Sœurs Grimké (Les)

De l'antiesclavagisme aux droits de la femme
Colette COLLOMB-BOUREAU
Date de publication
13 septembre 2016
Résumé
En quoi l'histoire des sœurs Grimké peut-elle intéresser le lecteur français contemporain, non spécialiste de l'histoire américaine du xixe siècle? Retiendra-t-il d'elles des figures de l'antiesclavagisme radical ou des personnalités féministes avant-gardistes? Une cartographie de l'histoire des deux soeurs, des lieux d'élection et des lieux de reniement illustre leur itinéraire, du Sud le plus traditionaliste à la Nouvelle-Angleterre, terroir du radicalisme réformiste, ainsi que la gestation de leur révolte personnelle, la formation de leurs prises de position et leur émancipation tant sociale que religieuse et intellectuelle.Plus que leur participation militante au débat public contre l'esclavage, leurs écrits, jamais encore traduits en français, éclairent ce parcours ... Lire la suite
FORMAT
Livre relié
23.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 13 septembre 2016
ISBN 9782847888010
EAN-13 9782847888010
Référence 120074-46
Nombre de pages de contenu principal 192
Format 0 x 0 x 0 cm
Poids 300 g

Introduction

Chapitre 1 Charleston, Caroline du Sud

Chapitre 2 Philadelphie et la communauté quaker

Chapitre 3 New York à l'ère des réformes

Chapitre 4 L'apothéose

Anthologie

Angelina Grimké

Texte 1 Lettre à William L. Garrison, 1835

Texte 2 " Appel aux femmes chrétiennes du Sud "
Appeal to the Christian Women of the South, 1836

Texte 3 " Appel aux femmes des États dits libres "
Appeal to the Women of the Nominally Free States, 1837

" Lettres à Catherine E. Beecher "
Letters to Catherine E. Beecher, 1838
Texte 4 Lettre XI : " La sphère de la femme est la même que celle de l'homme… ", 28 août 1837
Texte 5 Lettre XII : " Les droits de l'humanité ne sont pas fondés sur le sexe ", 2 octobre 1837
Texte 6 Lettre XIII : " Remarques diverses – conclusion ", 23 octobre 1837

Texte 7 " Lettre pastorale de l'assemblée générale du Massachusetts aux Églises congrégationalistes affiliées "
" Pastoral letter of the General Association of Congregational Churches of Massachusetts ", 28 juillet 1837

Sarah Grimké

" Lettres sur l'égalité des sexes et la condition féminine "
Letters on the Equality of the Sexes and the Condition of Woman, 1838
Texte 8 Lettre I : " L'égalité première de la femme ", 11 juillet 1837
Texte 9 Lettre II : " La femme soumise à Dieu seul ", 17 juillet 1837
Texte 10 Lettre III : " La lettre pastorale de l'assemblée générale des pasteurs congrégationalistes du Massachusetts ", juillet 1837
Texte 11 Lettre IV : " Relations des sexes en société ", 27 juillet 1837
Texte 12 Lettre VIII " De la condition des femmes aux États-Unis ", [août] 1837
Texte 13 Lettre XI : " L'habillement des femmes ", septembre 1837
Texte14 Lettre XII : " De l'impuissance de la femme sur le plan juridique ", 6 septembre 1837
Texte 15 Lettre XIII : " De la relation du mari et de la femme ", septembre 1837
Texte 16 Lettre XIV : " Les femmes et le ministère ", septembre 1837
Texte 17 Lettre XV : " L'homme et la femme également coupables dans la chute ", 20 octobre 1837

Correspondance privée

Texte 18 Lettre d'Angelina Grimké à Theodore D. Weld, 12 août 1837
Texte 19 Lettre de John G. Whittier à Sarah et Angelina Grimké, 14 août 1837
Texte 20 Lettre de Theodore D. Weld à Sarah et Angelina Grimké, 15 août 1837
Texte 21 Lettre d'Angelina Grimké à Theodore D. Weld et John G. Whittier, 20 août 1837
Texte 22 Lettre d'Angelina Grimké à Theodore D. Weld, 13 avril 1838
Texte 23 Lettre d'Angelina Grimké à Theodore D. Weld, 29 avril 1838
Texte 24 Lettre de Sarah Grimké à Elizabeth Pease, 20 (?) mai 1838

Conclusion

Chronologie

Bibliographie

Index

 

En quoi l'histoire des sœurs Grimké peut-elle intéresser le lecteur français contemporain, non spécialiste de l'histoire américaine du xixe siècle? Retiendra-t-il d'elles des figures de l'antiesclavagisme radical ou des personnalités féministes avant-gardistes? Une cartographie de l'histoire des deux soeurs, des lieux d'élection et des lieux de reniement illustre leur itinéraire, du Sud le plus traditionaliste à la Nouvelle-Angleterre, terroir du radicalisme réformiste, ainsi que la gestation de leur révolte personnelle, la formation de leurs prises de position et leur émancipation tant sociale que religieuse et intellectuelle.Plus que leur participation militante au débat public contre l'esclavage, leurs écrits, jamais encore traduits en français, éclairent ce parcours qui, tout en s'appuyant sur la cause de l'antiesclavagisme, développe un argumentaire féministe exemplaire dont le progressisme reste inégalé encore aujourd'hui.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire