Un progressisme urbain en Espagne



Un progressisme urbain en Espagne

Eau, gaz, électricité à Bilbao et dans les villes cantabriques, 1840-1930


:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


INTRODUCTION
La modernité des villes cantabriques
Édilité et progressisme urbain

PREMIÈRE PARTIE – L'ÉDILITÉ QUESTIONNÉE : L'ÉVOLUTION DU CONTEXTE D'INTERVENTION DE 1840 A 1880

CHAPITRE 1 – TECHNIQUES ET BESOINS SOCIAUX : LES SOLLICITATIONS DE LA MODERNITÉ
I. L'édilité héritée. Des ressources rares et des équipements précaires
II. L'évolution de la demande sociale

CHAPITRE 2 – LES MUNICIPALITÉS ENTRE PRESCRIPTIONS ÉDILITAIRES ET CONTRAINTES FINANCIÈRES
I. De l'ordonnance de 1845 sur les travaux publics à la loi sur l'eau de 1879
II. Le déficit structurel des finances municipales

CHAPITRE 3 – L'EXTENSION DU CHAMP EDILITAIRE AU TROISIÈME QUART DU 19e SIÈCLE
I. L'approvisionnement en eau potable
II. Initiatives et équipements gaziers
CONCLUSION DE LA PREMIÈRE PARTIE : VERS UNE ÉCONOMIE DE L'ÉDILITÉ ?

DEUXIÈME PARTIE – INSTALLATION DES INFRASTRUCTURES EN RÉSEAU ET GESTION DES SERVICES : LE COMPROMIS ÉDILITAIRE, CA 1880-CA 1920/1930

CHAPITRE 1 – NOUVELLES TECHNIQUES, NOUVEAUX BESOINS, NOUVEAUX MARCHÉS : L'INSTALLATION DES RÉSEAUX D'EAU ET D'ASSAINISSEMENT DURANT LES ANNÉES 1880-1890
I. Santander : un réseau originel pour l'approvisionnement à distance d'une ville moyenne en croissance soutenue
II. Urbanisation et industrialisation de Bilbao : le double réseau d'eau et la politique de saneamiento
III. Saint-Sébastien : le rôle stimulant du tourisme
Conclusion : Le réseau comme solution (et comme problème ?)

CHAPITRE 2 – DES SERVICES PUBLICS ET MARCHANDS
I. Logiques du financement, logiques de l'exploitation : intérêt général et entreprises privées
II. La gestion des services techniques par les municipalités : le gaz à Bilbao et Saint-Sébastien

CHAPITRE 3 – LE VOLONTARISME MUNICIPAL À L'ÉPREUVE DE LÉDILITÉ
I. Enjeux : les espaces de solidarité édilitaire
II. L'impératif édilitaire longtemps contrarié
CONCLUSION DE LA DEUXIÈME PARTIE – LE COMPROMIS ÉDILITAIRE : STRUCTURES DU CHAMP ET STRATÉGIES DES ACTEURS

TROISIÈME PARTIE – LOGIQUE DU SYSTÈME ÉLECTRIQUE, LIMITES DE L'ÉCONOMIE POLITIQUE DE L'ÉDILITÉ

CHAPITRE 1 – DES MARCHÉS POUR L’ÉLECTRICITÉ : LES MARCHÉS URBAINS DU DÉBUT DU SIÈCLE
I. Les premières entreprises électriques
II. Une entreprise pour le marché domestique : la Cooperativa Electrica de Bilbao
III. Un « service urbain », les tramways : les prétentions de la municipalité et une société belge à Bilbao

CHAPITRE 2 – DYNAMIQUE DE L'ÉLECTRICITÉ, DYNAMIQUE DU CAPITALISME ÉLECTRIQUE BISCAYEN
I. Naissance d’une grande entreprise électrique à Bilbao : Hidroeléctrica Ibérica
II. La dynamique de l’exploitation industrielle et commerciale de l’Ibérica

CHAPITRE 3 – PRESTIGE ET LIMITES DE L '« INDUSTRIALISMO MUNICIPAL »
I. Les dispositifs normatifs des années 1920 : des instruments au service des municipalités ?
II. L'impossible municipalisation : le cas exemplaire de Santander
III. Une certaine cristallisation du compromis édilitaire vers 1932-1933
CONCLUSION DE LA TROISIÈME PARTIE

CONCLUSION
Une histoire de longue durée à l'échelle locale
La construction d'un champ sous tension : logiques et stratégies des acteurs
Les expériences basco-cantabriques : un observatoire davantage qu'un modèle

SOURCES ET BIBLIOGRAPHIE

112674-20


 

 

 

Autres titres dans...

les domaines :


autre suggestion :