Walter Benjamin, le critique européen

Patricia LAVELLE,Heinz WISMANN
Date de publication
1er octobre 2010
Résumé
La critique a chez Benjamin une double dimension : celle de la reconstruction méthodique de l'objet signifiant et celle de l'instauration d'un écart qui, préparé déjà par la distance historique, fait éclater son unité de sens. Ce geste, qui se fonde sur la philosophie du langage du jeune Benjamin, renvoie également à la théorie de l'histoire de sa maturité. Mais c'est dans la réflexion sur le concept de critique d'art qu'il élabore le paradigme intellectuel qui, au sein même de l'œuvre, prend appui sur la conception romantique d'une critique immanente à l'objet qu'elle achève.Loin des célébrations empathiques et des réactualisations superficielles qui ont souvent caractérisé la première réception française de Benjamin, l'objectif commun des textes ici rassemblés, est de ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
17.50 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 9 novembre 2010
ISBN 9782757401538
EAN-13 9782757401538
Référence SLU091249-54
Nombre de pages de contenu principal 278
Format 20 x 20 x 1.5 cm
Poids 467 g

Gérard Raulet – Monsieur Teste et le caractère destructeur ;

Uwe Steiner – Walter Benjamin et sa critique du Romantisme allemande ;

Patricia Lavelle – L'arbre et le jugement. Les racines criticistes de la philosophie du langage de Benjamin ;

Marc de Launay – Messianisme et philologie du langage ;

Marino Pulliero – Généalogies benjaminiennes ;

Emmanuel Levaufre – " Donner leur physionomie aux dates ". Benjamin et le Cercle de George ;

Jean Lacoste – Le tombeau de Benjamin : une lecture de " Loggias " ;

Robert Kahn – " En ce moment la contemplation d'œuvre d'art est peut-être le seul domaine où je progresse " : Walter Benjamin dans les musées ;

Michael Schmidt – L'allégorie entre écriture et instant ;

Jean Bollack – Benjamin devant Kafka.

La critique a chez Benjamin une double dimension : celle de la reconstruction méthodique de l'objet signifiant et celle de l'instauration d'un écart qui, préparé déjà par la distance historique, fait éclater son unité de sens. Ce geste, qui se fonde sur la philosophie du langage du jeune Benjamin, renvoie également à la théorie de l'histoire de sa maturité. Mais c'est dans la réflexion sur le concept de critique d'art qu'il élabore le paradigme intellectuel qui, au sein même de l'œuvre, prend appui sur la conception romantique d'une critique immanente à l'objet qu'elle achève.Loin des célébrations empathiques et des réactualisations superficielles qui ont souvent caractérisé la première réception française de Benjamin, l'objectif commun des textes ici rassemblés, est de réfléchir aux fondements théoriques du geste critique chez l'auteur, en revenant sur les sources littéraires et philosophiques de sa pensée.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire