Discours politique arabe : contraintes de traduction et de terminologie

Nejmeddine KHALFALLAH,Héla NAJJAR
Résumé
Cet ouvrage collectif propose d'opérer un examen rigoureux de l'ensemble des contraintes que les deux processus (néologie et traduction) avaient à gérer afin de produire des sémantismes authentiques, indiquant les nouveaux référents de la logosphère politique arabe contemporaine. Les quinze chapitres dont il se compose examinent en effet les catégories de contraintes qui ont contribué à façonner le sens/la signification/la connotation et la réception du vocabulaire politique en arabe standard moderne, que ces contraintes soient textuelles, culturelles, personnelles, situationnelles ou cognitives. Dans la première partie de cet ouvrage (Néologie politique), les auteurs ont centré leurs analyses autour des transformations sémantiques et formelles qui touchent les mots au ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
15.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 10 octobre 2019
ISBN 9782814305472
EAN-13 9782814305472
Référence 123925-47
Nombre de pages de contenu principal 268
Format 16 x 24 x 1.5 cm
Poids 425 g

Introduction

Première partie - Néologie politique

Jean-Claude Rolland – De quelques termes du vocabulaire politique de l'arabe moderne ;
Rima Labban – Le vocabulaire politique arabe : aspects diachroniques et synchroniques ;
Nadia Ben Elazmia – Le néologisme dans le vocabulaire politique arabe : processus de créativité et de lexicalisation ;
Nejmeddine Khalfallah – Takfir et takfiri : Néologismes incriminés ;
Mohamed Naoui – De la Nakba à la Naksa : une question d'allitération ou d'altération ?
Sonia M'Barek – Le consensus dans le discours politique tunisien depuis la Révolution du 14 Janvier 2011 ;
Ons Trabelsi – Le vocabulaire politique à travers les formes artistiques en Tunisie après la Révolution : de l'absence à l'invasion ;
Ayoub Chafik – L'identité sémantique de l'état et des libertés en Égypte : quel code linguistique ?

Névine Sarwat – Les Révolutions arabes et la création des néologismes

Deuxième partie - Traduction politique

Hela Najjar – Message électoral et contraintes de traduction ;
Carla Serhan – Les représentations des relations libano-syriennes dans les déclarations ministérielles libanaises (1970-2016) ;
Maria Nasr – Les contraintes de la traduction du message politique dans les caricatures de Pierre Sadek ;
Reine Nassar – La traduction des figures de style dans les discours de Na?rallah : subjectivité ou " manipulation " ?
Sabrina Taguemout – De l'argumentation à la manipulation : étude de la manipulation  dans les discours politiques algériens ;
Hanaa Beldjerd – Traduire la démocratie en arabe.

Conclusion

Cet ouvrage collectif propose d'opérer un examen rigoureux de l'ensemble des contraintes que les deux processus (néologie et traduction) avaient à gérer afin de produire des sémantismes authentiques, indiquant les nouveaux référents de la logosphère politique arabe contemporaine. Les quinze chapitres dont il se compose examinent en effet les catégories de contraintes qui ont contribué à façonner le sens/la signification/la connotation et la réception du vocabulaire politique en arabe standard moderne, que ces contraintes soient textuelles, culturelles, personnelles, situationnelles ou cognitives. Dans la première partie de cet ouvrage (Néologie politique), les auteurs ont centré leurs analyses autour des transformations sémantiques et formelles qui touchent les mots au travers les différents procédés néologiques. Ils ont démontré que la néologie s'opère grâce à des procédés complexes d'extension, de rétrécissement, de péjoration, d'amélioration…La création du vocabulaire politique arabe n'est donc pas un processus unidimensionnel, consensuel et organisé. Elle est autant le fruit de l'improvisation que de la conception réfléchie. Cela est bien visible dans la manipulation sociopolitique qui régit l'onomastique des partis, des courants populaires, des groupes politiques et même des Vendredis des Révolutions arabes. Dans la seconde partie (Traduction politique), consacrée aux épineuses questions du transfert d'une langue à une autre, les auteurs ont souligné les difficultés et les contraintes qui s'avèrent être non des entraves, mais des stimulateurs à une meilleure restitution du discours politique arabe vers les langues étrangères, en l'occurrence le français.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire