Une Merveille de l'histoire

Le Japon vu par Élisée Reclus et Léon Metchnikoff
Philippe PELLETIER
Date de publication
29 avril 2021
Résumé
Au milieu du XIXe siècle, le Japon connaît des bouleversements intenses. La féodalité est abolie, un État-nation moderne est construit avec le retour de l'empereur sur le devant de la scène. S'agit-il d'une restauration monarchique ou bien d'une révolution?Deux géographes anarchistes, compagnons de Bakounine, apportent à cette question une réponse originale, surtout si on la compare à la vision des autres visiteurs du Japon qui, à cette époque, sont essentiellement des diplomates, des militaires, des négociants, des missionnaires ou des voyageurs souvent conservateurs.L'un, Léon Metchnikoff (1838-1888), a été invité à Tokyo par les dirigeants du nouveau régime en vertu de ses talents polyglottes et de son passé garibaldien. L'autre, Élisée Reclus (1830-1905), bénéficie ... Lire la suite
FORMAT
Livre broché
25.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 29 avril 2021
ISBN 9791035106096
EAN-13 9791035106096
Référence 125211-09
Nombre de pages de contenu principal 214
Format 16 x 24 x 0 cm
Poids 360 g

Introduction. Civilisation et marche du monde

Chapitre 1 Deux géographes anarchistes et le Japon
Le regard d'Élisée Reclus et de Léon Metchnikoff
L'intérêt d'Élisée Reclus pour l'Extrême-Orient
Relire Élisée Reclus sur l'Extrême-Orient
Les sources de Metchnikoff et de Reclus
La réception du volume Asie orientale de la Nouvelle géographie universelle par un orientaliste

Chapitre 2 Metchnikoff et le Japon
L'apport de Léon Metchnikoff
Metchnikoff avant le Japon
Metchnikoff entre en contact avec le Japon
La place de Satsuma avant et pendant Meiji
Satsuma, Saigo et Meiji
Metchnikoff arrive au Japon
Metchnikoff enseigne à l'École des langues étrangères de Tokyo

Chapitre 3 Une redéfinition des grands espaces
Identification reclusienne des espaces dans le monde
Contre une géographie racialiste
Élisée Reclus s'oppose au social-darwinisme racialiste
L'enjeu toponymique
Une conception géohistorique des espaces
La distinction Orient-Occident selon Reclus
L'identification des espaces orientaux et occidentaux
L'identification de l'Extrême-Orient

Chapitre 4 " Zone médiane " (Reclus) versus " pivot géographique " (Mackinder)
Deux approches de l'Orient et de l'Occident
Relief et fleuves (Reclus) versus déterminisme climatique (Mackinder)
La séparation géographique entre Orient et Occident

Chapitre 5 Une révolution au Japon
Le cadre de la transformation meijienne
Le creuset meijien : la civilisation sans asservissement
Ishin et révolution
" La science reste la même pour l'Européen et pour l'Oriental "
Impérialisme et religion
" Des changements définitifs passés par l'épreuve du feu "

Chapitre 6 L'archipel japonais, peuple et paysage
Un exemple, le tatouage
Reclus et Metchnikoff sur la question de la " race japonaise "
L'enjeu de l'anthropologie physique
Les Ainu et la colonisation
L'enjeu historique et savant des Ainu
La question des limites du Japon et des Ryukyu
La profusion géographique du Japon
Des ressources bienfaisantes

Chapitre 7 Dénonciation du bellicisme et du despotisme
Une critique du " péril jaune "
La dénonciation d'un Japon belliciste
Les observateurs européens sous-estiment la puissance japonaise
La dénonciation d'un Japon despotique
Les " trois tensions polaires " d'une géographie universelle
Progrès et regrès, là comme ailleurs

Sources et bibliographie

Index des noms

Au milieu du XIXe siècle, le Japon connaît des bouleversements intenses. La féodalité est abolie, un État-nation moderne est construit avec le retour de l'empereur sur le devant de la scène. S'agit-il d'une restauration monarchique ou bien d'une révolution?Deux géographes anarchistes, compagnons de Bakounine, apportent à cette question une réponse originale, surtout si on la compare à la vision des autres visiteurs du Japon qui, à cette époque, sont essentiellement des diplomates, des militaires, des négociants, des missionnaires ou des voyageurs souvent conservateurs.L'un, Léon Metchnikoff (1838-1888), a été invité à Tokyo par les dirigeants du nouveau régime en vertu de ses talents polyglottes et de son passé garibaldien. L'autre, Élisée Reclus (1830-1905), bénéficie des connaissances de son ami, parmi de nombreuses autres ressources, pour rédiger le volume consacré au Japon et à l'Asie orientale au sein de sa monumentale Nouvelle géographie universelle, puis certains passages de L'Homme et la Terre, sans jamais se rendre lui-même dans le pays.Élisée Reclus, dans son analyse du Japon de Meiji, traite de sujets sensibles comme les " races ", les " civilisations " ou le " péril jaune ", et propose une analyse souvent ponctuée de remarques visionnaires. Libre de toute approche dogmatique et sans préjugés de classe ou de race, il replace le Japon, et plus largement l'Extrême-Orient, dans un cadre géopolitique et métagéographique mondial qui transcende la classique dichotomie Orient-Occident.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire