification culturelle ;

Michel Fauquier – Les réseaux des saints d'après les Vitoe sanctorum gauloises des IVe-VIe siècles : une autre vision de l'espace ;

Désirée Lorenz – À contretemps : la bande dessinée alternative en France ;

Abir Marsit – La calligraphie contemporaine. L'exemple de Hassan Massoudy et Julien Breton ;

Nabila Oulebsir – Le rythme architectural et urbain. Temps, espace, mouvement ;

Philippe Richard – L'expérience du rien. De l'espace du vide à l'eurythmie de l'angoisse amoureuse. Le sculpteur (Le Bernin) et la mystique (Thérèse d'Avila) ;

Françoise Salardaine – La destruction du discours et de l'espace scénique dans le théâtre contemporain. Le cas des Chiens de Navarre ;

Christophe Traisnel – Politiques de reconnaissance, lieux distincts du " faire communauté " : la définition problématique d'" une " francophonie au sein de l'espace politique canadien ;

Themis Vieira Silva Cheinquer – La matière et l'espace, considérations sur la sculpture : Auguste Rodin, Medardo Rosso, Alberto Giacometti.

Le titre " Rythmes, espaces, sociétés " pose une problématique faussement simple. Dans tout regroupement humain – fût-il limité –, dans tout espace – fût-il restreint –, on trouvera le témoignage d'une énergie qui peut être liée au mouvement physique, à l'introduction de progrès, à des mutations induites par le temps qui passe. Le rythme valorise à la fois les concepts d'espace et de société, et c'est probablement au travers des valeurs du rythme (temporalité, mouvement, mesure, ordre, ou désordre d'ailleurs dans l'arythmie, organisation comme dans le rythme des saisons, par exemple), que l'on peut souvent définir ce qu'est une société, ce qu'est un espace, y compris ce que l'espace n'est pas ou n'est plus. Ainsi les sociétés en crise, les migrations, les diasporas, le mouvement forcé de l'exil, de l'émigration, impliquent un bouleversement de la vision ordonnée de l'espace dans lequel la frontière est transgressée, les états deviennent des bannisseurs faisant proliférer les zones " temporaires ", la clandestinité, les hétérotopies, les ghettos, les " jungles " et autres camps de réfugiés où la toile de l'abri prolonge l'image des murs pulvérisés par les bombes.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire