Minerve



Minerve

ou les causes de la langue latine
Franciscus Sanctius

Traduit par Geneviève Clérico

:: Résumé    :: Détails


Franciscus SANCTIUS, grammairien espagnol de la seconde moitié du XVIe siècle, héritier de la pensée de Ramus, est aujourd'hui redécouvert par les historiens de la linguistique. Ils voient en lui l'un des premiers à avoir affirmé la nécessité de donner à la grammaire son statut de discipline autonome, raisonnée, systématique, en la situant hors du champs de la rhétorique et de la dialectique. La dette avouée de Port-Royal à son égard, les nombreuses rééditions de LA MINERVE au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, les commentaires critiques abondants dont elle a fait l'objet parmi les grammairiens rationalistes et les Encyclopédistes, ont remis en lumière l'importance épistémologique de ce texte, qui s'interroge sur les conditions d'une syntaxe et fonde la grammaire générale. Encore cette réhabilitation ne se fait-elle pas sans quelques méprises dues aux difficultés d'approche d'un texte latin riche et complexe. Cette première traduction en français met à la disposition des chercheurs un nouvel instrument de travail. SANCTIUS expose en des termes remarquablement vigoureux et neufs les éléments d'une problématique dans laquelle se meuvent les lingustes jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. Comment décrire une ratio, un système sous-jacent à la langue sans trahir le respect nécessaire de l'usus, les faits de discours, les énoncés particuliers? Comment concilier les exigences d'une conception rationaliste de l'outil linguistique, correspondant univoque des formes de pensées, et la reconnaissance de la polysémie, des figures, de l'ambiguïté? Comment éclairer et dépasser ces brouillage, dus à l'histoire et au temps (figements lexicaux, sens dérivés, modifications morphologiques, anomalies de forme et de sens), qui masquent le fonctionnement initial de la langue et son image première? En privilégiant l'ellipse comme instrument d'analyse, SANCTIUS dit que pour comprendre une langue, il faut la réécrire. Substituer, restituer, sous-entendre, tel est le rôle du grammairien. Encore faut-il donner les règles explicites de ces réécritures et fonder ce métalangage sur des opérations clairement annoncées. En opposant la construction figurée, SANCTIUS ouvre des perspectives méthodologiques nouvelles pour son temps. Arnaud et Lancelot, Dumarsais, Beauzée auront à se situer par rapport à cette hypothèse générale. Et c'est elle qui fascine encore sous d'autres formulations, cetains linguistes d'aujourd'hui.

Titre Minerve
Sous-titre ou les causes de la langue latine
Édition Première édition
Auteur Franciscus Sanctius
Traduit par Geneviève Clérico
Éditeur Presses Universitaires du Septentrion
Mots clés Auteurs classiques
BISAC Classifications thématiques LAN009000 LANGUAGE ARTS & DISCIPLINES / Linguistics
Public visé 06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013-2019 ) 3080 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES, LETTRES
3147 Linguistique, Sciences du langage
Date de première publication du titre 01 janvier 1982
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: J      93 Classification thématique Thema: C
Support Livre broché
Nb de pages 416 p.
ISBN-10 2-85939-144-4
ISBN-13 978-2-85939-144-7
GTIN13 (EAN13) 9782859391447
Référence SLU090378-54
Date de publication 01 janvier 1982
Nombre de pages de contenu principal 416
Format 16 x 24 cm
Poids 766 gr
Prix 15,24 €
 
SLU090378-54


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :

Product image
Roch Valin, Walter H. Hirtle, André Joly
Leçons de linguistique de Gustave Guillaume 1944-1945 (série AB)
Esquisse d'une grammaire descriptive de la langue française (III)
Sémantèmes, morphèmes et systèmes
Volume 11