Mémoire du crime politique



Mémoire du crime politique


Avec Aurélie Julien

:: Résumé    :: Compléments    :: Détails


Crime d'État ou violence terroriste, le crime politique, par son caractère transgressif et public, frappe les mémoires individuelles et collectives, dont on admet, au moins depuis Maurice Halbwachs, qu'elles interagissent. La réflexion sur le rapport que le présent entretient avec le passé doit prendre en compte les structures socioculturelles de l’époque présente dans la reconstitution du passé et, réciproquement, considérer les conséquences de la présence consciente du passé dans le présent. La mémoire des crimes politiques se construit souvent sur des omissions sélectives, voire une amnésie collective. Le difficile surgissement de la mémoire peut être lié aux pactes tacites d’oubli après les dictatures et/ou au refoulement traumatique. Mais il arrive que des victimes, des témoins, leurs descendants brisent les tabous et transmettent des récits alternatifs. Comment et à quelle fin les écrivains et les artistes s’emparent-ils alors de ces histoires enfouies pour les diffuser auprès du public? Quels sont à cet égard les ressorts et les modalités de l’évolution des opinions publiques et des politiques mémorielles des États? La confrontation avec le passé oublié ou refoulé apporte-t-elle un apaisement? La mémoire est-elle réparatrice ou est-ce le temps qui guérit les blessures une fois que les conflits à l’origine des crimes ne constituent plus d’enjeux dans un contexte sociopolitique renouvelé? Telles sont les principales questions abordées dans le présent volume où voisinent des contributions basées sur des archives historiques et des articles traitant d’œuvres littéraires ou artistiques. Les analyses portent essentiellement sur la mémoire des crimes perpétrés en Europe au xxe siècle, majoritairement des crimes d’État, mais aussi des violences dites terroristes au sein des démocraties libérales. L’approche se veut interculturelle et diachronique puisque l’espace et le temps parcourus vont de la Confédération germanique après l’échec de la révolution de 1848 à l’Angleterre des années 1990 frappée par l’IRA, en passant par la RDA, l’Italie et l’Allemagne des années de plomb, le Portugal de Salazar, l’Autriche, les pays d’Europe centrale et orientale et la Russie.

Titre Mémoire du crime politique
Édition Première édition
Auteurs Isabelle Ruiz, Ulrike Stroeder
Avec Aurélie Julien
Collection Interférences
ISSN 01545590
Éditeur Presses universitaires de Rennes
BISAC Classifications thématiques LIT004150 LITERARY CRITICISM / European / French
BIC Classifications thématiques DS Literature: history & criticism
Dewey (abrégé) 844 French essays
Public visé 05 Enseignement supérieur
CLIL (Version 2013-2019 ) 4027 Etudes littéraires générales et thématiques
Date de première publication du titre 15 juin 2017
Code Identifiant de classement sujet      93 Classification thématique Thema: DSB
Support Livre broché
Nb de pages 224 p.
ISBN-10 2753553424
ISBN-13 9782753553422
Référence 121572-53
Date de publication 15 juin 2017
Publication , France
Nombre de pages de contenu principal 224
Illustrations
illustrations, noir et blanc
Format 15,5 x 21 x 1,5 cm
Poids 328 gr
Prix 22,00 €
 
121572-53


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :