La grammaire nationale selon Damourette et Pichon : l'invention du locuteur



La grammaire nationale selon Damourette et Pichon : l'invention du locuteur

Valelia Muni Toke

Préface de Michel Arrivé

:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Questions de méthode : cadre théorique et références
de la réflexion linguistique de Damourette et Pichon


Une réflexion pluridisciplinaire
La linguistique face aux autres champs disciplinaires : à la recherche d'un objet d'étude et d'une méthode
La langue, un objet social ?
La langue, un objet psychique ?
Le onzième congrès international de psychologie, juillet 1937 : pour une collaboration interdisciplinaire
L'approche « psychologisante » de Damourette et Pichon face à Galichet et à la psychomécanique guillaumienne
Médecine, psychanalyse, linguistique : valeur heuristique du fait singulier
La place de la psychanalyse dans la « convergence des méthodes » : Pichon entre Janet et Freud

Une approche sémasiologique : la « méthode ascendante »
Quelles données pour la grammaire ? Synchronie, diachronie et prise en compte de la variation
Désigner les phénomènes : le problème de la métalangue
Contre Brunot (1922) : la méthode ascendante
La « méthode ascendante » et la métaphore archéologique freudiennne
La place du « sentiment linguistique » : du locuteur au locuteur-grammairien

Le locuteur : du sujet du roi au sujet de l'énonciation

Le locuteur de l'idiome national
Un projet de « grammaire nationale »
« Franciser la conceptualité freudienne »
La querelle avec Spitzer : nationalisme vs cosmopolitisme
Le locuteur de l’idiome national, un locuteur natif ?

Une théorie de l’énonciation
Le terme locuteur et ses dérivés
Le nynégocentrisme  ou le moi-ici-maintenant
Temps verbaux et ancrage référentiel : l’exemple du priscal
Les « struments personnels » : valeur et emplois
Entre théorie de l’énonciation et psychanalyse : le discordantiel

L’ « inconscient national collectif » en question

L’exemple de la sexuisemblance
La métaphore sexuisemblantielle ou la langue comme mimesis
La sexuisemblance et les référents humains : féminisation des noms de fonction

L’exemple de la sysémie homophonique : l’inconscient entre son et sens
La sysémie homophonique entre langue et discours : de l’étymologie à l’affect
3.2.2 La sysémie homophonique, un regard neuf sur l’attraction paronymique ?

115810-46


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :


autre suggestion :

Product image
Xavier Giudicelli
Imaginaires, n°14/2010
Le noyau culturel
Imaginaires, n°14 / 2010