Approches de la pensée des Lumières

Julie BOCH
Date de publication
29 octobre 2012
Résumé
Ce recueil est publié à l'initiative du CRIMEL, équipe de recherche rémoise dont était membre Julie Boch, trop tôt disparue pour le monde de la recherche. Rassemblant 27 publications jusqu'ici dispersées, il entend mettre en évidence la richesse et la pertinence de son œuvre intellectuelle. Le siècle des Lumières y est parcouru avec cohérence et originalité. On retrouve dans ce livre les lignes de force des recherches de Julie Boch : d'abord la question de la fable et des superstitions liées à la croyance, puis l'interrogation sur le sens des fictions, de l'allégorie aux récits de voyages imaginaires ou réels, en passant par le genre du conte, envisagé sous ses différentes formes. Les débats esthétiques des Lumières y occupent aussi une place importante et sont illustré ... Lire la suite
FORMAT
Livre relié
25.00 €
Ajout au panier /
Actuellement Indisponible
Date de première publication du titre 20121029
ISBN 9782915271539
EAN-13 9782915271539
Référence 114596-44
Nombre de pages de contenu principal 544
Format 14.9 x 21 x 3.1 cm
Poids 794 g

AVANT-PROPOS DE MARTIN RUEFF
Une anthropologie historique de la croyance

I. ANALYSES DE L'IMAGINAIRE

De la théologie à l'anthropologie : le mythe au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles en France
Le merveilleux sans la fable : sur les conceptions esthétiques de Fontenelle
Valeur esthétique et portée politique de la fable antique chez Rousseau
Les périodiques et la comète de 1680
Une rhétorique de la superstition : La Comète de Fontenelle (1681)

II. FICTIONS

La question de l'allégorie dans la Querelle d'Homère (1714-1716)
Catastrophe et utopie : le motif du naufrage dans les récits de voyages imaginaires du XVIIIe siècle
L'anecdote dans les Voyages dans les Alpes d'Horace-Bénédict de Saussure
De la traduction à l'invention : aux sources des Contes orientaux de Caylus
Pouvoirs et avatars de la parole dans les contes de Caylus
La métaphore de la peinture dans Les dieux ont soif d'Anatole France

III. QUESTION ESTHETIQUES : CAYLUS ET DIDEROT

L'esthétique du comte de Caylus : un nouveau classicisme expressif
Dans quais de Seine aux bords du Tibre : l'unité de l'œuvre de Caylus
L'archéologie comme projet esthétique : le Recueil d'Antiquités du comte de Caylus
Du tragique en peinture : Caylus et le Sacrifice d'Iphigénie de Carle Van Loo
Les troublants miroirs : Diderot face à ses portraits
Art et matière chez Diderot et La Font de Saint-Yenne
" Si nous continuions à faire les contes ? " Les anecdotes dans les Salons de Diderot

IV. ANTHROPOLOGIE ET HISTOIRE DE L'ESPRIT

L'Occident au miroir des sauvages : figure du païen chez Fontenelle et Lafitau
Éloge de la myopie : Fontenelle opticien
Exemple historique, jurisprudence morale : Lucrèce chez Bayle
" Comment aimer ceux qui nous damnent ? " : les guerres de Religion au prisme de l'intolérance catholique (1756-1776)
Vauvenargues face à la science
Les théories linguistiques de Pluche
La bête humaine : satire morale et mystères de l'animalité dans la Zazirocratie (1761) de Tiphaigne de La Roche
Sub specie vanitatis : le Voyage aux Limbes de Tiphaigne de La Roche
Turgot historien de l'esprit humain

Ce recueil est publié à l'initiative du CRIMEL, équipe de recherche rémoise dont était membre Julie Boch, trop tôt disparue pour le monde de la recherche. Rassemblant 27 publications jusqu'ici dispersées, il entend mettre en évidence la richesse et la pertinence de son œuvre intellectuelle. Le siècle des Lumières y est parcouru avec cohérence et originalité. On retrouve dans ce livre les lignes de force des recherches de Julie Boch : d'abord la question de la fable et des superstitions liées à la croyance, puis l'interrogation sur le sens des fictions, de l'allégorie aux récits de voyages imaginaires ou réels, en passant par le genre du conte, envisagé sous ses différentes formes. Les débats esthétiques des Lumières y occupent aussi une place importante et sont illustrés par la confrontation du classicisme expressif de Caylus et de la modernité de Diderot. À partir d'études de cas, de la réception de Lucrèce à l'écriture de l'histoire des guerres de religion, les Lumières sont enfin comprises comme une manière de considérer la morale et l'anthropologie, de chercher à écrire une " histoire de l'esprit humain ". En traitant de Fontenelle et de Diderot, de Bayle et de Caylus, sans oublier Rousseau, Vauvenargues et des écrivains moins connus comme l'abbé Pluche ou l'utopiste Tiphaigne de la Roche, cet ouvrage représente une contribution essentielle à l'histoire des idées du XVIIIe siècle.

Recommandations

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire